Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Réinsertion des jeunes à risque, 200 stagiaires renouent le contact avec leurs parents après des mois de resocialisation à Bimbresso
 

Côte d'Ivoire : Réinsertion des jeunes à risque, 200 stagiaires renouent le contact avec leurs parents après des mois de resocialisation à Bimbresso

 
 
 
 1506 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 semaine
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 10 juin 2024 - 16:37

Démonstration des jeunes devant leurs parents à Bimbresso (Ph KOACI)


 Le Centre de Service Civique de Bimbresso, institution récemment mise en place par le Gouvernement ivoirien pour offrir une réinsertion sociale et professionnelle aux jeunes à risque, a accueilli avec succès 200 jeunes garçons depuis mars 2024. 


À la suite de deux mois intenses de resocialisation en milieu clos, le centre a organisé une journée portes ouvertes permettant aux jeunes stagiaires et à leurs parents de renouer les liens affectifs et sociaux.


L'événement, qui s'est tenu le vendredi 7 juin 2024, a été l'occasion pour les parents de redécouvrir leurs enfants après une période de réinsertion et d'apprentissage de la discipline militaire. Cette journée marque une étape clé dans le parcours de formation de ces jeunes, réparti en trois phases : la resocialisation, la formation professionnelle, et le stage pratique.


Les parents des 200 jeunes stagiaires ont été accueillis au centre dans une ambiance chaleureuse et festive. L'objectif de cette journée était multiple : permettre aux parents de renouer le contact avec leurs enfants, offrir aux stagiaires un moment de répit à travers des activités récréatives, et présenter le parcours de formation et d'insertion du Service Civique.


Les retrouvailles ont été marquées par des échanges profonds et émouvants. Pour de nombreux parents, cette journée a été une occasion unique de constater les progrès réalisés par leurs enfants, tant sur le plan personnel que disciplinaire. Les discussions ont permis d’aborder les relations entre parents et enfants, favorisant une meilleure compréhension mutuelle et renforçant les liens affectifs.


Pour mettre en lumière les compétences acquises durant la période de resocialisation, les jeunes stagiaires ont effectué plusieurs démonstrations, notamment en secourisme. Ces démonstrations ont illustré l'importance de la discipline et de l'apprentissage des gestes de premiers secours, éléments clés de leur formation initiale.


 

En outre, les responsables du centre ont présenté aux parents le parcours de formation professionnelle. S'étendant sur quatre mois, cette phase sera suivie d'un stage pratique de trois mois, destiné à consolider les compétences acquises et à faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.


Afin de permettre aux stagiaires de se ressourcer, diverses activités récréatives ont été organisées. Ces moments de détente ont offert aux jeunes une pause bienvenue dans leur formation rigoureuse, leur permettant de se divertir et de renforcer leur esprit d'équipe.


Les parents, quant à eux, ont pu assister à des séances d’information et échanger avec les encadrants du centre sur le programme de réinsertion. Ces interactions ont permis de lever les éventuelles inquiétudes et de rassurer les familles sur l’avenir de leurs enfants.


Le dispositif SCAD, mis en place avec l'appui des partenaires du gouvernement, se révèle être une initiative prometteuse pour réduire la vulnérabilité des jeunes et prévenir leur marginalisation sociale. Le centre de service civique de Bimbresso incarne cette volonté de réinsertion par une approche structurée et bienveillante.


Les deux premiers mois de resocialisation ont déjà montré des résultats encourageants, avec des jeunes plus disciplinés et mieux préparés à affronter les défis de la vie communautaire et professionnelle. La suite de leur parcours promet de les équiper de compétences pratiques et de les rendre aptes à une insertion réussie sur le marché du travail.


 

La journée portes ouvertes du 7 juin 2024 au centre de service civique de Bimbresso a été un succès retentissant, tant pour les jeunes stagiaires que pour leurs parents. Elle marque une étape significative dans le processus de réinsertion de ces jeunes, leur offrant des perspectives d’avenir plus solides et plus prometteuses.


L'initiative du gouvernement, soutenue par ses partenaires, démontre que la réinsertion sociale et professionnelle des jeunes à risque est non seulement possible, mais essentielle pour construire une société plus inclusive et solidaire. Le centre de service civique de Bimbresso, par son approche innovante et son engagement envers les jeunes, ouvre la voie à un modèle de réinsertion exemplaire.




Jean Chresus, Abidjan 


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara a-t-il raison de ne pas se prononcer "trop vite" sur 2025 ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Plus rassurés qu'avant quand s'ouvre la saison des pluies ?
 
1688
Oui
34%  
 
3129
Non
63%  
 
118
Sans avis
2%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Réinsertion des jeunes à risque, 200 stagiaires renouent le contact avec leurs parents après des mois de resocialisation à Bimbresso
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter