Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire-Sénégal : Après son entretien avec Ouattara, Faye propose la redynamisation de la coopération entre les deux pays
 

Côte d'Ivoire-Sénégal : Après son entretien avec Ouattara, Faye propose la redynamisation de la coopération entre les deux pays

 
 
 
 21548 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 07 mai 2024 - 15:36

Faye et Ouattara ce mardi à Abidjan (DR) 


Comme annoncé, accueilli sur le tarmac de l'aéroport FHB par le Vice-président Tiémoko Koné, e nouveau président de la République du Sénégal, Diomaye Faye était en visite officielle en Côte d’Ivoire ce mardi 07 mai 2024.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Élu le 24 mars 2024, le Président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye a entamé ce mardi 7 mai 2024, la quatrième étape de son agenda diplomatique. Il a effectué une visite de travail et d’amitié à Abidjan, capitale économique ivoirienne où il s’est entretenu avec son homologue ivoirien, Alassane Ouattara, Président de la République de Côte d'Ivoire.


Au terme de cette rencontre qui a eu lieu au Palais présidentiel, Ouattara et son hôte du jour ont fait des déclarations à la presse.


Alassane Ouattara a salué l'élection du jeune président et lui a adressé ses vœux de plein succès dans l'exercice de cette haute fonction. Le Président de la République de Côte d'Ivoire et son homologue sénégalais ont souhaité que leurs ministres fassent plus d'efforts pour essayer de faire croître de manière plus forte le commerce entre leurs deux pays.


Alassane Ouattara et Diomaye Faye se sont réjouis des découvertes de gaz et de pétrole dans leurs différents pays. Selon le Président de la République de Côte d'Ivoire, avec ces découvertes, les économies du Sénégal et de la Côte d'Ivoire, dans deux ou trois ans auront des taux de croissance à deux chiffres et cela leur permettra d'améliorer le quotidien de leurs concitoyens dans les deux pays.


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Heureux de rencontrer son ainé à Abidjan, le Président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye a salué, Alassane Ouattara pour l'accueil chaleureux qu'il lui a réservé. Il a révélé que lors des échanges avec son homologue ivoirien, il a proposé au présent Ouattara la convocation d'une nouvelle session de la grande commission mixte.


Diomaye Faye a rassuré le Président ivoirien qu'il s'emploiera à renforcer les relations entre les deux pays pour une meilleure prise en compte des priorités africaines, notamment les réformes de la gouvernance politique, économique, du développement durable, du changements climatiques, de la paix et de la sécurité internationale.


 

Ci-joint les propos du Président de la République de Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara


« Monsieur le président de la république du Sénégal, nouvellement élu, je suis heureux de vous accueillir, de vous recevoir, et de vous voir.


Je devais vous dire que cette visite d'amitié est une visite que nous attendions. Merci de nous avoir choisi pour ce contact fraternel. Après avoir visité les pays voisins du Sénégal, je peux vous dire que même si nous ne sommes pas voisins géographiquement du Sénégal, nous sommes vraiment de tout cœur avec le Sénégal et les Sénégalais. Comme vous le savez, j'ai dit moi-même que je suis sénégalais, parce que j'ai vécu longtemps dans votre pays. J'ai reçu une hospitalité vraiment particulière. Nous avons de nombreux hauts cadres qui ont fait leurs études au Sénégal, mais aussi de nombreux fonctionnaires sénégalais qui ont travaillé en Côte d'Ivoire. Donc les peuples ont vécu ensemble soit au Sénégal soit en Côte d'Ivoire, soit ailleurs. Et donc je peux vous dire que vous êtes chez vous. Merci d'être là. Je voudrais aussi saluer votre forte délégation qui vous accompagne. Et dire que vous êtes les bienvenus. Nous vous disons Akwaba. Bienvenue ! Monsieur le président comme j'ai dit tout à l'heure, mes chaleureuses félicitations pour votre brillante élection. Nous sommes très heureux et c'était le 24 mars et je vous adresse mes vœux de plein succès dans l'exercice de cette haute fonction, je voudrais ajouter que je salue également le bon déroulement du scrutin. 

Bien évidemment le sens démocratique reconnu du peuple sénégalais. 


Cliquez pour agrandir l'image  
 


Il faudrait dire à quel point nous sommes fiers de nos frères sénégalais, d'avoir aidé à faire aboutir ce processus et de démontrer à nouveau l'attachement du peuple sénégalais à la démocratie. La Côte d'Ivoire et le Sénégal entretiennent d'excellentes relations avant l'indépendance et depuis l'indépendance. J’indiquais que le président Houphouët a vécu au Sénégal et moi-même. Nous avons établi des relations de coopération d'amitié de vraies relations fraternelles mais également des relations diplomatiques. Ces relations nous ont permis de part et d’autre, d'accueillir une forte communauté sénégalaise en Côte d'Ivoire comme des Ivoiriens au Sénégal, notamment avec la présence du siège de la BCEAO à Dakar. Je ne voudrais pas faire de jaloux, je ne suis pas le seul sénégalais ici. Nous avons l'ancien gouverneur, vice-président de la République qui est autant sénégalais que moi. Il a fait 12 ans au Sénégal je crois. Donc un peu plus que moi. 


Nous avons apprécié l'hospitalité du peuple sénégalais et je voudrais vous réitérer toute notre gratitude. Alors évidemment au cours de nos entretiens, nous avons passé en revue la situation dans chacun de nos pays. Les efforts que nous faisons. Nous nous sommes félicités du dynamisme, de la coopération et surtout des renforcements des relations qui ont toujours marqué l'évolution dans nos deux pays. Nous sommes parvenus à une convergence totale de nos points de vue. Je m'en félicite. Ces questions que ce soit sur les questions de démocratie que ce soit sur les questions de coopération régionale ou bien de la situation internationale. Nous sommes totalement en phase. Nous avons aussi souhaité que nos ministres fassent plus d'efforts pour essayer de faire croître de manière plus forte le commerce entre nos deux pays. C'est vrai qu'il y a une légère augmentation mais je crois que ce n'est pas à la dimension du vœu du secteur privé. Mais je sais que nous pouvons faire plus. Nous avons beaucoup de choses à échanger et nous sommes optimistes. Parce qu’avec les découvertes qui viennent d'être faites au Sénégal dans le domaine du gaz et en Côte d'Ivoire dans le domaine du gaz, du pétrole et de l'or, ce sont des économies qui, dans deux ou trois ans, auront des taux de croissance à deux chiffres et cela nous permettra d'améliorer le quotidien de nos concitoyens dans les deux pays et nous avons considéré qu'en matière économique, il était important de mettre l'accent sur le social et sur la jeunesse. Je vous ai indiqué que c'est ce que nous faisons en Côte d'Ivoire. Ce qui a permis de réduire de manière importante le taux de pauvreté au cours des 10 dernières années. Monsieur le Président, je ne voudrais pas être plus long. Je voudrais vous dire toute notre fierté de voir le Sénégal traverser ce qui paraissait être une épreuve dans les conditions remarquables et de vous avoir porté à la tête de ce grand pays. Vous avez tout notre soutien. Nous ferons en sorte que les excellentes relations qui existent entre le Sénégal et la Côte d'Ivoire continuent donc de se renforcer et nous pourrons continuer de nous concerter comme cela se faisait auparavant. Bonne arrivée et pleine réussite. Félicitations ! ».


 


Les propos du Président de la République du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye


 

« Bonjour monsieur le Président, je tiens aussi à mon tour à vous renouveler mes remerciements pour l'accueil fraternelle et l'hospitalité généreuse qui ont été réservés à moi et à ma délégation.


Sachez monsieur le président que je suis venu d'abord rendre visite à un aîné le président Ouattara. Et ensuite, vous renouvelez nos relations d'amitié fraternelle et de coopération conviviale que nos deux pays ont toujours vecus. Ils les ont entretenues depuis les bases fondées par les pères fondateurs des deux républiques qui sont des républiques sœurs et cela a été l'œuvre des présidents Léopold Sedar Senghor et feu Houphouët-Boigny. D'ailleurs, je saisi cette occasion pour saluer le leadership et les efforts considérables que vous faites, que vous déployez dans le renforcement de la stabilité de la démocratie ainsi que de la promotion de développement en Côte d'Ivoire. Vous êtes dans le sillage de ce grand homme que je viens de mentionner le présent Félix Houphouët-Boigny. C'est vrai au plan bilatéral, notre coopération est excellente et fondée sur des piliers solides, mais comme vous l'avez fait remarquer, elles ne le sont pas à la hauteur de l'historicité des relations entre les deux peuples, entre les présidents qui ont dirigé ces deux pays-là. Donc nous pouvons encore faire plus notamment dans les secteurs prioritaires. Je vous ai parlé tout à l'heure dans le secteur de l'agriculture avec le développement des coopératives en Côte d'Ivoire dont nous voulons largement nous inspirer et dans d'autres domaines comme celui de l'élevage, de la défense, de la sécurité, de l'éducation et de l'énergie. Vous avez mentionné les découvertes qui ont été faites au Sénégal. Mais aussi de votre côté.


Cela est historique pour les deux peuples, pour les deux gouvernements de mutualiser les connaissances et les efforts et les stratégies pour tirer le meilleur profit de ces ressources. Comme vous l'avez dit, il peut valoir énormément de satisfaction sur le plan de la croissance économique. Ensemble, nous pouvons exploiter beaucoup de potentiels qui existent dans les deux pays et renforcer cette coopération économique et commerciale que nous avons tout le temps entretenu mais qui doit avec chaque régime qui vient qui trouve un autre dans l'autre pays, connaître une certaine croissance toujours plus accrue. Si nous mettons en synergie notre capacité comme je le souhaite et comme il en a toujours été avec un niveau toujours plus appréciable, il est sûr que nous pouvons également faire face à de nombreux défis, y compris ceux qui sont liés au contexte de crise économiquement mondiale que nous sommes en train de vivre. C'est pourquoi dans nos échanges, j'ai proposé au présent Ouattara que nous convoquions une nouvelle session de la grande commission mixte. Vous savez que depuis 2014, elle ne s'est pas réunie. Ça fait déjà 10 ans et je crois que pour un renforcement systématique des axes de coopération, il est important que cette grande commission mixte puisse être à nouveau convoquée. En tout cas, je peux vous dire que de mon côté, je m'emploierai à renforcer les relations entre les deux pays pour une meilleure prise en compte des priorités africaines, notamment. Qu'il s'agisse de la réforme de la gouvernance politique économique, du développement durable, du changements climatiques ou de la paix, de la sécurité internationale. Vous l'avez mentionné au niveau sous-régional, les défis sont complexes, sont énormes. Je pense que nous sommes à un tournant où nous devons mesurer la gravité des menaces réelles et sur la déliquescence des états de même que les risques de désintégration de notre union. Je sais pouvoir compter sur votre sagesse, pour à vos côtés, continuer d'agir en renforçant surtout les actions préventives. Il est toujours meilleur de prévenir une crise que de chercher à la résoudre. Mais quand les crises sont déjà là aussi, il faut les prendre à bras le corps. Qu'elles soient des crises politiques, démocratiques ou économiques. Elles restent des sources majeures d'instabilité et même de déstabilisation. Elles font aussi le lit à l'épanouissement d'extrémisme, notamment l'extrémisme violent, le terrorisme qui sapent les fondamentaux des développements et les efforts de développement des pays. Monsieur le présent ensemble le Sénégal et la Côte d'Ivoire ont un rôle important à jouer, je vous l'ai dit, dans la consolidation des acquis en matière d'intégration de notre espace, malgré les turbulences que connaît la zone. J'ai reçu de vous des conseils avisés, des pistes de solutions qui doivent être explorées pour qu'on puisse renforcer à nouveau l'Union, l'unité dans les grands ensembles régionaux et sous-régionaux que nous avons en partage. Constante, en tout cas sera ma disponibilité à œuvrer avec vous pour le renforcement de nos espaces communs, notamment pour ce qui est de l'UEMOA, de la CEDEAO, de l'Union africaine. Parce que c'est lorsque ces grands ensembles sont renforcés, que nos pays respectifs sont aussi renforcés. Je suis persuadé que nous devons continuer d'agir dans la solidarité au sein de l'espace CEDEAO de faire les réformes nécessaires et d'œuvrer à dissiper les incompréhensions qui ne peuvent manquer de survenir, mais je pense que les ressources sont là, la volonté politique est là vous l'avez exprimé et c'est cela qui contribuera au renforcement de l'unité de la cohésion et de la souveraineté de la CEDEAO qui est un outil formidable d'intégration, qui a tout temps été cité un exemple et que nous gagnerons à préserver. 


Et je sais votre engagement à aller dans ce sens-là. Parce qu'après tout, nous avons l'obligation de préserver l'héritage des personnes. Vous l'avez soutenu et vous avez longuement insisté sur cet impératif. Monsieur le président, Je voudrais pour terminer, vous remercier à nouveau pour l'accueil et l'hospitalité et vous dire formellement mon invitation pour une visite officielle au Sénégal dans le cadre de laquelle, on aura l'occasion d'approfondir encore sur beaucoup de sujets de coopération d'intégration africaine et aussi des questions qui intéressent le monde sur lequel nous avons tout à l'heure planché.  


Je vous remercie ».


 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : La dette ivoirienne notée BB+ par Standard and Poor's, douche froide pour l'opposition ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : "Peste porcine", un affaire montée pour faire profiter les laboratoir...
 
3106
Oui
73%  
 
1034
Non
24%  
 
141
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire-Sénégal : Après son entretien avec Ouattara, Faye propose la redynamisation de la coopération entre les deux pays
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter