Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Autonomisation de la femme, des experts des Communautés économiques régionales de la CEDEAO, du COMESA et de l'EAC réunis à Abidjan pour mettre à jour la plateforme
 

Côte d'Ivoire : Autonomisation de la femme, des experts des Communautés économiques régionales de la CEDEAO, du COMESA et de l'EAC réunis à Abidjan pour mettre à jour la plateforme "50MAWSP"

 
 
 
 422 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 15 mai 2024 - 23:04

Le Centre de la CEDEAO pour le Développement du Genre (CCDG), organise un atelier de planification conjointe des trois Communautés Économiques Régionales (CEDEAO, COMESA, EAC) du 15 au 17 mai 2024, à la représentation Résidente de la CEDEAO sise à Cocody. Cet atelier s'inscrit dans le cadre de l'autonomisation des jeunes et des femmes et vise principalement à réunir les représentants des trois Communautés Économiques Régionales (CER) pour discuter, approuver et valider les nouvelles fonctionnalités proposées pour la mise à jour de la plateforme « 50 millions de femmes africaines ont la parole » (50MAWSP). 


Il vise également à renforcer la compréhension mutuelle et la collaboration entre les CERS, ce qui contribuera à une meilleure coordination des efforts régionaux en matière de développement. Le projet 50MAWSP ambitionne de contribuer à l'autonomisation économique des femmes en répondant aux besoins d'information des femmes entrepreneures par le biais d'une plateforme numérique. La plateforme a également été conçue pour permettre aux femmes d'accéder à des informations sur les produits et services financiers, à la formation en affaires, au mentorat, commerciaux et aux services de soutien social, tout en bâtissant leurs réseaux de contacts.


Ainsi, les trois CERS ont uni leurs efforts pour couvrir trente-huit (38) pays, afin d'avoir un impact plus important que celui qu'une CER aurait obtenu seule. La plateforme numérique 50MAWSP a été lancée à la fin de l'année 2019. L'ouverture de cet atelier de planification a été présidée par les Directeurs de cabinets des ministères des Affaires étrangères et de la Femme, de la famille et de l'enfant. Le Centre a été un allié indéfectible du ministère de la Femme, de la famille et de l'enfant en guidant ses efforts vers l'autonomisation des femmes et la protection de leurs droits. Le CCDG incarne la solidarité régionale et la vision d'un avenir meilleur pour toutes. 


Le Directeur de cabinet de la ministre, Nasséneba Touré a, à l'occasion, présenté brièvement quelques-uns des programmes subventionnés en Côte d'Ivoire par la CEDEAO à travers le CCDG. Il s'agit du programme d'appui à la promotion des jeunes filles dans le secteur de la formation spécialisée technique et professionnelle qui a permis de former plus de 1000 élites féminines dans des domaines scientifiques et techniques, du programme d'appui aux femmes et aux filles souffrant de fistule obstétricale qui a permis de soigner près de 500 femmes victimes. « Je tiens également à louer le travail remarquable de nos 5 000 femmes transformatrices qui, grâce au renforcement de capacités et aux subventions du CCDG, sont devenues de véritables femmes entrepreneures contribuant directement à la sécurité alimentaire de nos communautés », a ajouté Moussa Diarrassouba


 

Selon lui, cette plateforme de réseau a déjà bénéficié à plus de 15 mille utilisateurs et offre aux femmes entrepreneures, un espace pour partager leurs expériences, accéder à des ressources et établir des connexions. « Nous croyons fermement que l'autonomisation des femmes passe par la technologie et la collaboration et le projet 50MAWSP est un outil puissant pour renforcer leur impact économique et social », a-t-il conclu. 


La mise en place de la plateforme 50MWAPS, montre encore une fois l'engagement ferme de la CEDEAO, à travers le CCDG, à faire face aux défis auxquels sont confrontés les femmes entrepreneures. La représentante permanente de la CEDEAO en Côte d'Ivoire, Fanta Cissé, a affirmé que cette plateforme numérique constitue une réponse pour résoudre les difficultés d'accès à l'information financière et non financière et de créer des sources de revenus pour les femmes entrepreneures. « Plus précisément, il s'agit d'améliorer la capacité des femmes entrepreneures à accéder au financement. Je remercie, le Centre de la CEDEAO pour le développement du genre qui à travers des appuis techniques et financiers apporte un soutien sans faille aux États membres de la CEDEAO, notamment dans les domaines tels que la santé, l'Éducation, l'autonomisation des femmes et des filles, la paix et la sécurité », a souligné, la représentante.


La transformation numérique représente désormais, pour les États membres des trois communautés, une opportunité majeure de croissance inclusive et durable. Sandra Oulaté Fattoh du Centre de la CEDEAO pour le développement du genre a formulé le vœu qu'à l’issue de cet atelier, une feuille de route commune soit adoptée fixant des objectifs clairs pour les prochains mois. « Ensemble, par le biais de cette plateforme renouvelée, nous ferons en sorte qu’aucune barrière technique ou géographique ne prive plus longtemps les femmes d'Afrique de l'Ouest des chances de l'entrepreneuriat numérique. C'est l'affirmation de notre solidarité dans l'action au service d'une CEDEAO unie et prospère », a conclu, Sandra Oulaté Fattoh


L'histoire de collaboration entre le Royaume d'Espagne et la CEDEAO a commencé en 2005 avec la signature du mémorandum d'entente, ce qui a abouti à la constitution du fonds Espagne CEDEAO sur la migration et le développement. Présent à la cérémonie d'ouverture de l'atelier, l'ambassadeur du Royaume d'Espagne en Côte d'Ivoire, Rafael Soriano Ortiz, a soutenu qu'aujourd'hui, les pays de la CEDEAO sont confrontés à d'énormes problèmes, notamment en matière de paix et de sécurité, de résilience économique et tant d'autres raisons pour lesquelles, l'Espagne reconnait l'importance cruciale de placer les questions d'équité et d'égalité de genre au cœur de ses efforts. Il a salué le travail remarquable du Centre de la CEDEAO pour le développement du genre (CCDG) qui ouvre inlassablement pour promouvoir l'autonomisation économique des femmes, la prévention et la réponse aux VBG, ainsi que le renforcement des capacités institutionnelles des mécanismes de promotion du genre au niveau des pays. L'ambassadeur a réaffirmé l'engagement de la coopération espagnole à soutenir les efforts de la CEDEAO en faveur de la paix, de la sécurité et du développement durable en mettant un accent particulier sur l'autonomisation économique des femmes et la lutte contre les VGB. 


Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Autonomisation de la femme, des experts des Communautés économiques régionales de la CEDEAO, du COMESA et de l'EAC réunis à Abidjan pour mettre à jour la plateforme "50MAWSP"
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter