Burkina Faso Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : Plusieurs militaires et civils mis en examen, dont deux écroués, pour surfacturation dans la commande publique
 

Burkina Faso : Plusieurs militaires et civils mis en examen, dont deux écroués, pour surfacturation dans la commande publique

 
 
 
 5423 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 12 avril 2023 - 10:49

Le tribunal militaire de Ouagadougou (Ph)



Plusieurs militaires et civils ont été mis en examen pour surfacturation, corruption dans la commande publique, concussion, octroi d’avantages injustifiés, faux et usage de faux en écriture privée de commerce, et complicité, selon le parquet militaire qui précise, deux d'entre eux ont été placés sous mandat de dépôt 


« À ce jour, pour les besoins de l’instruction, deux des mis en examen ont été placés en détention préventive en vertu de mandats de dépôt décernés à leur encontre », a indiqué le procureur militaire Judith Zoungrana dans un communiqué. 


En rappel, ces mises en examen entrent dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte le 12 janvier 2023 pour des faits présumés de surfacturation dans l’acquisition de motos de type Aloba au profit des Forces Armées Nationales pour mener la lutte contre le terrorisme. 


L'instruction judiciaire dans cette affaire, révélée par le journal d'investigation L'évènement, se poursuit pour élucider les faits et déterminer les responsabilités à l’égard de toutes personnes impliquées, notamment dans « la conclusion du contrat d’acquisition des motos au profit des FAN », selon le procureur. 


 

Faisiant le point d'un autre dossier en cours, celui soupçons de détournement par un capitaine de 400 millions de francs destinés aux Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), le procureur militaire souligne que selon les pièces justificatives des dépenses et les éléments de l’enquête, cette somme a bien été utilisée dans le cadre de la lutte contre le terrorisme. 


« Provenant d’un chèque émis par la LONAB et remis à l’Etat-major général des armées (EMGA) sur instruction du Président du MPSR I, cette somme a été utilisée au profit du Sous groupement de forces pour la sécurisation du Nord basé à Kaya, du Centre intégré des Opérations, de l’Etat-major général des armées, de la Direction centrale du matériel des armées, de la Base aérienne 511, du Bataillon de la justice militaire, du 10e Régiment de commandement d’appui et de soutien à Kaya, de la Présidence du Faso, pour l’achat de moyens roulants et d’équipements au profit des militaires et des VDP, ainsi qu’à la location de véhicules et la réhabilitation de bases militaires », lit-on dans le communiqué. 


Selon le procureur, cette affaire également révélée par le journal L'Événement, une vingtaine de personnes a été entendue dont le Directeur de publication dudit journal. 


Par ailleurs, a poursuivi le procureur, « des réquisitions ont été adressées aux différents services et structures de la chaine d’administration financière et de gestion des VDP. Les résultats des réquisitions reçus sont en exploitation en attendant de recevoir la totalité afin de donner les suites judiciaires appropriées ». 

Un troisième dossier, celui du drame d'Inata, dans la province du Soum. où une attaque terroriste, le 14 novembre 2021, avait occasionné la mort de 57 gendarmes, suit également son cours, a rassuré le parquet militaire. 


Le procureur a indiqué qu’à ce jour, plus d’une « quarantaine de militaires de la Gendarmerie nationale et de la chaine de commandement opérationnel a été entendue ». 


 

En rappel, en février 2022, le Procureur militaire avait expliqué que des poursuites contre X ont été initiées dans cette affaire, notamment pour des faits de « mise en danger de la personne d’autrui, de l’abstention de porter assistance à une personne en péril et du refus d’obéissance ».


Dans tous ces dossiers, toutes les conséquences de droit seront tirées sans exclusive aucune, a conclu le procureur Judith Zoungrana. 



Boa, Ouagadougou


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : Plusieurs militaires et civils mis en examen, dont deux écroués, pour surfacturation dans la commande publique
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter