Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :  Korhogo, Fidèle Sarassoro pose la première pierre du Centre de service civique de Tioro d'une capacité d'accueil annuelle de 1000 jeunes
 

Côte d'Ivoire : Korhogo, Fidèle Sarassoro pose la première pierre du Centre de service civique de Tioro d'une capacité d'accueil annuelle de 1000 jeunes

 
 
 
 4399 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 08 juillet 2023 - 13:39

Mamadou Touré et Fidèle Sarassoro à Tioro



Chacun des quatorze Districts Autonomes de Côte d’Ivoire abritera un Centre de Service Civique (CSC) qui accueillera chaque année 1000 jeunes en situation de vulnérabilité. Pour la période 2021-2025, ce sont au total 60 000 jeunes qui seront pris en charge à raison de 1000 jeunes par District et par an. Le coût global des investissements du programme est estimé à vingt et un milliards de FCFA soit un montant prévisionnel de 1 500 000 000 de FCFA pour la construction et l’équipement d’un centre de service civique (hors équipements et ateliers de formation).


Un centre de service civique a été construit et est fonctionnel à Bouaké, deux centres sont en cours de construction à Daloa et à Adzopé. Aujourd'hui à Tioro situé à 5 km de Korhogo, Fidèle Sarassoro, ministre Directeur de cabinet du Président de la République a lancé les travaux du quatrième centre des 14 attendus.


Au total d'ici 18 mois se sont 14 centres de service civique d'une capacité annuelle de traitement de mille jeunes chacun qui seront construits portant ainsi à 14 mille par an la capacité de traitement des jeunes en situation difficile des jeunes qui ont été souvent laissés en cours de route.


Selon le ministre Directeur de cabinet du Président de la République, Fidèle Sarassoro, la cérémonie de pose de la première pierre et du lancement des travaux de construction du centre de service civique dans la localité de Tioroniaradougou était attendue par toute la région. Parce que le centre va apporter une réponse durable à la vulnérabilité des jeunes déscolarisés ou en échec scolaire ou analphabètes qui ont besoin d'une seconde chance dans la vie.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


 

«Cet acte concret est un symbole fort de l'ambition majeure que nourrie le Président de la République pour la jeunesse. Le lancement des travaux de construction du centre de service civique de Tioro s'inscrit pleinement dans le programme jeunesse du Gouvernement pour l'année 2023 et sera fonctionnel dans 7 mois soit en février 2024 », a-t-il indiqué.


Dans ce centre, les jeunes, vont bénéficier d'encadrement civique et citoyen. Encadrement au cours duquel, il leur sera inculqué des valeurs telles que la rigueur, la discipline, le courage, la persévérance, le leadership, l'amour de la patrie et l'engagement. Dans ce centre les jeunes vont recevoir la formation à un métier et ceci en vue de leur offrir une opportunité d'insertion sur le marché de l'emploi.


Fidèle Sarassoro a exhorté les jeunes à s’approprier ce centre qui va sortir de terre. « Assurément l'entreprise PGCC va nous offrir un bijou. Ils se sont engagés à recruter quelques jeunes qui sortiront de ce centre. Le problème de notre jeunesse, c'est l'emploi. Ce centre sera un bel outil pour leur formation », a-t-il conclu.


Le programme jeunes du Gouvernement vise à impacter 1,5 million jeunes sur la période 2023-2025 pour un plus de 1222 milliards de FCFA. Selon Mamadou Touré, ministre de la Promotion de la jeunesse de l'insertion professionnelle et du service civique, pour la seule année 2023, ce sont 700 mille jeunes qui devront être impactés d'ici le 31 décembre pour un montant de 361 milliards de FCFA.

«Six mois après l'annonce du chef de l'Etat, dès le 1er janvier, 1 milliard de FCFA ont été débloqués pour les Start-up en Côte d'Ivoire. 1000 jeunes formés à l'académie de la mer dans les métier du secteurs, 1061 jeunes en cours de recrutement, 5000 mille jeunes en cours de recrutement pour les formation de sport », a rappelé, le ministre Mamadou Touré.


Dans les perspectives, il a annoncé le lancement , le 18 juillet, le recrutement de 30 mille jeunes sur l'ensemble du territoire national en deux phases pour accompagner le Gouvernement dans l'organisation de la CAN 2023 dans le cadre du volontariat et du bénévolat.


«Le 18 juillet, 10000 jeunes volontaires seront recrutés sir l'ensemble du territoire national et deux mois après ça sera 20 mille jeunes qui seront recrutés sur l'ensemble du territoire national pour accompagner le dispositif », a-t-il mentionné.


L'innovation dans ces centres, c'est la gouvernance. M. Touré a décidé que comme on l'a fait à l'Enseignement et à la formation professionnelle, le centre ait une gouvernance inclusive. Donc un conseil de gestion sera créé dans chaque centre de service civique avec l'implication des collectivités territoriales.


 

Le groupe TGCC du Maroc aura l'honneur de construire, le Centre de service civique en 2023. Selon son administration, le TGCC et l’ensemble de ses équipes sont très fiers de contribuer activement à la concrétisation de projets aussi structurants pour le développement social économique de la Côte d'Ivoire.

«Les centres de service civique mettront à l’épreuve les jeunes à insérer en leur inculquant la rigueur, le sens de la responsabilité surtout le patriotisme tout en les formant à des métiers leur permettant d'avoir un emploi stable et épanouissant. L'éducation et l'apprentissage des jeunes est un levier majeur pour le développement humain, social économique durable. Raison pour laquelle, le Groupe TGCC est vivement engagé depuis sa création en 1991 dans la concrétisation de plusieurs infrastructures d'éducation et de formation, apportant ainsi, son humble contribution à cette noble mission et à ce jour, je tiens à réitérer l'engagement de TGCC à accompagner l’Office du service civique national dont la formation des jeunes aux bâtiments est important », a conclu, l'administrateur.


Le centre sera bâti sur une superficie de 3.6 hectares et comportera plusieurs infrastructures, dont un bâtiment administratif, des bâtiments dortoirs pour garçons et filles, un réfectoire, des salles de formation, une infirmerie, des aires de jeux et un espace agricole. La durée de la formation sera de 6 mois, dont 2 mois de formation civique et citoyenne avec un encadrement à la discipline de type militaire, et 4 mois de formation à un métier. Les filières de formation à Tioroniaradougou porteront sur l’agriculture, l’écologie, la défense et la restauration des sols, la transformation des produits agricoles et notamment les fruits et légumes, les métiers du bâtiment, la mécanique auto-moto-tricycle, la cuisine-pâtisserie, la coiffure et l’esthétique ; etc.)

Enfin divers autres métiers, pourront être proposés par le comité local de pilotage, présidé par le préfet et qui aura pour missions par ailleurs, d’aligner les besoins de formation et de production sur les réalités locales du district des Savanes.


Cliquez pour agrandir l'image  
 



Wassimagnon 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Korhogo, Fidèle Sarassoro pose la première pierre du Centre de service civique de Tioro d'une capacité d'accueil annuelle de 1000 jeunes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter