Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, Mamadou Koulibaly exprime ses doutes et inquiétudes quant à l'organisation du scrutin
 

Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, Mamadou Koulibaly exprime ses doutes et inquiétudes quant à l'organisation du scrutin

 
 
 
 6410 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 mars 2024 - 10:42

Mamadou Koulibaly lors de son intervention (Ph KOACI) 


Et revoilà Mamadou Koulibaly dans le débat politique après un long silence. L’ancien président de l’Assemblée Nationale dans une vidéo exprime ses doutes et inquiétudes quant à l’organisation des élections présidentielles de 2025.

 

L’ex-bras droit de Laurent Gbagbo ne voit pas le Gouvernement préoccupé par l’organisation du scrutin prévu dans 20 mois.


« Je vois une année électorale, et un Gouvernement qui doit normalement procéder à l’organisation de ces élections, en tout cas prendre les dispositions qu’il faut pour le faire. Je ne le vois pas vraiment préoccuper par ces élections et ce qu’il y a à faire pour réussir ces élections. Je le vois plutôt préoccuper par ce qu’il y a à faire pour truquer ces élections ou ne pas les organiser où s’arranger pour les gagner, même s’il faut pour cela tricher (...) », soutient l’homme politique.


 

Pour Mamadou Koulibaly, l'essentiel n'est pas de savoir si le chef de l’Etat, Alassane Ouattara, briguera un 4ᵉ mandat qu'il gagnerait en plus sans difficulté, car sans adversaire de poids, ou comment il organisera son staff autour de lui. 


« L’essentiel, c'est le droit souverain du peuple de Côte d’Ivoire de choisir l’équipe qui va venir gouverner son Etat et mettre en place sa politique économique pour que cette population arrive à atteindre ses objectifs individuels (...) Moi, j'ai des doutes, un gouvernement qui n’a pas pu mettre en place depuis le temps un registre par an, c’est-à-dire le recensement général, le RNPP et la liste électorale, cela m’étonnerait qu’il puisse faire trois registres en une année sans frustration. C’est au peuple de dire non, car l’Etat n’est pas au-dessus de vous, c’est le peuple qui est au-dessus de l’Etat », a-t-il conclu.


Donatien Kautcha, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Présidentielle 2025, Mamadou Koulibaly exprime ses doutes et inquiétudes quant à l'organisation du scrutin
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
BAHEFOUE
Moi Messieurs. Je suis fils de paysans. Pouvez-vous m'expliquer pourquoi le Cacao de notre pays coûte 1000 F cfa et celui du Cameroun 5100F. J'aurais voulu voir mes parents paysans HEUREUX et voir disparaître la daba et la machette dans l'agriculture. A quand la transformation de nos matières dans nos villages. Allons au-delà des chaises. Je suis Fils de Paysans..
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
Mon frère, au Cameroun, le pays de Biya qui n'a pas un Phd en économie, c'est le MARCHÉ qui fixe les prix selon la loi de l'offre et de la demande. Alors qu'en Côte d'Ivoire qui vient d'abriter une GRANDE RÉUNION des libéraux du monde entier, la fixation des prix échappe à la transparence et aux lois concurrentielles du marché. ...c'est ce qu'on appelle le capitalisme libéral totalitaire !!
 
 il y a 3 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter