Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Crise dans la bande de Gaza, des étudiants ivoiriens disent stop au génocide en Palestine et apportent leur soutien au peuple palestinien
 

Côte d'Ivoire : Crise dans la bande de Gaza, des étudiants ivoiriens disent stop au génocide en Palestine et apportent leur soutien au peuple palestinien

 
 
 
 2571 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 15 juin 2024 - 06:50



"Stop au génocide en Palestine". Tel est le thème de la conférence publique animée, ce vendredi 14 juin par le professeur Pierre Dago de la faculté de droit à l'université Félix Houphouët-Boigny de Cocody. 


En effet, face aux étudiants de droit, cet avocat au nombre des six cents avocats engagés pour la cause palestinienne, est convaincu que seule l'existence d'un État palestinien peut ramener la paix dans cette partie du Proche-Orient.


"La crise palestinienne n'aura de solution que s'il existe un état Palestinien", a déclaré le professeur Dago rappelant que tous les pays africains reconnaissent déjà comme les nations unies l'existence de l'État de la Palestine.


Situant l'objectif de la présente conférence, Pierre Dago veut lever toute ambiguïté qui pourrait être entretenue relativement à son intervention. "Nous sommes ici pour parler de la nécessité d'un Etat palestinien et du génocide en cours", a-t-il précisé avant l'exposé de Son Excellence Monsieur Abdal Karim Ewaida, Ambassadeur de l'État de la Palestine en Côte d'Ivoire.


Pour le diplomate palestinien, la communauté internationale n'a pas été à la hauteur de la question palestinienne. Elle ne parvient pas à faire appliquer les différentes résolutions prises.


"147 pays y compris le Vatican reconnaissent l'existence de l'État de la Palestine. Israël également le reconnaît dans le cadre des accords d'Oslo de 1993. Et malgré le fait que la Palestine soit à l'ONU comme Etat membre observateur, toutes ses démarches pour être reconnu officiellement comme un Etat butte sur le véto des États Unis", a déploré Son Excellence Monsieur Abdal Karim Ewaida qualifiant de "guerre barbare" livrée par l'État d'Israël à son pays et qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts déjà.


 

Pour le diplomate palestinien, soutenu, sur le terrain, "Israël manœuvre pour empêcher l'aboutissement de l'État de la Palestine par l'occupation militaire et par la colonisation". 

Gardant tout de même foi en l'avenir, Son Excellence Monsieur Abdal Karim Ewaida, croit que le rêve palestinien deviendra tôt ou tard réalité.

"Nous sommes entrain de travailler pour un Etat palestinien et je crois que nous y arriverons à réaliser tout le rêve du peuple palestinien d'avoir un Etat indépendant sur la base des frontières de 1967", a-t-il conclu.


Au terme de cette conférence plusieurs motions de soutien des étudiants à la cause palestinienne ont été adressées au diplomate palestinien dont en voici un contenu :


MOTION DE SOUTIEN AU PEUPLE PALESTINIEN


Les étudiants de l'université Félix Houphouët Boigny d'Abidjan réunis ce 14 juin 2024 apportent tout leur soutien au peuple palestinien et condamnent avec la plus grande fermeté l'assassinat des civils en Palestine.


En 6 mois, plus de 50.000 personnes sont déjà mortes dont près de la moitié sont des enfants. Les massacres de la population palestinienne ne font que s'accentuer chaque jour. La violence et les actes de terreur perpétrés par le Hamas le 7 octobre dernier contre des civils israéliens ne justifient en rien la punition collective actuellement à l'œuvre contre le peuple palestinien tout entier. Les crimes de guerre et crimes contre l'humanité se multiplient. Ce qui se passe actuellement est un génocide.


Le gouvernement israélien bafoue à nouveau le droit international après l'avoir fait depuis des décennies avec l'occupation des territoires palestiniens par les colons israéliens. Ce gouvernement dominé par l'extrême-droite mène ouvertement une politique d'apartheid et poursuit inexorablement la colonisation de la Cisjordanie et de Jérusalem-Est, au mépris de toutes les décisions internationales. Les hôpitaux sont bombardés ; ceux qui ne sont pas encore détruits sont exsangues et pris d'assaut par les blessés.


 

Près de 1,7 millions de personnes ont été obligées de quitter leur logement dans l'urgence et la peur. Le sud de Gaza où se réfugie une partie des habitants du nord est bombardé, alors que la densité de population au km carré y a dépassé les 10.000

habitants. Le renforcement du blocus (sur l'eau, l'électricité, accès aux secours..) aggrave encore plus la situation des populations civiles.


Aucun argument religieux, politique ou économique ne peut justifier des actes de violence ou de guerre.

Par conséquent, nous, étudiants de l'Université Félix Houphouët-Boigny d'Abidjan exigeons, le cessez-le-feu immédiat et la levée du blocus, l'arrêt des bombardements et des déplacements forcés de la population

palestinienne ; la protection du peuple palestinien à Gaza et en Cisjordanie ;la liberté d'expression et de manifestation, les libertés démocratiques fondamentales ; une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens. 


Wassimagnon





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Crise dans la bande de Gaza, des étudiants ivoiriens disent stop au génocide en Palestine et apportent leur soutien au peuple palestinien
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter