Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : L'ambassade de France s'engage aux côtés des acteurs du vivrier du canton Dohoun dans la sous-préfecture de Bouaké
 

Côte d'Ivoire : L'ambassade de France s'engage aux côtés des acteurs du vivrier du canton Dohoun dans la sous-préfecture de Bouaké

 
 
 
 1798 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 15 janvier 2024 - 21:07

 

C'est un excellent cadeau de Nouvel An que vient d'offrir l'ambassade de France en Côte d'Ivoire aux populations, notamment les acteurs du secteur du vivrier du Canton Dohoun dans la sous-préfecture de Bouaké au centre du pays.

 

En effet, en vue de contribuer à la construction des systèmes alimentaires durables en Côte d'Ivoire, et de renforcer les capacités des producteurs maraîchers de ce canton, une convention a été signée avec l’ambassade de France dans le cadre du fonds de solidarité pour les projets innovants-Rapide (FSPI- R). Le lancement de ce projet a eu lieu le vendredi 12 janvier 2024, à la place publique du village de Bendekouassikro. Il a réuni toutes les forces vives de la circonscription, l’ambassadeur de France en Côte d'Ivoire, Jean-Christophe Belliard, le président du conseil régional du Gbêkê, Jacques Assahoré, le ministre N’guessan Koffi initiateur du projet, Ahoutou Koffi Emmanuel ministre directeur de cabinet du vice-Président de la République ainsi que plusieurs autres autorités politiques issues de la localité. 


Plus spécifiquement, il s’agit d’accompagner la transition agroécologique des modes de production des producteurs, de faciliter la diversification des circuits de commercialisation des produits vivriers et d’appuyer la structuration de la Mutuelle de Développement de Pitiessi. 


Pour faciliter une meilleure compréhension du projet et de ses actions, AVSF en collaboration avec l’ambassade de France, a organisé à la même date du lancement (vendredi 12 janvier 2024), un atelier de partage et de lancement officiel de l’action. 


Prenant la pleine mesure de ce projet, N’guessan Koffi, fils du canton Dõhoun, ministre de l’Enseignement Technique, de la Formation Professionnelle et de l’Apprentissage, a traduit toute sa reconnaissance au consulat français, ses collaborateurs et à L’ONG Agronomes Vétérinaires Sans Frontières (AVSF).


 

« La phase pilote du projet est financé sur le Fonds de Solidarité des Projets Innovants et Rapides (FSPI-R) mis en place au sein de l’Ambassade de France en Côte d’Ivoire. A cet égard, je voudrais saisir cette occasion pour exprimer mes sincères remerciements à SEM Jean-Christophe Belliard, Ambassadeur de France, à ses collaborateurs en charge du Fonds, Monsieur Laurent Bonneau, Monsieur Jean-Pierre Chomienne pour les appuis multiformes reçus ou à venir. L’ONG représentée par Komlan Eden a été retenue pour l’accompagnement technique et financier de nos populations. Cette ONG s’occupera également de la formation des braves populations », a-t-il déclaré.


« La concrétisation de cette phase pilote suscite beaucoup d’espoir car nos braves populations éprouvent le désir ardent de disposer de produits vivriers tant pour satisfaire leur propre besoin que pour des ventes sur le marché à Bouaké. Il s’agit de mettre en valeur le foncier disponible en vue d’améliorer significativement leurs conditions de vie. C’est aussi l’une des initiatives sûres pour avoir des moyens financiers destinés à subvenir aux dépenses d’entretien et de scolarisation des enfants », a-t-il expliqué. Notons que l’objectif général de cet atelier qui a meublé cette journée de lancement est de créer un cadre d’échanges entre les acteurs et les parties prenantes clés au projet.


L’ambassadeur de France en Côte d’Ivoire, Son Excellence Monsieur Jean-Christophe Belliard a salué la mobilisation « exceptionnelle » des fils et filles du canton Dõhoun, autour de ce projet, en manifestant son enthousiasme par des propos gratifiants.


« Merci pour l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé à mon arrivée. Je me sens chez moi ici dans le canton Dõhoun. A travers ce projet, vos fils et filles auront la possibilité de se professionnaliser dans l’agriculture. Nous allons continuer ensemble, main dans la main, d’œuvrer au bien-être de toutes les populations Ivoiriennes », a-t-il affirmé.


Le dynamique Armand N’goran, président de la Mutuelle de Développement de Pitiéssi à son tour remercié l’ambassadeur de la France pour la mise à disposition de ce projet. Il a également exprimé sa gratitude à l’endroit du ministre N’guessan Koffi pour toutes ses actions en faveur du développement socioéconomique du canton Dõhoun.


Wassimagnon 

                   


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Modification du Code pénal, une avancée ?
 
3132
Oui
48%  
 
3166
Non
49%  
 
227
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : L'ambassade de France s'engage aux côtés des acteurs du vivrier du canton Dohoun dans la sous-préfecture de Bouaké
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter