Mali Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Mali : L'Onu presse les autorités de Bamako pour un retour des civils au pouvoir
 

Mali : L'Onu presse les autorités de Bamako pour un retour des civils au pouvoir

 
 
 
 5077 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 12 avril 2023 - 13:10

Assimi Goita et Antoni Guterres



À moins d'un an de la fin de la transition, les autorités maliennes sont pressées de rendre le pouvoir aux civils début 2024.


Sous pression internationale et de la CEDEAO, le gouvernement malien avait adopté un calendrier électoral de la transition, soit la présidentielle fixée à février 2024, et le référendum sur la nouvelle Constitution à mars 2023, qui a été repoussée.


Dans un rapport destiné au Conseil de sécurité, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres est revenu sur le respect du calendrier de la transition, qui a été négociée en juillet 2022 à Accra avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). 


 

 Même s'il reconnaît des avancées, notamment la rédaction du projet de constitution, et la création d'une autorité de gestion des élections , M.Guterres a demandé aux autorités d'accélérer le rythme pour rendre le pouvoir à des civils élus début 2024, comme elle s'y est engagée.


 "À moins d'un an de la fin prévue de la transition, il incombe aux autorités maliennes de faire tout ce qui est en leur pouvoir pour accélérer ce processus de sorte que l'ordre constitutionnel soit rétabli dans les délais convenus", dit-il. 


Quant à l'application de l'accord de 2015 dit d'Alger, le secrétaire de l'ONU a exprimé sa préoccupation devant l'impasse" ou la "paralysie persistante de sa mise en œuvre alors que le nord reste en proie à des attaques de groupes terroristes.


Les groupes armés du nord du Mali avaient d'ailleurs exprimé leur opposition au projet de nouvelle Constitution de la junte.

 

Quant à la Minusma , freinée dans ses mouvements, le secrétaire de l'ONU a relevé les restrictions imposées par les autorités maliennes aux déplacements aériens ou terrestres de la Minusma, une critique également rejetée par le gouvernement.


 

À titre de rappel, le Mali est en proie depuis 2012 à la propagation jihadiste et aux violences de toutes sortes. Les autorités de transition ont poussé vers la sortie les soldats français en 2022 s'est tournée militairement et politiquement vers la Russie.




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Mali : L'Onu presse les autorités de Bamako pour un retour des civils au pouvoir
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter