Côte d'Ivoire Santé
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Traque des cliniques illégales au Plateau, sur 93 établissements sanitaires, la DEPPS ferme 22, 5 à 6 récidivistes déférés
 

Côte d'Ivoire : Traque des cliniques illégales au Plateau, sur 93 établissements sanitaires, la DEPPS ferme 22, 5 à 6 récidivistes déférés

 
 
 
 4768 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 26 avril 2024 - 19:07

Docteur Bitty Marie-Josèphe



Docteur Bitty Marie-Josèphe, Directrice des établissements privés et professions sanitaires au sein du ministère de la Santé, de l'hygiène publique et de la couverture maladie universelle a fait cet après-midi, du vendredi 26 avril 2024, le point de l'opération "Zéro clinique illégale d'ici 2025", lancée dans la commune du Plateau, le lundi 22 avril 2024.



La restitution de cette mission de contrôle de la Direction des établissements privés et des professions sanitaires (DEPPS), s'est faite en présence de la presse, de la Direction régionale, de la direction départementale d'Adjamé et des autorités policières qui soutiennent toujours les activités de la DEPPS



Quatre équipes ont été constituées pour mener à bien cette mission qui s’est déployée sur la commune du Plateau.



L'objectif de cette mission de contrôle est de sensibiliser, faire une campagne de régularisation administrative et faire des contrôles de l'existence légale des établissements qui sont habilités à ouvrir et à exploiter.



Le gouvernement a donné instruction depuis le 6 décembre 2023, en demandant de faire en sorte que toutes les structures sanitaires privées exerçant dans l'illégalité soient fermés.



C'est compte tenu de cette double mission, que les équipes de la DEPPS étaient au Plateau du 22 avril au 26 avril 2024. Les équipes se sont déployées et ont permis d'obtenir les résultats suivants.


 

Selon Docteur Bitty sur 93 établissements sanitaires visités (les cliniques, les polycliniques, les cabinets dentaires, les établissements d'optique, les établissements de kinésithérapie, les cabinets d'orthophoniste, les infirmeries privées, les maternités privées), les équipes ont trouvé seulement 25 établissements qui sont autorisés et qui exercent dans la légalité, soit un taux de 27%. Les 68 autres établissements sont donc non autorisés et exercent dans l’illégalité soit un taux de 73%. Ces centres n'ont pas les papiers requis, mais pratiquent la médecine, les actes paramédicaux auprès des populations.



En matière de décision, comme l'a indiqué la Directrice, 13 établissements dans la légalité ont été félicités soit 14%. Des mises en demeure ont été faites pour les établissements en cours de régularisation, parce qu'ils ont introduit une demande qui est en cours de traitement.



"Ils ont une mise en demeure de 30 jours. Passé ce délai, ils seront fermés. Ils sont au nombre de 46 soit 49%", a précisé Docteur Bitty.



Dans la foulée, il y a eu la fermeture immédiate de 22 établissements soit 24%.



"Ce sont des chiffres satisfaisants. Nous invitons les structures qui le peuvent, à venir se régulariser, à venir se mettre aux normes de qualité pour la population. Notre action n'est pas seulement répressive, on peut considérer que c'est un accompagnement", a souligné, la Directrice de la DEPPS



Après la commune du Plateau, des équipes de la DEPPS vont visiter d'autres sites. Dans l'immédiat, comme mentionné par Docteur Bitty, ces équipes iront dans le Bafing et auront d'autres zones à visiter qu'elle n'a pas voulu dévoiler.



 

"Nous invitons les promoteurs, propriétaires privés à se mettre en règle très rapidement, parce que nous appliquerons la tolérance zéro", a prévenu, Docteur Bitty.



Cette opération est menée sur tout le territoire national. Ce sont plus de 14 régions qui ont été parcourues depuis le Sud-Comoé, dans le Centre, dans le Bélier. 



"Nous étions récemment dans le Guemon dans le Cavally et dans le Tonkpi dans le District des Montagnes", a-t-elle rappelé.



Dans le cadre du plateau, la Directrice a déploré le fait que des propriétaires ont rouvert leurs officines après le passage des équipes de la DEPPS.



Selon elle, ces récidivistes sont au nombre de 5 voire 6 et seront déférés, parce qu'ils n'ont pas obtempéré aux instructions qui leur ont été données.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Traque des cliniques illégales au Plateau, sur 93 établissements sanitaires, la DEPPS ferme 22, 5 à 6 récidivistes déférés
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter