Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Sanctions après l'inondation du stade d'Ebimpé, le Gouvernement préfère botter en touche
 

Côte d'Ivoire : Sanctions après l'inondation du stade d'Ebimpé, le Gouvernement préfère botter en touche

 
 
 
 17959 Vues
 
  4 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 13 septembre 2023 - 16:31

Amadou Coulibaly


Alors que depuis hier soir, le ministre des Sports est sujet à toutes sortes d'accusations et que sont attendues des sanctions, le conseil des ministres a entendu, ce jour, sa communication sur l'interruption du match amical Côte d'Ivoire-Mali après la première mi-temps.


Dans le cadre de l'évaluation des stades construits pour abriter la prochaine Coupe d'Afrique des nations qui aura lieu en Côte d'Ivoire en janvier 2024, la Confédération africaine de football (CAF) a autorisé, la tenue de certains matchs dans ces dits stades après leur homologation par ses services.


Ainsi, des matchs tests organisés afin de prouver les installations à Yamoussoukro, à Bouaké et à San-Pedro. C'est dans ce cadre qu’un match a été organisé, le 12 septembre au stade Alassane Ouattara d'Ebimpé. Ces tests grandeurs natures permettent d'évaluer toutes les infrastructures.


Selon le porte-parole du gouvernement, dans le cadre du test d'hier, un problème essentiel a été identifié. Il s'agit de celui de l'accès et de la sécurité des 60 mille spectateurs dont les techniciens pensent qu'il sera résolu avec l'achèvement des voies d'accès en construction pour accéder au stade.


 

« Cependant, la survenue d'une pluie orageuse exceptionnelle non prévisible a entraîné l'arrêt du match tel que prévu par les règlements de FIFA. Les installations de ce stade ont été homologuées par la CAF qui autorisé la tenue de ce match, ne sont pas à ce stade mis en cause. Cette situation exceptionnelle permet toutefois de faire des ajustements nécessaires pour remédier éventuellement à tout cas similaire. Elle justifie, en tout état de cause, l'organisation de cette compétition en janvier, mois où il pleut le moins dans notre pays », a ajouté, Amadou Coulibaly, ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, au terme d'un conseil des ministres.


Suite à l'inondation de la pelouse lors du match amical, les internautes ont tiré à boulet rouge sur les autorités, notamment le ministre des Sports dont certains ont exigé la démission.


« Je ne m'informe pas sur les réseaux sociaux. Ce sont des lieux d'expression, d'émotion et où malheureusement tout le monde est expert. Parler de prendre sanctions, je ne sais pas comment sanctionner le ciel. Il a décidé de pleuvoir, une pluie exceptionnelle. Je ne vois pas en quoi, pour un événement naturel, il y aurait des sanctions à prendre. Quand des ouvrages sont construits, que ce soit des routes, des ponts ou alors des infrastructures de ce genre, une évaluation est faite sur les phénomènes météorologiques qui ont eu lieu et selon l'ouvrage que vous allez faire, cette évaluation peut être décennale. En raison du dérèglement climatique, une pluie exceptionnelle, votre ouvrage est dépassé. Dans le cadre de cette pluie, nous sommes tous à Abidjan, nous avons vécu cette pluie orageuse qui a provoqué le dépassement des équipements mis en place et la pluie ne s'est pas arrêtée. Elle a continué. À partir de ce moment qui, voulez-vous qu'on sanctionne. C'est exactement la même chose qui se passe sur les réseaux sociaux, dès qu'il y a une pluie et une infrastructure routière se trouve dégradée, on parle de goudron biscuit. Partout, quand, les infrastructures sont dégradées », a réagi, le ministre de la Communication et de l'économie numérique.


 

« Je pense qu'il faut arrêter un peu. Je sais que les populations sont friandes de sacrifices et elles espèrent qu'on coupe des têtes, mais là, il s'agit d'intempérie, c'est une pluie que nous avons tous vécue. C'est une chance que cela soit arrivé. Une réunion a lieu ce matin à la Primature devant le cas de cette pluie exceptionnelle, à partir du moment où, les experts sont tous là, puisque la CAF est là, pour évaluer ces installations. Les correctifs seront apportés à fin de cette pluie qui est exceptionnelle de sorte que dans les cas futurs, les installations prévues puissent supporter cela. La CAF a eu raison de mettre la compétition en janvier, mois où il pleut le moins dans notre pays », a-t-il poursuivi.


Amadou Coulibaly a enfin « rassuré que des instructions ont été, des experts dès cet après-midi iront évaluer Le stade et puis ils verront exactement ce qu'il faut au cas où on a une pluie de ce niveau, les services de la météorologie vont évaluer ».


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  4 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Sanctions après l'inondation du stade d'Ebimpé, le Gouvernement préfère botter en touche
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
couly
Solidarité de gang, que voulez vous, ils bouffent tous dans l'affaire.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
@Marius
20 milliards des contribuables engloutis "gbanzan" dans un travail bâclé, qui a l'image de ce pouvoir, n'est que le résultat de la corruption (jamais de sanctions) et de la promotion de la médiocrité, et le gouvernement de corrompus de dire aux ivoiriens avec mépris : "Circulez ! Il n'y a rien à voir. Il n'y a ni responsables ni sanctions. La faute à un phénomène naturel". Dans la construction d'un édifice à la taille d'un stade de foot, les critères "pluie ou vent" ne sont donc pas pris en compte !? Merci pour l'information monsieur le ministre.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Est ce qu il se rend compte que ce qu il dit est grave meme? Combien aura coute le stade et sa renovation pour voir une intemperie montrer non pas seulement les tares de la pelouse mais de tout un stade. Vraiment ce stade est l Image de celui dont il porte le nom, un vrai wouya wouya
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
Stade a l Image de celui dont il porte le nom mdr.... Bon s il n y a aucune sanctions c est que soit rien n aura ete decaisse, soit ils sont tous de meche a commencer par le Sommet. Un cadeau de la Chine qui aura fini par couter 42 milliards auxquels 20 ont dit on ete rajoutes.
 
 il y a 9 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter