Burkina Faso Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Burkina Faso : La suspension de Radio Oméga levée après un mois
 

Burkina Faso : La suspension de Radio Oméga levée après un mois

 
 
 
 3045 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 10 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 10 septembre 2023 - 22:24

 Jean Emmanuel Ouédraogo (Ph)


Le Gouvernement burkinabè qui avait décidé de suspendre la diffusion des programmes de Radio Oméga depuis le 10 août, "au nom de l’intérêt supérieur" de la Nation a décidé de lever cette suspension, selon un communiqué officiel publié dimanche soir. 


Selon le porte-parole du gouvernement, Jean-Emmanuel Ouédraogo, cette décision de suspension avait été prise en toute responsabilité et motivée par les «manquements de ce média aussi bien au plan de l’éthique que de la déontologie qui gouvernent l’exercice du journalisme». 


La mesure de suspension a fait l’objet d’un recours de l’Observatoire burkinabè des médias (OBM) qui, dans une correspondance à l’attention du Ministre de la communication, de la culture, des arts et du tourisme, a demandé de « plaider auprès des plus hautes autorités pour la levée de la suspension des émissions de la station », a écrit M. Ouedraogo. 


« Le Gouvernement a examiné avec beaucoup d’attention la requête formulée par l’OBM à la demande de Radio Oméga et entendu l’argumentaire selon lequel « l’équipe de la radio a tiré les leçons de cette sanction » dont elle a fait l’objet, souligne le ministre Ouedraogo. 


 

Le gouvernement « n’a pas de raisons de douter de la noblesse de la démarche de l’OBM et donne une suite favorable à la requête de l’observatoire par la levée de la mesure de suspension de la diffusion des programmes de Radio Oméga à compter du 11 septembre», a-t-il indiqué. 


Selon lui, le Gouvernement demeure attaché à la liberté d’opinion et de presse ainsi qu’à l’exercice responsable du métier de journaliste. 


Cependant, il réaffirme son opposition ferme à toute conception étriquée, qui consacre le droit de porter dans l’espace public, la justification intellectuelle de l’asservissement et de la barbarie contre les peuples en lutte pour leur dignité et leur souveraineté au nom d’un principe paradoxal de liberté, qui in fine assassine la liberté, a-t-il poursuivi. 


 

 « Le Gouvernement n’entend pas transiger sur la défense des intérêts vitaux de notre peuple principalement sur ceux liés à la sauvegarde de la paix et de la sécurité », foi de M. Ouédraogo 


 « Il interpelle les organisations professionnelles des médias sur l’exigence d’un discours médiatique qui ne compromette pas les chances de notre victoire collective contre les forces du mal et de domination des peuples du Sahel en lutte pour la liberté et l’indépendance totale », a-t-il conclu. 


Boa, Ouagadougou 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Burkina Faso : La suspension de Radio Oméga levée après un mois
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter