Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Niakara, des jeunes saccagent le matériel d'une société d'exploitation minière et font des blessés
 

Côte d'Ivoire : Niakara, des jeunes saccagent le matériel d'une société d'exploitation minière et font des blessés

 
 
 
 6464 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 5 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 17 janvier 2024 - 12:06

Du matériel endommagé (ph KOACI) 



Depuis plusieurs mois, le chef et les habitants de Kafiné, un village situé à 04 kilomètres du village Ouereguekaha, tous deux dans la sous-préfecture de Niakara, s'opposent à l’implantation d’une entreprise d’exploitation d’or, du nom de Golden Dreams. Depuis le vendredi 12 janvier 2024, les jeunes de Kafiné ont mené une offensive sur le site de ladite société minière et ont fait plusieurs blessés et plusieurs dégâts matériels.


Cette société minière chinoise, est légalement constituée et autorisée par l'État de Côte d’Ivoire pour l'exploitation minière sur le site de Ouereguekaha indique-t-on. Elle a été freinée par une opposition de la part du chef de Kafiné, Klonan Camara, dénonçant une pollution du barrage d'eau situé à plus 05 kilomètres du site aurifère. Cela a contraint cette société minière depuis le mois de juillet 2023 à suspendre son projet d’exploitation. Des tractopelles et autres engins entreposés dans le secteur, avaient été saccagés par les jeunes de Kafiné. À la suite de ces dommages causés par les jeunes ressortissants de Kafiné, le responsable de la société minière avait traduit selon lui, ses bourreaux devant les tribunaux de Katiola dans le mois de juillet 2023.


 

Après une accalmie pendant quelques mois, la société minière Golden Dreams est retournée pour la reprise de ses activités sur le site de Ouereguekaha. Chose que les jeunes de ce village ne veulent pas entendre.


Le vendredi 12 janvier 2024, ces jeunes très remontés, sont repartis pour une seconde fois sur le site, s'attaquer aux vigiles et Dozos commis à la sécurisation du site et ont saccagé encore les engins qu'ils ont trouvés sur place. Le chef de la sécurité de la société Fernand Touré fait le point des dégâts humains et matériels « Nous avons commis dix Dozos et dix vigiles pour la sécurité du site. Les jeunes de Kafiné sont venus en très grand nombre, plus de 300 jeunes. Ils ont tabassé les Dozos et les vigiles. Ils ont endommagé les engins et tous les matériels. Nous avons porté plainte devant les autorités compétente et une enquête est en cours pour situer les responsabilités. Cela fait la deuxième fois qu'ils viennent nous agresser...» a-t-il précisé.


Le chef du village de Ouereguekaha, l'inspecteur général à la retraite, Touré Otamnan Étienne, a quant à lui donné la raison du refus catégorique de son homologue de Kafiné. « Je ne comprends pas la réaction de mon frère de Kafiné. Il refuse qu'on exploite le site pour la simple raison que l'eau du barrage sera polluée.» a-t-il indiqué, avant de préciser que la terre appartient à Ouereguekaha. Elle a été attribuée au village de Kafiné par leurs parents de Ouereguekaha.


Pour le Chef de Ouereguekaha, Étienne Touré Otamnan, il faut privilégier la cohésion et la paix. « Les jeunes de mon village veulent répliquer mais je les calme. Je ne veux pas que nos jeunes s'entredéchirent pour une exploitation minière. Je vais initier une rencontre pour aboutir à la paix et trouver un terrain d'entente. Le barrage dont parle le chef Klonan Camara est très loin du site à plus de 5 kilomètres. Le sens des eaux usées de site de l'orpaillage n'a ŕien à avoir avec le barrage. Le site est dans un bas-fonds et le barrage est un peu plus haut, alors ne coule pas pour monter.» a clarifié le chef.


Pourtant, la compagnie Golden Dreams dit détenir les documents nécessaires, notamment, un permis d'extraction minière et un permis environnemental, pour extraire l'or, pour une durée de 04 ans sous le numéro AES10368 au registre de la conservation minière.


T.K.Emile, Bouaké

tkemile@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Niakara, des jeunes saccagent le matériel d'une société d'exploitation minière et font des blessés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter