Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal : A l'approche de la fin de son mandat, Macky Sall affirme: « Je n'ai pas d'excuse à faire »
 

Sénégal : A l'approche de la fin de son mandat, Macky Sall affirme: « Je n'ai pas d'excuse à faire »

 
 
 
 3441 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 21 mars 2024 - 11:42

Macky Sall



Alors que le report de la présidentielle a plongé le pays dans une période d'incertitudes, le chef de l'Etat sénégalais, Macky Sall, a estimé qu'il n'avait pas d'excuses à présenter.


Dans un entretien accordé à la BBC, le Président sénégalais Macky Sall, proche de la fin de son dernier mandat, s'est prononcé sur les derniers évènements qui ont précédé la présidentielle du 24 mars 2024.


À la surprise générale, le Président avait repoussé la présidentielle au 15 décembre 2024, plongeant le pays dans l'inconnu et faisant craindre une ébullition, mais la décision a été finalement cassée par la cour constitutionnelle.


 

Sur cette décision controversée, M. Sall déclare qu'elle était venue du Parlement, saisi par un groupe de l'opposition qui réclamait le report de l'élection.


"C'est à partir de l'Assemblée nationale que le président de la République a été saisi pour dire que nous avons un projet, un projet de loi constitutionnelle qui va reporter les élections. Et le président est saisi.", a-t-il expliqué.


Cette décision sans précédent, dénoncée avec virulence par ses détracteurs comme un coup d'État constitutionnel, avait provoqué de vives manifestations qui ont fait trois morts. 


Le chef de l'Etat a déclaré qu'il n'avait pas d'excuses pour toutes les vies humaines perdues et les dommages occasionnées, encore moins pour la démocratie mise à mal.


« Je n’ai pas d’excuse à faire puisque je n’ai commis aucune faute, a-t-il déclaré. Je vous parle en tant que président de la République. Je suis responsable de ce pays jusqu’au 2 avril. Tous les actes qui ont été posés l’ont été dans le cadre de la loi et des règlements. Aucune institution juridique ou juridiction du Sénégal n’a remis en cause ou mis en doute la sincérité des actions qui ont été posées.".


 

Le Sénégal était jusque-là considéré comme un îlot de stabilité en Afrique de l'Ouest.


Pour cette présidentielle prévue le 25 mars, dix-huit hommes et une femme sont en lice pour devenir le cinquième président du Sénégal et succéder à Macky Sall, au pouvoir depuis 2012.



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Disparition de la commune du Plateau au profit d'une absorption du District d'Abidjan, bonne idée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Candidature de Gbagbo en 2025, du bruit pour rien qui profite à ADO ?
 
2159
Oui
60%  
 
1289
Non
36%  
 
135
Sans avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Sénégal : A l'approche de la fin de son mandat, Macky Sall affirme: « Je n'ai pas d'excuse à faire »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter