Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Rentrée académique de l'école de guerre de Zambakro, les élites militaires à l'épreuve de l'art de la guerre
 

Côte d'Ivoire : Rentrée académique de l'école de guerre de Zambakro, les élites militaires à l'épreuve de l'art de la guerre

 
 
 
 1238 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 06 novembre 2023 - 10:42

La cérémonie vendredi à Yakro (Ph KOACI) 


Le chef d’Etat-Major Général des Armées de Côte d'Ivoire a procédé le vendredi 3 novembre dernier à l'ouverture officielle de l'année académique des Cours d'Etude Supérieur de Défense. A constaté koaci.com surplace.


L'année académique 2023-2024 de l'école de guerre de Zambakro a officiellement débuté avec 28 officiers venus de 13 pays africains et un de la France.


Les auditeurs de cette 5e promotion d'élite militaire du CESD, suivront une scolarité de 10 mois, dans des domaines aussi divers que l'Art de la guerre, la synergie interministérielle et sécurité, l’analyse stratégique sur l’Afrique et le monde ainsi que l'organisation et la gestion. 


Il s'agissait non seulement pour le chef d’Etat-Major Général des Armées au cours de cette rentrée solennelle de l'école de guerre, de définir les orientations pédagogiques de l'année académique, mais aussi exposer les visions futures de l'institution. 


 

«La session 2023-2024 s'inscrit fidèlement dans cette tradition qui se veut un socle, pour permettre aux futurs chefs militaires de disposer des outils nécessaires pour mieux comprendre leur environnement, comprendre la dynamique des relations contemporaines, identifier des facteurs ou éléments d'influences, être ainsi en capacité d'anticiper et d'être une force de proposition » a indiqué Lassina Doumbia.



Parlant du thème, ''les enjeux contemporains de la formation des cadres des armées africaines'', le patron des armées ivoiriennes s'est dit très objectif quant à sa pertinence.


« Ce terme met en perspective, les défis des armées africaines en matière des ressources humaines » 

Toutefois, a rappelé Lassina Doumbia.


«la ressource humaine dans la formation devrait à la fois, respecter les identités et les valeurs propres à chaque pays tout en intégrant les meilleures pratiques internationales en matière de démocratie, d'éthique et de géopolitique » a -t-il recommandé avant de relever les performances de ce creuset de formation de l’élite militaire.

 

«Depuis son inauguration en 2019, cette école est passée d'une simple aspiration à une réalité académique. Une aspiration sans grands moyen, mais fondée sur la ferme volonté de nous approprier notre environnement et surtout d'une certitude, celle de pouvoir trouver des compétences tant dans notre milieu militaire que dans le monde universitaire et le monde intellectuel ivoirien en général. Au sein de cette promotion des auditeurs de 14 nationalités. Une preuve tangible de l'influence croissante du Cours d'Etudes Supérieure de Défense (CESD) et la bonne réputation dont il jouit dans le milieu des écoles de guerre. Ces chiffres sont évidemment des résultats de cinq années intenses. Et nous avons vu les infrastructures se développer. Le programme de formation s'accumule et nos partenariats de renforcer. Aussi, soucieux de positionner le CESD, comme une institution far, où se rencontre, se forme, se forge l'esprit des élites militaires africaines, Monsieur le Ministre d'État, Ministre de la défense ne manque point opportunité pour allouer les ressources adéquates en vue d'optimiser ces capacités», a-t-il relevé, avant de traduire ses reconnaissances à Konrad Adenauer.


 

En marge donc de cette cérémonie solennelle, le Général de Corps d’Armée Lassina Doumbia a paraphé, aux côtés des présidents des universités Félix Houphouët Boigny et Péléforo Gon Coulibaly, des conventions de partenariat qui hausseront de façon substantielle, les aptitudes académiques des personnels militaires ivoiriens à haut potentiel. Ainsi, ces derniers pourront suivre des formations diplômantes dans des filières aussi diverses que les sciences sociales, politiques et la géopolitique. Note-t-on.


Dans sa conférence inaugurale, le professeur Dion Yodé a appelé les chefs militaires à se réorienter vers une approche managériale, en s'appuyant sur le leadership, l'art oratoire et du commandement à l'image de Jason de la méthodologie Grèce.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Rentrée académique de l'école de guerre de Zambakro, les élites militaires à l'épreuve de l'art de la guerre
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter