Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Une quarantaine de nouvelles épidémies enregistrées chaque année dans la zone CEDEAO, des experts en communication de crise sanitaire réunis à Abidjan
 

Côte d'Ivoire: Une quarantaine de nouvelles épidémies enregistrées chaque année dans la zone CEDEAO, des experts en communication de crise sanitaire réunis à Abidjan

 
 
 
 3465 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 16 avril 2024 - 15:01





Dans la CEDEAO, des progrès significatifs ont été apportés dans l’amélioration des capacités de communication sur les risques et engagements communautaires (CREC) à l’échelles régionale et nationale. Afin de poursuivre les efforts vers l’établissement d’un programme CREC durable et efficace en cas d'urgence dans la CEDEAO, le Centre régional de surveillance et de contrôle des maladies (CRSCM) compte organiser l’assemblée générale du réseau régional CREC de la CEDEAO.


Depuis ce mardi 16 avril 2024, Abidjan abrite la rencontre annuelle du Réseau régional de la communication sur les risques et engagements communautaires (CREC) de la CEDEAO dont la clôture aura lieu le 19 avril prochain. Cette rencontre vise à évaluer les systèmes CREC de chaque État membre de la CEDEAO, de partager la base de données finale des messages clés développés à Monrovia et à renouveler les instances du réseau.


La cérémonie d'ouverture de cet atelier a été présidée par Docteur Charles Koffi Aka, Directeur de cabinet du ministre de la Santé de l’Hygiène Publique et de la Couverture Maladie Universelle. Au nom de Pierre N'Gou Dimba, il a félicité et remercié, Docteur Melchior Athanase AÏSSI, Directeur général de l’Organisation Ouest Africaine de la Santé (OOAS), pour l'organisation de cette rencontre d’échanges et d’expression sur les expériences multiformes, diverses et variées dans la gestion de la communication des risques et engagement communautaire lors des urgences de santé publique dans nos pays respectifs. 


La communication en tant que processus interactif et dynamique joue un rôle prépondérant dans la prévention, la gestion des urgences de santé publique à travers une mutualisation et une synergie d’actions de tous les acteurs associés dans la crise, les communautés touchées et les personnes à risque.


 

Docteur Charles Koffi Aka invite tout un chacun, à quelque niveau de responsabilité dans la société, à prendre des mesures d’alerte, d’anticipation des crises et ce par une communication préventive lors des épidémies et autres pandémies.


«Les professionnels des médias et des communicateurs en santé constituent un vecteur privilégié de création et de diffusion de messages destinés à déconstruire les rumeurs et la désinformation au sein de nos communautés, à jouer leur fonction éducative auprès de nos populations en majorité jeunes », a-t-il ajouté.


Selon lui, la riposte aux urgences de santé publique doit impliquer les acteurs de la vie publique à travers des espaces privilégiés de partages d’idées, d’opinions accessibles à l’ensemble de la population. Et ils peuvent et doivent alors promouvoir des valeurs sociétales prenant en compte les attentes des populations, afin de les rassurer, renforcer les dispositifs et programmes en leur faveur et accroître la confiance et la crédibilité des communautés.


A l'occasion de cette cérémonie, le Directeur de cabinet a rappelé avec fierté que la Côte d’Ivoire vient d’opérer un bon qualitatif au niveau de la gestion de la communication des risques et engagement communautaire comme en témoigne les notes obtenues lors de la récente évaluation externe conjointe.


«Sur les trois indicateurs, à savoir (1) le système de communication de risques et mobilisation sociale en situation d’urgence, ensuite (2) la coordination et la communication, et enfin (3) l’engagement communautaire, la Côte d’Ivoire a obtenu pour chacun des indicateurs la note trois sur cinq (3/5). Des notes largement supérieures à celles obtenues lors de l’évaluation externe conjointe de 2016, où nous étions pratiquement pour tous les indicateurs. Et mieux, sur les 19 domaines techniques notés lors de cette évaluation externe conjointe, le groupe de la Communication des Risques et Engagement Communautaire est la meilleure à l’analyse des performances. Cela mérite un « standing ovation » au Groupe de Travail Technique de la Communication des Risques et Engagement Communautaire (GTT CREC) avec à sa tête M. Paul Allé Kouadio, le directeur de la Communication et des Relations Publiques du Ministère en charge de la Santé de notre pays. Bravo à ce GTT. Continuez de travailler ensemble, entre communicateurs des ministères sectoriels, partenaires techniques et financiers, organisations de la société civile dans l’esprit « Une seule santé » », a-t-il précisé.


Le représentant de Pierre N'Gou Dimba a rassuré les participants que son pays a bien pris note des défis, des points à renforcer et promet accompagner le Réseau à réussir les prochains challenges.


Son souhait est que durant les quatre jours de réflexion sortent des recommandations pertinentes pour accompagner et faciliter une meilleure communication de crise lors des urgences de santé publique. 


La communication des risques et engagement communautaire, constituent une partie intégrante du règlement sanitaire international (RSI) et un élément incontournable dans la prévention et la réponse aux épidémies.


 

Au nom du DG de l'Organisation ouest africaine de la santé (OOAS), Dr Babacar Fall s'est réjoui des progrès significatifs qui ont été apportés dans l’amélioration des capacités de CREC à toutes les échelles. Il a cité entre autres, les multiples formations qui ont favorisé la compréhension des principes et stratégie du CREC, la mise en place d'un groupe de travail technique CREC basé sur l'approche «One Health", le développement d'une base de données de messages clés sur les principales épidémies qui affectent l'espace commun de la CEDEAO qui sera présenté durant les travaux.


Dr Babacar Fall a affirmé que l’espace CEDEAO connaît chaque année de nouvelles épidémies d'où la nécessité de la mise en place du Réseau.


« Chaque année nous avons environ une quarantaine de nouvelles épidémies, nous sommes une des régions de l'Afrique les plus touchées par des épidémies », a mentionné Docteur.


Durant quatre jours, les participants auront à évaluer les systèmes CREC de chaque Etat membre de la CEDEAO, de développer une nouvelle feuille de route 2024-2025, etc.


Il a enfin rassuré les membres du Réseau du soutien indéfectible de l'OOAS et de sa disponibilité à mettre en œuvre toutes les recommandations à haut impact qui seront élaborés par les participants.


 

Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Le PPA CI choisit Gbagbo pour être candidat en 2025, un cadeau pour Alassane Ouattara ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Sénégal : Bassirou Faye, un "allié" de la Côte d'Ivoire de Ouattara ?
 
3167
Oui
58%  
 
2133
Non
39%  
 
147
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Une quarantaine de nouvelles épidémies enregistrées chaque année dans la zone CEDEAO, des experts en communication de crise sanitaire réunis à Abidjan
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter