Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Le Pays à nouveau dans l'initiative PPTE, une intox de plus du marigot ivoirien
 

Côte d'Ivoire : Le Pays à nouveau dans l'initiative PPTE, une intox de plus du marigot ivoirien

 
 
 
 16925 Vues
 
  2 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 13 mai 2024 - 13:41

Adama Coulibaly


Infox de plus dans le marigot ivoirien. Autre temps, autres mœurs, contrairement à des allégations diffusées sur internet par des réseaux proches de l'opposition, la Côte d’Ivoire ne figure pas dans l'initiative des pays pauvres très endettés, dite "PPTE", depuis le 9 mai 2024.


En effet, contacté, le ministère des Finances et du Budget confirme à KOACI que la Côte d’Ivoire n’est nullement classée, à nouveau, dans le rang des pays bénéficiaires de l’initiative PPTE.


Au regard des allégations diffusées, il nous explique que l’adoption par le gouvernement du projet de texte relatif à la ratification de la facilité africaine de soutien juridique est une procédure normale quand l’Etat adhère à des institutions ou à des accords internationaux.


Toujours selon les explications transmises, à l’instar de plusieurs textes, la ratification intervient après plusieurs années. Par conséquent, l’adoption qui est intervenue cette semaine n’a rien à voir avec la situation actuelle de la dette. La Côte d’Ivoire n’est nullement classée au rang des pays présentant un risque d’endettement élevé, encore moins un PPTE.


Pour rappel, cette facilité a été créée depuis 2008 dans un contexte marqué à cette époque par une crise d’endettement au niveau de plusieurs pays et visait à porter une assistance juridique aux pays africains dans des négociations complexes et variées avec leurs partenaires.


 

La facilité mène ses activités dans cinq secteurs principaux :


Les activités extractives et les ressources naturelles : l’extraction minière, les opérations pétrolières en amont, y compris l’exploration et la production, l’agriculture, la foresterie, la pêche et l’économie bleue ;


Les infrastructures et les partenariats public-privé (PPP) : ports secs, infrastructures sociales, transport, eau et assainissement, et d’autres infrastructures dans le cadre de PPP ;


L’énergie : la génération d’électricité, les infrastructures, la distribution et la transmission, l’hydrogène et les activités pétrolières midstream et downstream ;


La dette souveraine ;


 

Les traités d’investissement et le règlement des différends.


La FASJ intervient également dans les domaines tels que l’assistance technique, la bonne gouvernance, les questions environnementales et la promotion du genre. Tous ces domaines de compétences démontrent l’opportunité multiforme que peut représenter la ratification d’un tel accord par la Côte d’Ivoire.


La ratification présente deux avantages pour la Côte d’Ivoire: participer aux organes de gouvernance de la facilité et bénéficier plus facilement des services de la facilité pour des négociations liées notamment aux PPP et aux contrats miniers et pétroliers au regard du dynamisme de ces secteurs.


TK Emile


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  2 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Le Pays à nouveau dans l'initiative PPTE, une intox de plus du marigot ivoirien
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Mesmin Konin
C est votre droit de defendre le gouvernement mais de grace, prennez la peine d informer vos lecteurs. Sur le site de la Banque Mondiale la liste des pays consideres comme PPTE est disponible, le nom de la Cote d Ivoire y figure a la 10e place (HIPC heavily Indebted poor countries) avec une valeurs de 4.0, en 2022.1.0 la valeur ou la valeur d endettement est faible et 6 la plus elevee. Soit la Banque mondiale nous ment ou quelqu un nous ment....
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Ubiquismus
-Merci là-bas !! -C'était prévisible. Il n’y a pas plus aveugle que celui qui refuse de voir. Un pays criblé de dettes de partout (dettes extérieures + dettes intérieures), avec des signes extérieurs qui ne trompent : arriérés de salaires et primes, factures impayées des fournisseurs de l'État, etc. -ça me fait souvent rire quand j'entends des gens répéter que les "indicateurs macroéconomiques" sont AU VERT. Ceux qui chantent : croissance, croissance, ..., n'ont aucune idée des limites de ces agrégats macro. Une croissance en Suède n'a rien à voir avec la même croissance dans une économie désarticulée et extravertie, comme celle de la côte d'Ivoire. Il existe là-bas des mécanismes institutionnalisés de répartition et de redistribution des richesses créées sur ces territoires. -Je vais donner une image ridicule de nos économies : "l'économie de la Côte d'Ivoire est un peu comme une "ferme", où le propriétaire loue à vile prix des hectares à des cultivateurs qui sèment et récoltent leurs produits qu'ils emportent. Si après ce pauvre propriétaire fait croire qu'il est riche parce qu'il y a eu d'énormes récoltes sur sa ferme mais emportées par d'autres, ..., c'est que le ridicule ne tue pas. -Les miettes ramassées par-ci et par-là, ne pourront nourrir durablement la famille de ce propriétaire inconscient et affabulateur.
 
 il y a 1 mois
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter