Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : PPA-CI, quand l'élection à la Ligue des femmes divise, suspension et décisions radicales
 

Côte d'Ivoire : PPA-CI, quand l'élection à la Ligue des femmes divise, suspension et décisions radicales

 
 
 
 3492 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 6 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 24 décembre 2023 - 15:06

Les dissidents du comité de contrôle (Ph KOACI)



Une tension palpable règne au sein du Parti des peuples Africains-Côte d'Ivoire (PPA-CI) à la suite de la récente élection de la présidente de la Ligue des femmes du 16 décembre 2023. La session extraordinaire du Comité de contrôle du parti, qui s'est tenue le samedi 23 décembre, a pris une tournure tumultueuse avec des membres mécontents contestant vivement les résultats proclamés d'Hortense Louma Seri, comme présidente de la Ligue des femmes du parti de Gbagbo.


Dans une déclaration lue par Roger Dakouri, porte-parole des membres mécontents du comité de contrôle, plusieurs décisions ont été prises. La première mesure phare a été la déclaration de nullité des résultats définitifs de l'élection de la Ligue des femmes, tels qu'annoncés par Mme Amon Agoh Marthe, présidente du Comité de contrôle. Cette annonce a jeté une ombre sur la légitimité du processus électoral, alimentant ainsi les tensions internes.


En outre, la deuxième décision majeure a été la suspension de Mme Amon Agoh Marthe de ses fonctions jusqu'à la prochaine session extraordinaire. Les membres contestataires ont exprimé ainsi leur mécontentement quant à la gestion de l'élection et exigent des actions correctives.


La troisième et dernière décision a trait au siège du Comité de contrôle, qui avait été délocalisé au domicile de dame Amon Agoh Marthe. Les membres dissidents ont résolu de ramener le siège social du Comité à sa position initiale, située à Cocody-Riviera II (Abidjan).


 

Cette crise interne souligne les divisions au sein du PPA-CI et soulève des questions quant à la stabilité du parti de l'ancien prisonnier de la cour pénale internationale (CPI). Les prochains développements seront scrutés de près alors que les membres cherchent à résoudre cette impasse politique qui ébranle la cohésion du parti de Gbagbo.





Jean Chresus, Abidjan


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : PPA-CI, quand l'élection à la Ligue des femmes divise, suspension et décisions radicales
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter