Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Crise anglophone, des plaintes contre des séparatistes de la diaspora
 

Cameroun : Crise anglophone, des plaintes contre des séparatistes de la diaspora

 
 
 
 1877 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 23 février 2024 - 05:44

Me Emmanuel Nsahlai (Ph)

Les victimes du conflit dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest, disposeront sous peu, d'un centre d'accompagnement pour répondre à leurs besoins psychologiques, sociaux et émotionnels, a annoncé ce 22 février, Me Emmanuel Nsahlai au cours d’une conférence de presse organisée par CAVAT, une association chargée de porter assistance aux victimes de la crise anglophone.

L’avocat camerounais basé aux Etats-Unis, a également fait savoir au cours de la même conférence de presse, que les membres de la diaspora qui alimentent depuis l’étranger, la crise et les attaques terroristes perpétrées dans les régions du Nord-ouest et du sud-ouest seront poursuivis en justice.

« Des plaintes contre les séparatistes vivant à l’étranger, ont été déposées et les enquêtes se poursuivent », a déclaré Emmanuel Nsahlai.

Témoignages

Durant la conférence de presse, des victimes ont témoigné notamment, Thelma Ndung, dont la maman Florence Ayafor, a été tuée et décapitée en septembre 2019 à Pinyin dans la région du Nord-Ouest.

Ndue Derrick, a indiqué avoir failli perdre la vue après avoir été battu à l'école.

« J’ai utilisé ma main pour protéger mon visage et j’ai fini par recevoir une balle dans la paume et dans l’œil », a-t-il expliqué.

Alors que le journaliste Kingsley Pamba, a été témoin de l'explosion du 11 février 2024 à Nkambe où de nombreux élèves ont été blessés et Cherish Lemnyuy, 15 ans, a perdu la vie.

Bah Peter Ngwanse a reçu une balle dans la jambe et sa maison a été brûlée par les séparatistes. Sa jambe a ensuite été amputée à l'hôpital.

Tandis que Carine Sunjo, a été kidnappée, violée et contrainte de payer une rançon. Elle a ensuite été menacée de mort pour avoir refusé une liaison avec son violeur avant de s'enfuir.

Le mari de Magdalene Nyansi n’a pas eu de chance. Il a été kidnappé, tué et certaines parties de son corps ont été coupées.

Entre autres témoignages, celui de Jenabu Faye, qui a été kidnappée, obligée de payer une rançon de 4,2 millions de FCFA avant de s'enfuir avec son mari après un complot sur leur assassinat.

La sœur cadette de Jenabu Faye, a été tuée en public et sa maison a été détruite.

Le fils de l’ancien ministre Christopher Nsahlai, installé aux Etats-Unis, à la tête d’un cabinet basé à Los Angeles, est devenu depuis quelques mois, la bête noire des soutiens intellectuels et financiers de la diaspora, des séparatistes qui sévissent dans les régions anglophones du Nord-ouest et du sud-ouest.

Ses saisines ont permis le blocage de plusieurs comptes Facebook et l’arrestation des commanditaires de la sécession anglophone. Le 1er juin 2021, il a fait inculper trois financiers séparatistes anglophones par un tribunal du Maryland aux Etats-Unis, notamment Alambi Walters Muma, Edith Ngang, Tamufoh Nchumuluh.

A la fin de la conférence de presse, Maître Emmanuel Nsahlai a lancé un appel à tous les Camerounais et à la communauté internationale à s'unir pour demander justice pour les victimes.

 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun.

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-oucameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina Faso : Après l'incident à la frontière, vers un retour des relations entre les deux Pays?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du Di...
 
1186
Oui
20%  
 
4677
Non
78%  
 
144
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Crise anglophone, des plaintes contre des séparatistes de la diaspora
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter