Côte d'Ivoire Tribune
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Kuibiert aux étudiants de l'ENA: « La CEI est une institution inclusive qui implique la sincérité à ses opérations »
 

Côte d'Ivoire: Kuibiert aux étudiants de l'ENA: « La CEI est une institution inclusive qui implique la sincérité à ses opérations »

 
 
 
 1587 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 12 juin 2024 - 16:38


En prélude au nouveau cycle électoral en Côte d'Ivoire avec en ligne de mire les élections présidentielles d'octobre 2025, la Commission Électorale Indépendante (CEI), a décidé de mener une campagne d'éducation à la matière électorale sur toute l'étendue du territoire national. 


Fort de cela, la CEI a procédé, ce mercredi 12 juin 2024, à l'École nationale d'Administration (ENA), sise à Cocody, au lancement de la sensibilisation de la masse. L'objectif, selon Ibrahime Coulibaly Kuibiert, président de l'institution, est de permettre aux futures élites de l'administration ivoirienne de comprendre la matière électorale, de la posséder, afin d'être porteur auprès de la population du fonctionnement du processus électoral. 


Face à plus de 400 auditeurs de la60ᵉe promotion de l'ENA, rassemblés dans l'un des amphithéâtres de ladite école, Ibrahime Coulibaly Kuibiert a pendant plus d'une demi-heure, livré un cours magistral sur la thématique de l'élection. " Conformément à la constitution, la République de Côte d'Ivoire est démocratique et sociale. Célébration veut dire que la Côte d'Ivoire a décidé de considérer que l'autorité appartient au peuple et c'est le peuple et c'est le peuple qui exerce ce pouvoir. C'est ce qu'on appelle la souveraineté nationale. Mais cette souveraineté nationale ne peut pas tout le temps être exercée par le peuple. Le peuple se donne donc deux possibilités d'exercicer ce pouvoir politique. Il le fait soit directement et c'est ce qu'on appelle le référendum, soit par le biais de ses représentants", a-t-il expliqué d'entrée. 


Poursuivant, il a indiqué que parler d'élection, revient à parler de choix. Et celui qui exerce ce choix est appelé électeur, tandis que celui sur qui est porté ce choix, est appelé candidat. Ces deux entités constituent les acteurs de l'élection. 


 

S'agissant des conditions pour être électeur en Côte d'Ivoire, Ibrahime Coulibaly Kuibiert a rappelé aux futurs énarques que les conditions à remplir. " pour être électeur, selon le Code électoral, il faut être national, avoir 18 ans, jouir de ses droits civils et politiques, et être inscrit sur la liste électorale ". Il a précisé cependant que l'électeur peut perdre cette qualité au cas où celui-ci commet un crime, un détournement pour vol, coupable de faux et usage de faux, etc. " Quand vous êtes électeur, vous êtes détenteur de pouvoir. Voilà pourquoi il est bon que vous soyez sur la liste électorale, pour avoir votre mot à dire dans le choix qui est fait", a-t-il dit.


S'agissant du candidat, il a déclaré qu'il peut provenir d'un parti politique ou d'un indépendant. Il est détenteur d'un programme de société et a obligation d'identifier le vrai problème de la population pour pouvoir le régler une fois au pouvoir. 


Sur la CEI, Coulibaly Kuibiert a fait savoir qu'il est constitué d'un représentant du président de la République, d'un représentant du ministère de l'Intérieur, 6 représentants de la société civile, un représentant du conseil supérieur de la magistrature, 4 représentants du pouvoir et plus de 5 représentants des partis de l'opposition. Cela peut changer en fonction des accords politiques. " Tous les partis politiques sont présents à la CEI, la société civile y est, les institutions, les politiciens et ainsi de suite. C'est donc cela qui fait de la CEI une institution inclusive. C'est cela qui constitue l'inclusivité pour assurer une certaine transparence à ses opérations. La deuxième caractéristique de la CEI, c'est qu'elle implique à ses opérations, la sincérité et cette sincérité vient de la concordance entre le résultat proclamé et l'expression de la volonté du peuple. Quand les deux sont concordants, c'est que l'opération électorale est sincère. C'est pour cette raison que le contentieux électoral qui est le contentieux des élections, porte sur la sincérité des élections, c'est-à-dire, est-ce ce que les gens ont exprimé comme volonté est ce qui a été proclamé. Si ce n'est pas le cas, c'est que l'élection n'est pas sincère. Voilà pourquoi, conformément à la loi, les procès-verbaux des élections sont remis aux représentants des candidats, pour qu'en cas de contestation, ils puissent s'en servir. Ce sont autant d'éléments qui justifient la sincérité de l'opération", a expliqué le président de la CEI


Pour ce qui est de la tenue des élections, il a fait savoir qu'elles se tiennent sur un territoire, car, " à un moment donné, c'est l'étendue et la densité de ce territoire qui vont justifier le nombre de sièges à conquérir au niveau de l'Assemblée nationale". 


 

Sur le découpage électoral, le premier responsable de l'organisation des élections en Côte d'Ivoire, a appris qu'il répond à trois critères. Le premier, c'est la densité de la population, le deuxième, c'est le nombre de localités dans la circonscription et le troisième, la superficie de la circonscription. 



Wassimagnon


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire: Kuibiert aux étudiants de l'ENA: « La CEI est une institution inclusive qui implique la sincérité à ses opérations »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter