Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Foncier rural, les chefs Wê demandent la suspension de la phase pilote du programme CLAP dans les régions du Cavally et du Guémon
 

Côte d'Ivoire : Foncier rural, les chefs Wê demandent la suspension de la phase pilote du programme CLAP dans les régions du Cavally et du Guémon

 
 
 
 3601 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 11 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 05 juillet 2023 - 09:22

Guinbonhi Denis et Gnenessio Robert mardi à Yopougon (ph KOACI)


Le Comité de suivi pour la sécurisation du foncier rural dans les régions du Cavally et du Guémon était face à la presse dans l'après-midi de ce mardi 4 juillet 2023 au baron de Yopougon.


Objectif, informer l'opinion publique nationale et internationale, et condamner les agissements de l'ONG Audace lnstitute Afrique (AIA) dans les régions du Cavally et du Guémon, dans le cadre de l'exécution de la phase pilote du programme CLAP (Côte d'Ivoire Land Pareners), programme dit de sécurisation du foncier rural dans lesdites régions.


Les conférenciers, Guinbonhi Denis, chef central des communautés de Yopougon, président du directoire du comité de suivi et Gnenessio Robert, président du comité de suivi, ont accusé l’ONG Audace Institute Afrique, de s'activer dans les neuf (9) villages pilotes de la région du Cavally pour délivrer à moindre coût les certificats fonciers à tous les requérants, propriétaires des droits coutumiers terriens, et les migrants planteurs, ivoiriens et non ivoiriens, au mépris de la loi 1998-750 du 23 décembre 1998 et ses suites.


 

Ils mettent en cause en outre des responsables de l'ONG qui affirment travailler avec l'AFOR et font croire aux populations que les personnes qui auraient acquis des terres par des transactions non légales, ont, elles aussi, droit aux certificats fonciers selon la loi.


De plus, les conférenciers estiment que le journal français Le Figaro a été instrumentalisé par l’ONG Audace Institut Afrique, qui a commandé un reportage, intitulé « Côte d'Ivoire : les insolubles tensions foncières », et relayé le samedi 24 juin 2023 par RFI, pour dépeindre selon ses instructions l'atmosphère sociale à Domobly, et « plus généralement dans sa zone d'opération, à des fins mercantiles, pour justifier les importants financements reçus de multinationales de chocolat, ainsi que les financements à venir ».


« Le Comité de suivi pour la sécurisation du foncier rural dans les régions du Cavally et du Guémon proteste vigoureusement contre ces agissements irresponsables de l'ONG Audace Institut Afrique et ses équipes de communication du Figaro et de RFI », a déclaré Guinbonhi Denis, chef central des communautés de Yopougon, président du directoire du comité de suivi.


Le Comité de suivi pour la sécurisation du foncier rural dans les régions du Cavally et du Guémon « demande instamment la suspension immédiate des activités du projet CLAP dans les régions du Cavally et du Guémon qui ont besoin de partenaires sérieux au développement et non de croque-morts promoteurs de troubles et de conflits ».


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Foncier rural, les chefs Wê demandent la suspension de la phase pilote du programme CLAP dans les régions du Cavally et du Guémon
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter