Côte d'Ivoire Justice
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le Bâtonnier Claude Mentenon aux Jeunes Avocats : « C'est en soufflant ensemble sur le feu que nous ferons grandir la flamme du barreau ivoirien »
 

Côte d'Ivoire : Le Bâtonnier Claude Mentenon aux Jeunes Avocats : « C'est en soufflant ensemble sur le feu que nous ferons grandir la flamme du barreau ivoirien »

 
 
 
 3979 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 02 mai 2024 - 18:58


L’Association des Jeunes Avocats de Côte d’Ivoire (AJA-CI) a 4O ans. Pour marquer l’événement, les jeunes avocats du barreau de Côte d’Ivoire réunis au sein de cette association avec à leur tête, Maitre Léon-Paul Botto, ont mis les petits plats dans les grands. Au nombre des activités qui meubleront les festivités des quarante années d’existence de l’AJA-CI, figure un colloque. Un moment que les membres de l’AJA-CI mettront à profit pour non seulement dresser le bilan de leurs quarante années de marche, mais également réfléchir à l’avenir de ce noble métier et adresser les nombreux défis qui se dressent sur leur chemin. Pendant trois jours (du 2 au 4 mai) au Palais de la Culture de Treichville, ce colloque placé sous le thème : « Les mutations de la profession d’avocat, défis et opportunités », sera un véritable banquet intellectuel autour duquel les jeunes avocats viendront s’abreuver de connaissances en vue de relever les défis du futur.


Ce jeudi 2 mai 2024, à l’occasion de la cérémonie solennelle de lancement de ce quarantenaire au Palais de la Culture de Treichville, chapeautée par Maitre Bilé Aka Joachim (PCO) et ancien bâtonnier, Maitre Claude Mentenon, Bâtonnier en exercice de l’ordre des Avocats de Côte d’Ivoire, a livré un discours de haut vol foisonnant de conseils et d’orientations à ses « jeunes confrères », membres de l’AJA-CI. « Chers jeunes confrères de l’Association des Avocats de Côte d’Ivoire, la célébration de ce quarantenaire, au-delà de toute forme de commémoration festive, vous impose l’impérieux devoir de jeter un regard rétrospectif sur le cheminement parcouru, d’analyser vos gouvernances actuelles et d’interroger les sillons de l’avenir. En ce qui concerne le bilan du chemin parcouru après 40 années de vie, de pérégrination, l’exercice va consister à faire une analyse sans faux fuyant, des actions et activités entreprises à l’aune de vos statuts et de votre règlement intérieur, non sans tenir compte des prescriptions résultant des textes gouvernant l’exercice de notre profession », a indiqué d’entrée le Bâtonnier.


Il a par la suite, invité l’AJA-CI à redoubler d’effort, d’opiniâtreté et de persévérance sur le chemin de la perfection. Maitre Claude Mentenon a encouragé l’association présidée par Léon Botto, à intégrer dans sa gouvernance, les valeurs de loyauté, de vérité, de transparence, de délicatesse et de solidarité. « Apprenez simplement à cohabiter ensemble, à communiquer sainement car au-delà de la force de l’âge, vous avez la vigueur et la force de l’intelligence. Cette intelligence qualitative et productive que vous avez le devoir confraternel de partager quelque soient vos différences et même de vous en enrichir, car après tout, par-delà tout, vous êtes des avocats issus de la même source matricienne », a-t-conseillé.


Le bâtonnier des avocats a par ailleurs, exhorté ses jeunes confrères à garder en mémoire que « c’est en soufflant ensemble sur le feu, que nous ferons grandir la flamme du barreau de Côte d’Ivoire, pour l’élever à la dignité et à la considération qu’il mérite. Soyez et demeurez des avocats fidèles à votre serment, ne manquez pas de servir, et d’être des instruments de paix et de justice à l’image du veilleur qu’on interroge sur l’état de la nuit », leur a-t-il prodigué.


 

Pour sa part, le ministre Mamadou Touré, en charge de la promotion de la jeunesse, de l’insertion professionnelle et du service civique, invité spéciale de cette cérémonie d’ouverture, a rassuré l’AJA-CI de sa disponibilité à l’accompagner dans sa politique de formation et d’insertion de ses membres. « Les jeunes avocats après leurs sorties, ont besoin d’ouvrir leurs cabinets et ils ont besoin de ressources. J’ai instruit mes services, afin qu’à la clôture du colloque, un accord cadre soit signé. L’idée c’est d’ouvrir des guichets pour ces avocats qui ont besoin d’être accompagnés. C’est la contribution du gouvernement pour permettre à notre pays d’être champion d’Afrique du droit », a-t-il annoncé. 


Parrain des festivités du quarantenaire de l’Association des Avocats de Côte d’Ivoire (AJA-CI), le ministre de l’emploi et de la protection sociale, Maitre Adama Kamara, avocat de profession, a salué les initiateurs de cette activité qui permet de mettre en lumière une profession essentielle pour le corps social et dont le rôle est malheureusement mal compris dans certains cas. 


Il s’est dit honoré d’être le parrain de cette cérémonie et s’est largement étendu sur les valeurs du métier d’avocat. « Choisir le métier d’avocat, est un sacerdoce. N’y parvient pas qui veut mais qui peut. Il nous faut donc l’exercer en toute circonstance avec dignité et dans les règles de l’art, afin de garantir à tous, un principe fondamental cher à notre société : le droit à la défense. Chers filleuls, votre association a maintenant quarante ans, l’âge de la maturité. C’est donc à propos que vous initiez à travers un colloque, des réflexions utiles sur l’évolution et les mutations du métier d’avocat. Il est question pour chacun d’entre nous, d’être capable de s’adapter et de se mettre à la hauteur des défis actuels qui sont multiples et multiformes. Des défis qu’il est de notre responsabilité, de surmonter pour que cette noble profession continue d’avoir sa raison d’être », a indiqué le ministre Adama Kamara. 


 

En tant que ministre en charge de l’emploi et de la protection sociale, Adama Kamara a encouragé les jeunes avocats à souscrire aux différents dispositifs de sécurité sociale mis en place par le gouvernement, en vue de mieux vivre leurs vieux jours, avant de déclarer ouvert ce colloque de trois jours au palais de la culture de Treichville.


Notons que la cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de plusieurs acteurs de l’ordre judiciaire ivoirien. Le quarantenaire de l’AJA-CI verra la participation de plusieurs avocats et associations d’avocats en provenance de l’Afrique.

   


Wassimagnon

         


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le Bâtonnier Claude Mentenon aux Jeunes Avocats : « C'est en soufflant ensemble sur le feu que nous ferons grandir la flamme du barreau ivoirien »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter