Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Mauvaise gestion à Fraternité Matin, les agents annoncent un préavis de grève de 72 h renouvelables
 

Côte d'Ivoire : Mauvaise gestion à Fraternité Matin, les agents annoncent un préavis de grève de 72 h renouvelables

 
 
 
 4876 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 04 juin 2024 - 16:15

Emmanuel Kouassi ce mardi à Abidjan (ph KOACI)


Abdel Serge Olivier Nouho, le directeur général du quotidien gouvernemental Fraternité Matin, recevra dans les prochaines heures sur son bureau, un préavis de grève de 72 heures renouvelables, des travailleurs de cette entreprise de presse.


Réunis, en effet, ce mardi 4 juin 2024, en Assemblée générale extraordinaire, à la salle Houphouët Boigny de ladite entreprise, les agents membres du Syndicat des travailleurs unis de Fraternité Matin (Syntu-Fratmat), ont convenu au terme de leur rencontre, de déposer dès ce mercredi 5 juin 2024, un préavis de grève de 72 heures renouvelables, pour exprimer leur ras-le-bol vis-à-vis « de certaines choses qui se passent dans l’entreprise et qui dérangent beaucoup », fait savoir Emmanuel Kouassi, secrétaire général du Syntu-Framat, par ailleurs, chef de service Région du quotidien gouvernemental. 


Ces agents disent être exacerbés par la gestion désastreuse de l’actuel D.G, Abdel Nouho. Toute chose qui, selon eux, porte atteinte à leur honorabilité et met à mal leur condition sociale. « Les salaires sont payés difficilement, l’assurance santé est elle-même malade, elle ne se porte pas bien, les camarades qui ont contracté des prêts scolaires au titre de l’année 2022-2023, ont été prélevés, mais cela n’a pas été reversé à la banque qui est la BNI. Aujourd’hui, cette banque menace de poursuivre ces travailleurs. Il y a aussi le cas de ceux qui sont partis à la retraite et qui n’ont rien reçu. Au niveau de la rédaction, il y a juste un mois que des camarades sont partis à la retraite, mais avant eux, il y avait des départs volontaires et jusqu’aujourd’hui, ceux-là n’ont rien reçu et nous dénonçons cela », a déploré le secrétaire général du Syntu-Fratmat qui avait à ses côtés, Amani Faustin, délégué syndical. 


 

Outre ces aspects, les travailleurs ont également planché sur des points de leurs revendications qui portent notamment sur le passif de 10 mois d’arriérés du minima catégoriel, la convention unique plombée par une histoire de sursalaire jugée « absurde » et la promotion des ressources humaines. Sur ce point particulier, Emmanuel Kouassi, le SG du Syntu-Fratmat s’est voulu explicite. « Nous avons constaté qu’il y a trop de recrutements de personnes qui viennent de dehors. Pour nous, il est question que la direction générale pense au recrutement en interne. Il faut faire la promotion des travailleurs, parce que chaque fois, on va prendre des gens dehors. Ceux qui sont déjà à l’intérieur de l’entreprise, que fait-on d’eux ? Alors que l’entreprise a des difficultés, on recrute chaque jour. Ce n’est pas normal ! C’est d’ailleurs pour dénoncer tous ces dysfonctionnements que nous avons décidé d’organiser ce préavis de grève qui se fera le plus tôt possible », a-t-il décrié.



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Mauvaise gestion à Fraternité Matin, les agents annoncent un préavis de grève de 72 h renouvelables
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter