Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Conduite des opérations budgétaires, les acteurs exhortés à faire davantage preuve de rigueur et d'une bonne maîtrise de la chaîne des dépenses
 

Côte d'Ivoire : Conduite des opérations budgétaires, les acteurs exhortés à faire davantage preuve de rigueur et d'une bonne maîtrise de la chaîne des dépenses

 
 
 
 1016 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 29 février 2024 - 17:11


Cette année 2024, le budget de l'Etat s’élève à 13 720,7 milliards, et affiche une augmentation de 2 027 milliards par rapport au budget initial de l’année précédente. L’exécution de ce budget 2024 interviendra dans un contexte de retour à la consolidation budgétaire, avec la réduction du déficit budgétaire prévu à 4,0 % du PIB, contre 5,2 % l’année dernière.


À l'ouverture du séminaire bilan 2023 et perspectives 2024 de la Direction Générale du Budget et des Finances qui se tient à Yamoussoukro sur 48 heures, Vassogbo Bamba, Directeur de cabinet du ministre des Finances et du Budget représentant le ministre Adama Coulibaly, a demandé aux participants de faire preuve davantage de rigueur dans la gestion budgétaire et d'assurer une bonne maîtrise de la chaîne de la dépense.


«Ces assises vous offrent ainsi l’opportunité de dégager les axes de travail qui se rapportent à ces objectifs, avec en ligne de mire une amélioration des performances de la Direction Générale du Budget et des Finances », a déclaré, le représentant d'Adama Coulibaly.


Convaincu que les conclusions des travaux de ce séminaire aboutiront à de fortes recommandations en vue d’une gestion budgétaires 2024 plus performante, il a assuré le Directeur général du Budget et des collaborateurs de la totale disposition du ministre à les accompagner dans la mise en œuvre des recommandations qui résulteront de leurs réflexions.


Bien avant, le Directeur de cabinet adjoint a relevé que des avancées remarquables ont été enregistrées tout le long de l’année 2023, dans la conduite des opérations budgétaires.


 

«En effet, sans anticiper sur le bilan des activités qui sera établi, je voudrais me réjouir, entre autres, de l’amélioration continue de la gestion budgétaire en mode budget-programmes, notamment à travers le développement d’applicatifs permettant une bonne préparation et une exécution plus affinée du budget », a expliqué Vassogbo Bamba.


Il a également salué, la mise à disposition d’un important outil permettant aux opérateurs économiques de suivre, en temps réel, le traitement de leurs dossiers et a noté avec beaucoup de satisfaction, l’extension réussie du Système de Gestion des Operations Budgétaires de l’Etat (SIGOBE) dans les Représentations Nationales à l’Etranger et dans les Etablissements Publics Nationaux.


«Je ne saurai passer sous silence les efforts entrepris pour mieux informer les opérateurs économiques en vue d’éviter la constitution de passifs », a-t-il ajouté, saluant au passage, la proactivité de la Direction Générale du Budget et des Finances, ainsi que les initiatives qui y sont conduites, à l’effet de soutenir l’activité économique, tout en veillant à préserver les engagements de l’Etat dans le cadre du Programme Economique et Financier conclu avec le Fonds Monétaire International.

Le séminaire bilan de l'édition 2023 est placé sous le thème « La DGBF au cœur d’une gestion budgétaire plus performante ». Selon le Directeur de cabinet adjoint, ce thème épouse parfaitement les aspirations du Gouvernement qui, depuis ces dernières années, s’est engagé dans une vaste réforme de la gestion des finances publiques.


« Cette réforme qui intervient à plusieurs niveaux, vise à atteindre une plus grande efficacité de l’action publique, à travers la recherche de la performance, l’optimisation de la dépense et une responsabilisation accrue des acteurs », a insisté, M. Bamba. 

Au cours de ce séminaire, plusieurs thématiques, en lien avec l’une des six priorités inscrites dans la feuille de route du département ministériel, sera abordée, à savoir « suivre l’exécution du budget 2024 et élaborer le budget 2025 dans les délais constitutionnels ».


Pour le Directeur général du Budget et des Finances, Traoré Seydou, ce séminaire vise à faire le point des activités réalisées au cours de l'année 2023 et à définir les grandes orientations pour l'exercice budgétaire 2024, en mettant un accent particulier sur la performance dans la gestion budgétaire.


Il s'agira au cours de ces assises, comme l'a indiqué le DG, de faire le point de la mise en œuvre du Plan d'actions stratégiques (PAS) et du Programme d’Activités (PA) 2023 de la DGBF, relever les difficultés rencontrées au cours de l'exercice 2023 et proposer des mesures correctrices, définir les principales orientations pour l'exercice 2024. Enfin, présenter et valider les activités du PAS 2024 et du PA 2024 de la DGBF.

Ce séminaire offre également l'occasion aux participants d’échanger autour de quatre thématiques qui sont, le bilan de l'élaboration du Budget 2024 et les perspectives pour le budget 2025, du bilan du suivi de l'exécution budgétaire 2023 et la stratégie pour un meilleur suivi de l'exécution budgétaire 2024, la présentation des innovations majeures contenues dans l'arrêté 2024 portant procédures et circuit d'exécution du budget de l'Etat et ses implications et enfin, le point de la mise en œuvre de la certification globale de la DGBF et perspectives.


 

Au titre de l’année 2023, la Direction générale du Budget et des Finances a pu réaliser avec succès les objectifs qui lui étaient assignés à travers le Plan d'actions stratégiques du ministère. Selon Seydou Traoré, grâce au suivi régulier de l'exécution budgétaire effectuée par la Direction générale du Budget et des Finances, la Côte d'Ivoire a pu exécuter le budget-programmes 2023 de façon optimale à l'aide du système intégré de Gestion des opérations budgétaires de l'Etat (SIGOBE) avec un taux d’exécution global de 81,9 % au niveau central.


« Ainsi, les représentations nationales à l'Étranger (RNE) ont pu exécuter leurs budgets 2023 à hauteur de 93,7 % contre 90,8% en 2022 et les Établissements publics nationaux (EPN) à hauteur de 83 % en 2023 contre 72,2 % en 2022 grâce à l'excellent suivi de l'exécution budgétaire réalisé par la DGBF », s’est félicité, le DG.

Au titre de l'exercice 2024, la DGBF entend jouer pleinement son rôle en vue d'une gestion budgétaire plus performante.


«C'est dans ce cadre que la DGBF a échangé, à l'instar des autres années avec les principaux acteurs de la gestion budgétaire notamment, les responsables de programmes, les responsables de la fonction financière des ministères et les DAF des institutions, les ordonnateurs des EPN, les contrôleurs budgétaires et les Directeurs régionaux du Budget et des Finances sur les mesures d'encadrement de la gestion budgétaire en vue de prévenir une meilleure gestion budgétaire de l'exercice 2024 », a mentionné le DG, espérant à son tour qu’au terme des travaux un bilan objectif et exhaustif des activités de l'exercice 2023 sera fait, les perspectives pour l’année 2024 seront clairement définies et de fortes recommandations qui engagent les participants à mieux faire en 2024 seront formulées.


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Conduite des opérations budgétaires, les acteurs exhortés à faire davantage preuve de rigueur et d'une bonne maîtrise de la chaîne des dépenses
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter