Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire :   Le Gouvernement remet sa lettre d'intention de mise en œuvre de la recommandation sur l'éthique de l'IA à la Sous-Directrice générale de l'UNESCO en visite à Abidjan
 

Côte d'Ivoire : Le Gouvernement remet sa lettre d'intention de mise en œuvre de la recommandation sur l'éthique de l'IA à la Sous-Directrice générale de l'UNESCO en visite à Abidjan

 
 
 
 7090 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 9 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 14 septembre 2023 - 10:23

Zorro Ballo Epiphane


Mise en œuvre de l'IA, l'UNESCO rassurante : « l'intelligence artificielle bien gérée peut donner des réponses énormes à nos soucis, de changement, d’inégalité »


En visite à Abidjan, Gabriela Ramos, Sous-Directrice générale pour les Sciences Humaines et Sociales de l’UNESCO a pris part dans l'après-midi de ce mercredi 13 septembre 2023, au lancement de la mise en œuvre de la recommandation sur l'éthique de l'Intelligence artificielle (IA).


Cette rencontre a été présidée par Zorro Ballo Epiphane, ministre de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption à son cabinet et a été marquée par la signature de la lettre d'intention du ministre Zorro qui a été remise à la Sous-directrice.


La Côte d’Ivoire, à l’instar de tous les pays, membres de l’UNESCO, s’apprête à mettre en œuvre la recommandation relative à l’éthique de l’Intelligence Artificielle (IA), une discipline qui réunit des sciences, théories et techniques dont le but est de parvenir à faire imiter par une machine les capacités cognitives d'un être humain.


L’utilisation de cette technologie améliore entre autres, la vie des êtres humains en les aidant à économiser du temps et de l'énergie sur des tâches quotidiennes à effectuer à plusieurs reprises, mes performances et la productivité des entreprises en automatisant des processus ou des tâches qui nécessitaient auparavant des ressources humaines.


Cependant, les inconvénients de l'Intelligence Artificielle sont très complexes et suscitent beaucoup d'inquiétudes. Les principaux problèmes évoqués qui seraient liés à son développement sont notamment, la possibilité de passer outre le bien-être des êtres humains ; le manque de transparence et la menace pour l'emploi.


C’est suite à une analyse comparative des avantages et des inconvénients de cette technologie et dans un souci de capitaliser ses aspects positifs et amoindrir les aspects négatifs que l’UNESCO a formulé une recommandation sur l’éthique de l’Intelligence Artificielle. 


 

Dans le cadre de la mise en œuvre de ladite recommandations en Côte d’Ivoire, l’UNESCO a sollicité le ministère de la Promotion de la Bonne Gouvernance et de la Lutte contre la Corruption, pour assurer le lead du projet, en tant que ministère aux activités transversales, travaillant sur des problématiques relatives à l’éthique, aux valeurs et à l’intégrité.


Le ministère de la bonne Gouvernance et de la lutte contre la corruption aura pour mission dans le cadre de la mise en œuvre de cette recommandation de se focaliser sur l’aspect gouvernance et éthique de l’IA, le ministère de la Communication de l’Economie Numérique sera invité à regarder les aspects techniques de l’utilisation de l’IA dans les différents secteurs d’activités.


En effet, il s’agira à travers l’analyse de l’éthique de l’IA de s’assurer notamment que la protection des droits de l'homme et de la dignité humaine est prise en compte.


En ce qui concerne le volet gouvernance de l’IA, la préoccupation majeure se présente comme suit : alors que l'IA est largement adoptée par les Organisations mondiales, comment s'assure-t-elle que ses algorithmes sont équitables et respectent les directives légales ?


L'objectif principal de la gouvernance de l'IA est de savoir comment elle est liée à la justice, à l'autonomie et à la qualité des données.


Au regard de la pertinence de cette recommandation et des retombées positives attendues lors de sa mise en œuvre dans tous les secteurs d’activités et particulièrement dans celui de l’éducation, le ministre a invité, l’ensemble des parties prenantes et des acteurs impliqués dans ce processus à œuvrer au succès de ce projet.


 

«En agissant ainsi, il s’agit pour nous tous de sauvegarder les aspects positifs de l’IA et de réduire à leur plus simple expression les effets néfastes. Nous saluons la visite de la sous-directrice de l'UNESCO en Côte d'Ivoire et nous profitons de sa présence pour lancer le processus de mise en place de ce comité à l'échelle nationale. Ce comité va inclure à la fois, les ministères techniques, les acteurs du secteur privé, le monde universitaire, les actuels de la société civile pour qu'on fasse ensemble l’ėtat des lieux de la gouvernance artificielle et qu'on fasse ensemble les diagnostics des différents problèmes, des menaces causées par l'IA pour voir quels sont les textes qu'il faut prendre pour que nous puissions réguler cette technologie pour qu'elle puisse servir au progrès économique et social de notre pays et à l'épanouissement de notre population », a déclaré, Zorro Ballo Epiphane.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


En février 2024, il sera célébré en Slovénie, la deuxième édition du forum global de l'éthique de l'Intelligence artificielle. Tous pays qui prennent part à cet exercice vont présenter leurs solutions.


«Nous travaillerons avec la Côte d'Ivoire pour la mise en œuvre de la recommandation de l'éthique de l'Intelligence artificielle de l'UNESCO et nous le ferons en compagnie de 50 pays qui ont lancé ce comité de pilotage pour voir comment nous avançons, les solutions pour gérer mieux l'IA. Nous feront un diagnostic qui sera standardisé que nous allons développer. Nous élaborerons des recommandations précises. Avec le lancement de l'IA générative , il y a une conscience plus importante dans le monde. Il faut nous assurer qu'il y a le respect des droits humains, des dignités humaines. Nous nous à l'action de la politique publique pour vulgariser cette technologie. Le succès de ce projet sera important pour la jeunesse, les femmes. Tout le monde est concerné par l'IA. Le progrès de la Côte d'Ivoire dans le monde va nous donner beaucoup d'expertises et de connaissances dans la mise en œuvre globale. Nous le soutien des entreprises privées pour une gouvernance meilleure de l'IA. Il y a beaucoup d'innovations en Côte d'Ivoire, de start-up. L'intelligence artificielle bien gérée peut donner des réponses énormes à nos soucis, des changements, des inégalités », a précisé, la Sous-Directrice générale



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le Gouvernement remet sa lettre d'intention de mise en œuvre de la recommandation sur l'éthique de l'IA à la Sous-Directrice générale de l'UNESCO en visite à Abidjan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter