Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Port-Bouët, 23 interpellations suite aux actes de vandalisme et délocalisation de l'abattoir
 

Côte d'Ivoire : Port-Bouët, 23 interpellations suite aux actes de vandalisme et délocalisation de l'abattoir

 
 
 
 6236 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 02 juin 2024 - 15:32

Les interpellés (Ph KOACI)



La journée d'hier vendredi 1er juin 2024 a été marquée par des incidents significatifs dans la commune de Port Bouet, culminant en l'interpellation de 23 personnes par la Police Nationale. 


Ces interpellations font suite à des actes de vandalisme qui ont secoué la localité, impliquant notamment la destruction de l’abattoir de Port Bouet, désormais fermé et déplacé à Adjamé.


Les troubles ont débuté dans l'après-midi lorsque des groupes de jeunes ont manifesté leur mécontentement contre des conditions de vie et des situations économiques qu’ils jugent précaires. Ces manifestations ont rapidement dégénéré en émeutes, avec des scènes de violence qui ont causé des dégâts matériels importants dans plusieurs quartiers de Port Bouet. Le point culminant de ces violences a été la destruction de l'abattoir local, une infrastructure clé pour la communauté.


Face à cette escalade, la Police Nationale, sous la direction du district d'Abidjan, a déployé des unités spécialisées pour rétablir l'ordre. Les forces de l'ordre ont procédé à l'interpellation de 23 individus identifiés comme les principaux instigateurs des actes de vandalisme. Les autorités ont souligné que ces arrestations sont le résultat d'un travail de surveillance et de renseignement mené durant la nuit.


 

En parallèle des interventions policières, les autorités locales ont décidé de la fermeture définitive de l'abattoir de Port Bouet, un établissement qui était au cœur des violences. Cette décision a été prise non seulement pour des raisons de sécurité mais aussi pour réorganiser les activités abattoirs dans un cadre mieux contrôlé et plus adapté aux normes sanitaires.


L’abattoir de Port Bouet, qui servait depuis des décennies les habitants de la région, sera désormais relocalisé à Adjamé. Cette décision, bien qu'urgente, fait partie d'un plan plus vaste de modernisation des infrastructures urbaines et de réduction des risques sanitaires liés à la proximité des zones résidentielles.


La décision de délocaliser l'abattoir a suscité des réactions mitigées parmi la population. 


Les événements de Port Bouet soulignent les tensions sociales et les défis de la gestion urbaine dans les grandes métropoles. Tandis que la situation reste sous contrôle, les autorités locales et nationales continuent de travailler sur des solutions durables pour améliorer les conditions de vie des habitants et prévenir de telles crises à l'avenir. 


 

Les regards sont maintenant tournés vers Adjamé, où l'abattoir devrait bientôt reprendre ses activités dans un environnement mieux adapté aux exigences contemporaines.




Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Port-Bouët, 23 interpellations suite aux actes de vandalisme et délocalisation de l'abattoir
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter