Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 à Divo, Ali Touré Amadou, candidat RHDP accablé par un rapport d'enquête spéciale sur les évènements d'octobre 2020, sa réaction
 

Côte d'Ivoire : Municipales 2023 à Divo, Ali Touré Amadou, candidat RHDP accablé par un rapport d'enquête spéciale sur les évènements d'octobre 2020, sa réaction

 
 
 
 7286 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 23 août 2023 - 08:36

Ali Touré Amadou


Ali Touré Amadou, candidat tête de liste du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) aux municipales à Divo, est accablé par un rapport d'enquête spéciale sur les infractions liées à la présidentielle d'octobre 2020. Il est nommément cité dans ce rapport d'enquête diligenté en son temps par le procureur de la république, Adou Richard, dans l'optique de mettre le grappin sur tous les auteurs des actes jugés répréhensibles lors de cette élection d'octobre 2020.


Selon ce rapport de 64 pages qui révèle l'identité de tous ceux qui ont été mêlés directement ou indirectement aux violences qui ont émaillé le scrutin présidentiel d'octobre 2020, Ali Touré Amadou est accusé d'avoir posé des actes peu recommandables dans deux villes , notamment Toumodi et Divo. Le rapport indique en ses pages 30, 31, 33, 38, 40 et 45, qu'à Toumodi, des jeunes manifestants se réclamant de l'opposition , se sont organisés pour empêcher le déroulement du vote dans cette ville. Face à cette situation, des jeunes du RHDP s'en sont pris aux manifestants qui tentaient de les empêcher de voter. Cela a entraîné un affrontement intercommunautaire qui a causé des morts, des blessés et des dégâts matériels. A cela, il convient d'ajouter qu'à Abli Bonikro, un affrontement a éclaté entre des membres civils de la sécurité du ministre Amédée Kouakou et des villageois occasionnant le décès d'une personne proche de la sécurité du ministre.


Le rapport dans la description des faits , releve les manquements graves de la sécurité civile du ministre Amédée Kouakou, venu porter assistance et qui s'est substituée aux forces de sécurité sous la conduite du nommé Ali Touré Amadou. De ces faits, il en ressort que six (06) individus ont été interpellés et placés sous mandat de dépôt.


A Divo, toujours selon le rapport d'enquête spéciale diligentée par Richard Adou, désormais ex-procureur de la republique près le tribunal d'Abidjan-Plateau, des femmes de l'opposition politique, dans le cadre de la désobéissance civile, ont organisé une marche de protestation, le vendredi 21 octobre 2020. Ces dernières ont été prises à partie à hauteur de la gare routière de Hiré, par des personnes exerçant dans le transport. Il y a donc eu affrontement entre les jeunes proches du RHDP, et ceux de l'opposition. Cette situation a perduré jusqu'au samedi 22 octobre et a provoqué des morts, des blessés et des dégâts matériels considérables.


 

Le groupe de jeunes apparaissant dans les différentes vidéos mettant en scène les exactions, est rattaché au nommé Ali Touré Amadou. Les différents mis en cause sont soit arrêtés ou en fuite. Alors qu'Ali Touré Amadou, lui jouit d'une impunité incroyable. Pourtant, s'agissant des personnes activement recherchées, le rapport fait savoir ceci : " Il convient d'indiquer que 40 autres personnes ont été identifiées et sont toujours activement recherchées pour avoir participé aux événements ci-dessus, ainsi qu'à ceux survenus dans plusieurs localités, notamment Toumodi. Il s'agit de: 1- Ali Touré Amadou , instigateur et auteur de l'attaque d'Abli Bonikro, 2- Kouakou Charles, auteur de l'attaque d'Abli Bonikro, 3- Chat noir, présume auteur des fusillades et de l'incendie du marché de Toumodi" lit-on dans le rapport d'enquête spéciale (RES).


La question qui revient du coup sur toutes les lèvres à la lumière des faits, c'est comment la CEI a pu valider la candidature du sieur Ali Touré Amadou, alors qu'il est accablé par un rapport d'enquête spéciale et recherché de surcroît par la justice ? Comment cela a-t-il été possible alors que l'affaire est encore pendante devant le juge d'instruction du 9ᵉ cabinet ?


Joint au téléphone, le concerné a dit ne pas être informé par ce rapport. " Moi, je ne suis pas au courant d'un tel rapport. En plus, nous sommes dans un pays de droit, il faut laisser la justice faite son travail", a-t-il indiqué. En attendant que le droit soit dit, Ali Touré Amadou lui, est engagé à fond dans la bataille pour la succession du ministre Amédée Kouakou à la tête du conseil municipal de Divo.



 

Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Condamnés-vous le comportement de la Députée ivoirienne à la CEDEAO ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la t...
 
2331
Oui
95%  
 
1
Non
0%  
 
125
Sans avis
5%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Municipales 2023 à Divo, Ali Touré Amadou, candidat RHDP accablé par un rapport d'enquête spéciale sur les évènements d'octobre 2020, sa réaction
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter