Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lutte contre la résistance aux antimicrobiens, l'OMS en croisade contre l'utilisation inappropriée des antibiotiques
 

Côte d'Ivoire : Lutte contre la résistance aux antimicrobiens, l'OMS en croisade contre l'utilisation inappropriée des antibiotiques

 
 
 
 2177 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 22 novembre 2023 - 16:51


L'utilisation abusive et inappropriée des médicaments antibiotiques dans le traitement de certaines maladies microbiennes chez l'homme, l'animal et dans les cultures, constitue un réel danger pour ces différentes espèces. En effet, des études scientifiques soigneusement menées, ont démontré qu'à force d'habituer l'organisme à ces médicaments antimicrobiens, il finit par ne plus réagir efficacement contre les microbes qui, entre-temps, ont pu trouver des parades contre ces antimicrobiens.


La réalité aujourd'hui, c'est que de nombreuses espèces sont multiresistantes et complètement insensibles à plusieurs antibiotiques et autres antimicrobiens. Des médecins se retrouvent dans des situations d'impasse thérapeutique face à certains patients, puisqu'aucun antibiotique n'a le moindre effet sur leur infection. Le phénomène est réel aussi bien dans le domaine de la santé humaine, la santé animale que la santé environnementale.


La Résistance aux Antimicrobiens (RAM) devient, dès lors, un véritable problème de santé publique mondiale auquel il faut trouver une solution pérenne. Première structure en charge de la santé dans le monde, l'OMS, en collaboration avec la FAO et l'Organisation Mondiale de la Santé Animale, initie une lutte farouche contre la RAM à travers la Stratégie mondiale OMS pour la maîtrise de la résistance aux antimicrobiens en 2001 et le plan d'action mondial pour combattre la résistance aux antimicrobiens en mai 2015.


Depuis lors, a été institué la semaine de sensibilisation sur la RAM, célébrée chaque année, du 18 au 24 novembre dans le monde entier. En Côte d'Ivoire, cette célébration a été officiellement lancée, ce mardi 21 novembre à Abidjan, par le ministre des ressources animales et halieutiques, Sidy Tiémoko Touré, en sa qualité de parrain de l'événement. Cette cérémonie a vu la présence des différents organismes impliqués dans la lutte contre la RAM.


Docteur Fatim Tall, représentante par intérim de l'OMS en Côte d'Ivoire, a lors de son allocution, encouragé la FAO, l'Organisation Mondiale de la santé animale et le Programme des Nations Unies pour l'Environnement, à célébrer cette semaine.

"La RAM compromet non seulement notre capacité à traiter les infections courantes, mais aussi augmente le coût des traitements, perturbe les progrès accomplis dans la lutte contre les maladies, et pose ainsi un grave problème pour nos communautés, nos systèmes de santé et nos économies. Cette semaine est une opportunité pour sensibiliser nos populations aux risques associés à l'utilisation inappropriée de ces médicaments chez l'homme, l'animal et dans les cultures et encourager leur utilisation responsable", a déclaré la représentante de l'OMS en Côte d'Ivoire.


 

Elle n'a pas manqué de saluer le gouvernement ivoirien qui, à travers la plateforme " une seule santé", et au Groupe de Travail Technique (GTT) RAM, a tenu à honorer cette semaine de sensibilisation placée sous le thème : " Ensemble, prévenons la résistance aux antimicrobiens".


Docteur Fatim Tall a par ailleurs, révélé qu'en 2019, les infections résistantes aux antimicrobiens ont entraîné la mort de 1, 27 million de personnes dans le monde, dépassant ainsi le nombre de décès liés au VIH-SIDA et au Paludisme combinés. Selon les chiffres communiqués par la représentante de l'OMS, les pays d'Afrique subsaharienne ont enregistré le plus grand nombre de décès lié à la résistance aux antimicrobiens, avec un ratio de 99 décès pour 100.000 habitants.


Pour sa part, Professeure Faye Ketté, titulaire de microbiologie et responsable scientifique de l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire, a fait savoir que la RAM, a été classée par l'OMS au 10e rang des priorités de santé publique au niveau mondial. En ce qui concerne la semaine RAM célébrée par la Côte d'Ivoire, à l'instar des pays du monde entier, elle a indiqué que les activités seront essentiellement focalisées sur la sensibilisation des différents acteurs.


"Ces acteurs, ce sont toutes ces personnes qui appartiennent à la plateforme" une seule santé ". Elle regroupe aussi bien le secteur médical et le secteur vétérinaire et l'environnement. La sensibilisation va avoir lieu au niveau des éleveurs en ce qui concerne le secteur animal. Cette année les activités auront lieu dans les villes de Korhogo et Adzope. En ce qui concerne le secteur de la santé humaine, ce sont un certain nombre de professionnels de la santé qui seront sensibilisés au niveau de la ville d'Abidjan. Des séances de sensibilisation sont également prévues au niveau des médias", a-t-elle détaillé.


Rappelons que cette semaine nationale de lutte contre la résistance aux antimicrobiens est à sa cinquième édition en Côte d'Ivoire.


 

Wassimagnon





 
OMS
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Lutte contre la résistance aux antimicrobiens, l'OMS en croisade contre l'utilisation inappropriée des antibiotiques
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter