Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: « Affaire suppression de la commune du Plateau », le PDCI dénonce une « manigance politique du pouvoir » et menace
 

Côte d'Ivoire: « Affaire suppression de la commune du Plateau », le PDCI dénonce une « manigance politique du pouvoir » et menace

 
 
 
 7450 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 11 avril 2024 - 16:06

Brédoumy Kouassi Soumaïla ce jeudi à Abidjan


Le vendredi 5 avril dernier, il a été publié dans plusieurs journaux dont le quotidien gouvernemental Fraternité Matin, une contribution d'un libre penseur qui milite en faveur de la suppression de la Commune du Plateau. L'auteur, dans son article, propose l'intégration de la commune du Plateau au District Autonome d'Abidjan, avec une répartition des taxes de cette commune entre l'État et le District Autonome d'Abidjan. 


La sortie de ce libre penseur n'a pas du tout été du goût du PDCI-RDA qui l'a fait savoir, ce jeudi 11 avril en fin de matinée, lors d'une conférence de presse qui a eu lieu à la maison dudit parti à Cocody. 


Face aux médias, le porte-parole du PDCI-RDA, l'honorable Brédoumy Kouassi Soumaïla a dénoncé cette démarche qu'il assimile à un ballon d'essai. " Le PDCI-RDA se sent interpelé par cet article, parce que tout d'abord, cette commune depuis plusieurs années a toujours été dirigée par des têtes de liste PDCI-RDA. Le maire actuel est un haut et compétent cadre du PDCI-RDA, membre du secrétariat exécutif. Ensuite, les arguments avancés sont très discutables et diffamatoires. On ne pouvait pas laisser passer cela et considérer cela comme une petite, surtout que feu le Président Félix Houphouet Boigny nous a dit qu'en politique, il n'y a pas de petite chose", a fait savoir l'honorable Brédoumy Kouassi Soumaïla.


Pour lui, si le quotidien gouvernemental s'est permis de " diffuser cet article malgré ses incongruités et ses injures, c'est qu'il est à prendre au sérieux. Car, on n'a pas vu la réaction du gouvernement par rapport à cette publication de Fraternité Matin ", a-t-il ajouté.


 

Dans son développement, il a soulevé quelques points abordés par ce libre penseur dans sa contribution. " Le libre penseur dans son article dit que la Commune du Plateau est habitée par 7 000 personnes et pourtant sur la liste électorale, on retrouve 82 mille inscrits". Sur cet argument, Brédoumy Kouassi Soumaïla a rappelé à l'auteur de l'article que " l'inscription sur la liste électorale est régie par des textes réglementaires et non dictée par le maire du Plateau. Des gens exerçant au Plateau ont jugé plus pratique de se faire enrôler dans cette commune pour recevoir facilement leurs cartes d'identité". 


Par ailleurs, il ne s'est pas montré tendre envers ce libre penseur qui a qualifié de " Prime à la corruption " le budget de 14 milliards de fcfa de la mairie du Plateau adopté par le conseil municipal et validé par le gouvernement. " C'est une atteinte à l'honorabilité des autorités". 


Pour le PDCI-RDA la volonté de supprimer la commune du Plateau "est un recul démocratique". Pire, " il résulte d'une manigance plus large contre les maires et élus du PDCI-RDA". Pour étayer sa position, Brédoumy Kouassi Soumaïla a pris pour exemple les récents événements survenus à la mairie de Cocody au lendemain des élections municipales qui a vu la victoire de Jean-Marc Yacé et dont l'objectif selon lui était de " mettre la commune de Cocody sous tutelle". Il a révélé que d'autres intentions lugubres à l'encontre d'autres communes comme Marcory, et Port-Bouet également tenues par des maires PDCI-RDA, d'après ses informations, seraient en cours.


Face à cette situation, Brédoumy Kouassi Soumaïla appelle les militants et la haute direction du parti à la vigilance. " Nous n'allons pas nous laisser marcher sur les pieds. Soit on est en démocratie soit on n'est pas en démocratie. S'ils veulent, qu'ils suppriment toutes les mairies et comme ça il n'y aura plus de maire. Le PDCI-RDA estime qu'il y a une volonté de lui spolier la mairie du Plateau et cela n'est pas acceptable. Le maire Gabriel Ehouo a le plein soutien du parti et de ses hautes autorités", a-t-il lancé.


L'autre sujet abordé lors de cette rencontre avec la presse est relatif aux obsèques du Président Henri Konan Bédié, ancien président du parti rappelé à Dieu le 1er août 2023. Les obsèques, selon le conférencier, se dérouleront du 19 mai au 1er juin 2024. Les moments clés sont la présentation des condoléances du 19 au 21 mai au domicile du défunt sis à Cocody Ambassade de 17 à 20 h, la veillée éclatée sur l'ensemble du territoire national le 22 mai, la journée hommage à la maison du parti de 9 h à 16 h prévue le 25 mai, suivie de la veillée militante à partir de 20 h, le transfert de la dépouille à Daoukro le 26 mai par la route, la veillée religieuse le 31 mai et l'inhumation à Daoukro dans la stricte intimité le 1er juin 2024. 


 

Comme à l'accoutumée, le porte-parole du PDCI-RDA n'a pas manqué l'occasion de tancer le pouvoir sur certaines questions comme la dette, la cherté de la vie et la souffrance des producteurs de café cacao dont les produits sont vendus à des prix méprisables. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: « Affaire suppression de la commune du Plateau », le PDCI dénonce une « manigance politique du pouvoir » et menace
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter