Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Grogne des gendarmes, éléments du GSR, chargés de la sécurisation des ponts à péage et pesages, des mois de primes mensuelles et alimentaires réclamées
 

Côte d'Ivoire : Grogne des gendarmes, éléments du GSR, chargés de la sécurisation des ponts à péage et pesages, des mois de primes mensuelles et alimentaires réclamées

 
 
 
 19585 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 25 mai 2023 - 17:08

Une vue du péage Singrobo (Ph KOACI)



Des gendarmes commis à la sécurisation des ponts à pesages et péages disent broyer du noir. Depuis la création en 2021 du groupement de sécurisation routière (GSR), des gendarmes membres de cette unité créée sur recommandation du ministère du transport et du fond d’entretien routier (FER) disent ne plus rien comprendre. Avec le GSR, il y a l'également l’Escadron 1/6 de Yamoussoukro commis pour la sécurité du péage de Tiebissou et la Brigade territoriale de Taabo pour le péage de Singrobo, qui grognent.


Des gendarmes de cette unité spéciale en charge des informations liées au code de la route et tout ce qui est des installations routières, de la sécurisation des ponts à péage et pesage ainsi que les déguisements anarchiques sur l'autoroute du nord et celui de Bassam, affirment qu’ils n’ont jamais touché les primes alimentaires et mensuelles avoisinant qui leur avaient été promises.


La promesse de cette prime qui leur avait été faite depuis 2021, date de création de l’unité du GSR, n’a jamais été tenue. Se confiant à KOACI sous anonymat, ces forces de défense et de sécurité, membres de ces unités, ne savent plus où donner la tête.


 

Selon les informations recueillies, en plus, des primes mensuelles de 350.000 Francs CFA ne leur ont jamais été remises depuis 2021.


À côté de ces primes mensuelles, ces éléments de la maréchaussée parlent aussi des primes alimentaires journalières de 3. 000 qui elles ont été interrompues depuis novembre 2022.


« C’est la mauvaise foi de nos autorités qui fait que ces personnes qui travaillent nuit et jour pour que l’économie ivoirienne puisse aller de l’avant, ce sont elles qui appauvrissent leurs éléments », confient-ils.


Toujours selon nos sources, des démarches menées auprès des responsables du FER aboutissent à la conclusion qu’aucune prime n’est due aux gendarmes. Alors où se trouve donc l’erreur ?


 

À suivre.



Jean Chrésus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Après l'incident à la frontière, vers un retour des relations entre les deux Pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du Di...
 
1186
Oui
20%  
 
4677
Non
78%  
 
144
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Grogne des gendarmes, éléments du GSR, chargés de la sécurisation des ponts à péage et pesages, des mois de primes mensuelles et alimentaires réclamées
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Joperfal
Tous ces milliards siffonés chaque jour par Dramane et sa bande joue quel rôle? L'autoroute du nord par exemple est très dégradé par certains endroits mais on ne rien . Quelle gabegie bon Dieu !
 
 il y a 10 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter