Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Promotion de l'économie sociale et solidaire, 180 femmes Atchans formées aux outils de l'ESS pour lutter contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo conseille la formation
 

Côte d'Ivoire : Promotion de l'économie sociale et solidaire, 180 femmes Atchans formées aux outils de l'ESS pour lutter contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo conseille la formation

 
 
 
 1049 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 03 mai 2024 - 21:42

Après deux mois de formation dans des domaines aussi cruciaux que l'économie sociale et solidaire, la gestion de la vie associative et l'éducation financière, 180 femmes issues de l'Association des Femmes Atchan Goto ont reçu leurs attestations de fin de formation, ce 3 mai 2024 à Abidjan au cours d'une cérémonie qui s'est déroulée au Plateau.


Marraine de cette cérémonie de remise d'attestations, Myss Belmonde Dogo, ministre de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté a loué cette initiative louable, portée par la Fondation Glory Impact en collaboration avec le Réseau Ivoirien de l'Economie Sociale et Solidaire qui selon elle, témoigne de l'importance de renforcer les capacités des femmes.


Le Ministère de la Cohésion Nationale, de la Solidarité et de la Lutte contre la Pauvreté joue un rôle essentiel dans la promotion de l'économie sociale et solidaire en Côte d'Ivoire. Myss Belmonde Dogo a indiqué que dans cette optique, le ministère a ouvert d’importants chantiers notamment l’institution d’un cadre juridique solide pour l'ESS et l’élaboration d’une stratégie nationale qui favorisera son développement.


«Dans ce processus, nous accordons une importance primordiale à la collaboration avec les organisations et réseaux de l'ESS, parmi lesquels le Réseau Ivoirien de l'Economie Sociale et Solidaire joue un rôle crucial. Chers partenaires, c’est ensemble que nous œuvrerons à faire de l'ESS un pilier incontournable de notre développement économique et social », a expliqué, la ministre.


Elle a rappelé aux récipiendaires que l'intégration de l'ESS dans la vision Côte d'Ivoire 2030 est essentielle pour propulser le pays vers un avenir prospère.


«En visant à devenir un pays à revenus intermédiaires dans la tranche supérieure d'ici 2030, nous nous engageons à soutenir pleinement l'économie sociale et solidaire pour atteindre cet objectif ambitieux. C’est en cela que la récente résolution des Nations Unies sur l'ESS résonne parfaitement avec la vision du Président de la République Son Excellence Monsieur Alassane OUATARA, d’"une Côte d'Ivoire solidaire", qui place l'homme au cœur de nos actions gouvernementales», a ajouté, Myss Belmonde Dogo


Selon la ministre, le gouvernement ivoirien a fait de l'ESS une priorité pour l'année 2024, démontrant, un engagement ferme envers un développement inclusif et équitable pour tous.


 

«Aujourd'hui, en remettant ces attestations aux 180 femmes de l'Association des Femmes Atchan, nous célébrons non seulement leur engagement et leur réussite dans cette formation, mais nous soulignons aussi l'importance de l'autonomisation des femmes dans le développement de l'ESS. En effet, les femmes jouent un rôle central dans la promotion de la solidarité, de l'entraide et de l'innovation sociale au sein de nos communautés. Leur implication renforce la cohésion sociale et contribue à la lutte contre la pauvreté de manière durable », a-t-elle insisté.


Myss Belmonde Dogo a enfin encouragé les auditeurs à poursuivre sur cette voie, à mettre en pratique les connaissances acquises et à continuer à œuvrer pour un développement solidaire et équitable dans le pays et a exhorté les initiateurs à étendre cette formation à toutes les femmes de Côte d'Ivoire.


Les directeurs de départements techniques ministériels, les chefs des représentations diplomatiques, les dirigeants de structures locales partenaires, des invités d’honneur dont la Présidente du Conseil d’Administration du RIESS, Denise Fatoumata NDOUR, venue du Sénégal, et les chefs traditionnels des villages Atchan d’Abidjan ont pris part à cette cérémonie de remise d'arrestations.


Selon Jules Gouhan, Président du Réseau Ivoirien de l'Economie Sociale et Solidaire, l’assistance de ce parterre d'invités a été d’un grand apport dans la mise en oeuvre du projet et a permis d’adapter les thématiques de la formation aux réalités du terrain. 


«Vos conseils et autres orientations nous aideront à faciliter l’insertion économique de ces femmes, désormais actrices de développement. Le projet de formation de 180 femmes à l’autonomisation économique a été rendu possible par votre totale implication. Cette adhésion à notre idéal, celui d’amener des femmes à contribuer à la vie économique de leur communauté, voire du pays, ne nous surprend guère. Car nous restons convaincus d’une chose : vous êtes toutes déterminés à œuvrer efficacement au bien-être des populations ivoiriennes », a mentionné, le Président.

Parmi les outils de travail des auditeurs, Jules Gouhan a affirmé que, l’Économie Sociale et Solidaire (ESS) se présente comme un instrument nouveau, nécessaire pour impulser le Développement. Voilà la raison qui nous encourage à vulgariser cette démarche éthique, afin que la citoyenne ou le citoyen lambda se l’approprie. 


 

« En effet, l’ESS propose des solutions innovantes et durables contre la pauvreté, l’ESS confère une résilience aux communautés face aux changements économiques, l’ESS contribue à la création d’emplois durables, l’ESS établit la collaboration entre le Public et le Privé, l’ESS promeut des modèles de travail inclusif », a-t-il expliqué.


Les femmes formées avaient le secret de certaines activités traditionnelles dont la production de l’Attiéké, un mets du terroir Atchan. Ce qui leur manquait, c’était comment rentabiliser ces activités ancestrales et surtout comment encadrer le grand nombre de femmes qui s’associent en coopérative.


«C’est fait : vous avez appris l’Économie sociale solidaire ; la culture de la vie associative ; la gestion de projet ; le business plan ; et, l’éducation financière. Tout cela en 3 mois ! Les connaissances que vous avez acquises doivent vous permettre de monter de grands projets d’intérêt national. Ne vous en séparez pas, apprenez aux autres ce que vous avez appris. Femmes, continuez à vous battre pour rester incontournables dans la vie économique de votre famille, de votre communauté, de votre société et de votre pays », a-t-il conclu.


Lors de cette cérémonie, deux auditrices manquaient à l'appel. Il s'agit de N'Golé Marie Epse Amanho et Florence Aloué décédées. La ministre Myss Belmonde Dogo et le Président Jules Gouhan ont exprimé leurs condoléances les plus sincères pour le décès de ces deux auditrices, car leurs contributions et leur engagement envers l'ESS resteront gravés dans les mémoires.

 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Promotion de l'économie sociale et solidaire, 180 femmes Atchans formées aux outils de l'ESS pour lutter contre la pauvreté, Myss Belmonde Dogo conseille la formation
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter