Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Au terme d'une AG à Daloa, la COORDISANTE relève les acquis et de nouvelles perspectives pour les  actions dans le cadre de la lutte syndicale
 

Côte d'Ivoire : Au terme d'une AG à Daloa, la COORDISANTE relève les acquis et de nouvelles perspectives pour les actions dans le cadre de la lutte syndicale

 
 
 
 1330 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 mars 2023 - 13:08

La table de séance de l’AG de COORDISANTE samedi à Daloa ( DR) 


Les membres de la Coordination de la Santé (COORDISANTE) ont fait leur rentrée syndicale le samedi dernier au cours d’une Assemblée Générale Ordinaire (AGO) dans la ville de Daloa


Il s’agissait au cours des assisses de présenter les nouveaux dirigeants des organes exécutifs de la faîtière syndicale COORDISANTE, que sont :


Pour le Directoire Exécutif National (DEN) : le SG SYLLA VAZOUMANA est le nouveau Porte-Parole National (PPN) de Coordisanté , la SG KANGOUTE MAIMOUNA épouse FOFANA devient la Porte-Parole National Adjointe (PPNA) ; pour le Commissariat aux Comptes (CC) : le SG DOUALI BI Charles est le Coordonnateur des commissaires ; pour le Conseil Administratif et Réglementaire (CAR) : le SG SEKA Joseph Didier est le Coordonnateur des conseillers ; pour le Secrétariat Juridique et Déontologique (SJD) : le SG DIA WOKANNOUAN en est le coordonnateur ; pour le Secrétariat Economique et Social (SES) : la SG NGUESSAN Antoinette en est la coordonnatrice ; pour le Secrétariat à l’Education Ouvrière et à la Formation (SEFO) : le SG DOSSO INZA en est le coordonnateur.


C’est cette nouvelle équipe syndicale qui va diriger la Coordisanté pour la mandature 2023 à 2025, en remplacement du Directoire conduit par Boko Kouaho de 2017 à 2022. La passation des charges se fera à la date convenue par l’EX et le nouveau Porte-Parole de Coordisanté. 


Par acclamation, l’Assemblée a salué la transition pacifique à la tête de la puissante faîtière syndicale du secteur santé.


Au titre du Bilan des revendications de l’exercice de 2022, la COORDISANTE note l’application effective de la loi portant réforme hospitalière, les discussions régulières avec la Tutelle ont permis : 


 

Elle a obtenu la signature de 17 autres décrets d’application de la loi en 2022, contre 9 en 2021. Cette avancée sous-tend le processus de nomination des directeurs généraux des EPH Nationaux et l’ouverture attendu de 140 comptes bancaires autonomes des EPH ;


La mise en expérimentation des outils de gestion de la réforme dans plusieurs établissements sanitaires, notamment le système d’information sanitaire (SIH), a donné des résultats satisfaisants dans le recouvrement transparent et efficace des recettes journalières, dans le contrôle de présence du personnel ; l’obtention du prolongement du paiement de la motivation spécifique liée à la riposte Covid due au secteur santé, sur toute l’année 2022, avec prise en compte des omis de 2020 et 2021, paiement de rappels d’un à trois mois aux agents contractuels en décembre 2022 et le paiement de trois mois de solde de tout compte aux fonctionnaires en détachement ; L’enregistrement du recensement théorique par le DRH et le recensement physique du cabinet CATEP du personnel de santé ; l’assistance au déploiement équitable du personnel soignant dans les établissements sanitaires de l’intérieur du pays y compris les médecins spécialistes ; La participation à l’atelier d’évaluation de l’incidence financière annuelle de la prime de garde, de la prime trimestrielle et de l’indemnité de sujétion sanitaire à accorder au personnel de la santé, en vue de soutenir le plaidoyer du Ministre, et d’éclairer la décision du Gouvernement sur la satisfaction des attentes du secteur santé pour réussir le programme national de la réforme hospitalière ; Elle obtenu du Ministre de la Santé la confirmation sur l’arrêt définitif de la motivation spécifique liée à la riposte Covid, dès la fin du mois de mars 2023 et l’assurance sur le début de l’application des mesures de motivation liées à la réforme hospitalière, en commençant par l’indemnité de sujétion sanitaire, à partir du mois d’avril 2023.


Sur les points de revendications transversales, la participation de Coordisanté au forum public sur la trêve sociale conduit par le Ministère de la Fonction Publique, a permis au secteur santé : 


d’inscrire à la plateforme des doléances des fonctionnaires, les préoccupations de Coordisanté relatives aux concours professionnels du secteur santé, à l’ouverture de concours exceptionnels d’intégration progressives d’agents contractuels indispensables au système de santé, à la révision du décret n°2016-1146 du 21 décembre 2016, portant profil de carrière des emplois de la santé, en vue de corriger les insuffisances et de la prise en compte de nouveaux emplois du secteur santé, à la révision du décret de 2008 attribuant la grille indemnitaire aux cadres supérieurs de la santé et aux emplois techniques de la santé, en vue de prendre en compte les emplois de la santé qui n’en bénéficient pas ; de bénéficier des mesures générales de valorisation des indemnités des fonctionnaires touchant à la prime de transport, à l’allocation familiale, à l’indemnité contributive au logement, et à la prime exceptionnelle de fin d’année. 


Sur Les activités syndicales, le directoire a pu conduire les activités suivantes : l’obtention du récépissé de déclaration de la faîtière Coordisanté, garantissant son existence officielle, et exigeant un fonctionnement plus règlementaire ; l’organisation effective de trois assemblées générales, pour échanger avec la base ; l’organisation d’une tournée syndicales au mois d’aout 2022, pour porter l’information syndicale aux militants de base ; la participation à des ateliers de la tutelle et du Ministère de la Fonction Publique, pour défendre les droits et intérêts des personnels de santé. 



 

Au titre des perspectives pour l’exercice 2023, ainsi , pour continuer d’améliorer le bien-être de tout le personnel de santé, le PPN Sylla Vazoumana compte poursuivre sans relâche la réalisation des objectifs majeurs suivants : Porter devant l’Etat employeur, toutes les revendications syndicales communes du secteur santé ; Réclamer auprès de l’Etat employeur de meilleures conditions communes de vie et de travail dans le secteur santé ; Revendiquer auprès de l’Etat employeur les meilleures mesures communes de motivations pécuniaires, promotionnelles et honorifiques pour le personnel de santé ; Négocier avec l’Etat employeur, de meilleures conditions communes de prise en charge  et de prévoyance sociale pour le personnel de santé ; Promouvoir l’éthique, la morale et à la conscience professionnelle dans l’exercice des métiers du secteur santé ; Promouvoir une bonne image sociale individuelle et collective des personnels de santé ; Développer un outil de solidarité économique et social pouvant améliorer durablement le pouvoir financier du personnel de santé ; Encadrer au plan scientifique et technique le personnel du secteur santé ; Créer un cadre de formation et d’éducation syndicale des personnels du secteur santé.


La réalisation de ces objectifs se fera au travers du Plan d’action annuel budgétisé du Directoire Exécutif National, en mobilisant au mieux les ressources humaines et financières internes et en utilisant avec stratégie, tous les moyens légaux de lutte la syndicale active et efficace, informe la COORDISANTE.



Donatien Kautcha, Abidjan 



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Au terme d'une AG à Daloa, la COORDISANTE relève les acquis et de nouvelles perspectives pour les actions dans le cadre de la lutte syndicale
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter