Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Frontières avec le Ghana, la Guinée, le Mali et le Libéria, le processus de réaffirmation des tracés avance à grand pas, la CNFCI invite les populations des zones frontalières à la pat
 

Côte d'Ivoire : Frontières avec le Ghana, la Guinée, le Mali et le Libéria, le processus de réaffirmation des tracés avance à grand pas, la CNFCI invite les populations des zones frontalières à la pat

 
 
 
 13738 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 19 juin 2024 - 18:57

La cérémonie de lancement officiel de la Journée Africaine des Frontières (JAF) organisée par la Commission Nationale des Frontières de la Côte d’Ivoire (CNFCI) a eu lieu le 6 juin 2024 à Tougbo dans le département de Téhini autour du thème « Renforcer la coopération transfrontalière, la cohésion sociale et la cohabitation pacifique aux frontières ».


Six jours plus tard, des délégations de la CNFCI ont pris part, le 12 juin 2024, aux célébrations éclatées de cette journée dans les localités de Débété (frontière du Mali), Damé (frontière du Ghana), Gbéléban (frontière de la Guinée) et Pekan Barrage (frontière du Libéria).


Au nom de Robert Beugré Mambé, Premier ministre et président de la CNFCI et de Diakalidia Konaté, Secrétaire Exécutif, les différentes délégations ont fait le point du processus de matérialisation ou réaffirmation des frontières. Elles ont également sensibilisé les populations frontalières de la Côte d'Ivoire et des pays voisins au renforcement de la coopération transfrontalière, au vivre ensemble et à la cohésion sociale, gages de paix et de sécurité transfrontalière. 


A Pekan barrage, frontière du Libéria, le Commandant Dodo Claver, conseiller technique défense et sécurité a confié aux populations, l’installation imminente, cette année, de la commission mixte de réaffirmation de la frontière terrestre et la délimitation de la frontière maritime Côte d’Ivoire-Libéria. Selon lui, ces travaux devront aboutir à un processus d’observation des coordonnées des bornes frontalières en vue de l’adoption et de la signature du traité sur le tracé de réaffirmation de la frontière terrestre Côte d’Ivoire-Libéria, décrivant les coordonnées des bornes frontières de la ligne frontière, qui sera soumis aux plus hautes autorités des deux États pour adoption et signature. 


Issa Bouda, Coordonateur technique Communication formation était à Damé à la frontière du Ghana. Il a porté à la connaissance des populations ivoiriennes et ghanéennes que depuis août 2022, une commission mixte de réaffirmation de la frontière Côte d’Ivoire-Ghana a été mise en place et est à pied d’œuvre, pour finaliser la réaffirmation de la frontière commune.


Il a soutenu que, depuis l’installation de cette commission mixte, une rencontre de la sous-commission technique de réaffirmation de la frontière Côte d’Ivoire-Ghana s’est tenue en septembre 2023 à Aboisso, pour adopter la méthodologie et le planning de réaffirmation.


« Une mission d’observation des bornes frontalières a eu lieu, à partir de la borne BP 55 du bord de mer jusqu’à 150 km à l’intérieur, à la borne BP 45. Une autre rencontre de la sous-commission technique de réaffirmation, s’est tenue en avril 2024 à Abidjan pour valider ces coordonnées observées. Conformément au planning, une autre mission terrain sur 150 km aura lieu en novembre 2024 pour observer les bornes frontalières à partir de la borne BP 45 pour remonter vers le nord. Ces missions terrains d’observation des bornes frontières vont se poursuivre tout au long de la frontière commune jusqu’à la limite nord », a expliqué, Issa Bouda.


Selon lui, c'est après ces étapes que les deux parties adopteront, le tracé de réaffirmation de la frontière Côte d’Ivoire-Ghana qui fera l’objet d’un traité décrivant les coordonnées des bornes frontières de la ligne frontière, et qui va être soumis aux plus hautes autorités des deux États pour adoption et signature.


 

C'est Coulibaly Abdramane, Coordonnateur technique en charge de la stratégie et de la documentation qui était à Débété, localité située à frontière du Mali. Il a rappelé que depuis l’installation de la commission mixte de matérialisation de la frontière Côte d’Ivoire-Mali, à Bamako en août 2021, des recherches documentaires ont été faites en interne.


Ces recherches, comme l'a indiqué M. Coulibaly, ont été suivies par d’autres recherches documentaires aux Archives Nationales du Sénégal à Dakar en décembre 2023, suivies de la première rencontre de la sous-commission technique mixte de délimitation de la frontière.


« En mars 2024, s’est tenue à Bamako, la deuxième rencontre de cette sous-commission technique de matérialisation de la frontière. Au terme de cette rencontre, le tracé théorique de la frontière Côte d’Ivoire-Mali a été adoptée. Ce qui est à saluer. Au mois de juillet prochain, une mission terrain conjointe est prévue pour confronter cette esquisse du tracé théorique de la frontière commune avec les données sur le terrain. À cette occasion, il sera sollicité l’appui des autorités administratives et des populations, pour le succès de cette mission » a-t-il déclaré.


Nurudine Oyewole, Coordonnateur technique en charge des contentieux et de la coopération transfrontalière, était à la tête de la délégation de la CNFCI qui s'est rendue à Gbéléban situé à la frontière de la Guinée. Il a également rappelé que depuis l’installation de la commission mixte de matérialisation de la frontière Côte d’Ivoire-Guinée, en juillet 2021 à Abidjan, des recherches documentaires ont été faites en interne. A l'en croire, elles ont été suivies par d’autres recherches documentaires aux Archives Nationales du Sénégal à Dakar en octobre 2023, en France aux Archives Nationales d’Outre-Mer à Aix-en-Provence, aux Archives Nationales et aux Archives Diplomatiques à Paris en avril 2024.


Il a annoncé qu'au début du mois de juillet prochain, une rencontre des experts ivoiriens et guinéens se tiendra à Grand-Bassam pour analyser les documents obtenus au cours de ces différentes missions de recherches documentaires, en vue d’adopter l’esquisse du tracé théorique de la frontière entre les deux parties.


À la suite de cette tracée théorique, une mission terrain aura lieu pour confronter cette esquisse avec les données sur le terrain. Après quoi, il sera adopté par les deux pays, le tracé de la frontière qui fera l’objet d’un traité décrivant les coordonnées de la ligne frontière, qui sera soumis aux deux États pour adoption et signature.


Face au travail déjà accompli, les délégations de la CNFCI ont demandé un peu de patience aux populations frontalières, vu que le processus est long. Elles les ont exhortés à éviter toute action pouvant mettre à mal la cohésion sociale dans leur espace frontalier en faisant confiance aux Etats.


« Faites confiance à nos États pour que ce processus concernant le tracé de notre frontière commune aboutisse très bientôt et sans incidents de part et d’autre » ont conseillé les chefs de délégations.


 

Par ailleurs, au cours de cette célébration éclatée, la CNFCI a offert aux populations des infrastructures socio-économiques de base et du matériel bureautique aux services étatiques.


Il convient de noter que les populations frontalières des pays voisins ainsi que leurs autorités locales et administratives ont rehaussé de leur présence, ces festivités qui ont été meublées essentiellement par les défilés des populations et des danses ainsi que des matchs de gala opposant les sélections sportives des villages ivoiriens et des pays voisins.


Notons enfin que le corps préfectoral des localités visitées a pris une part active dans l'organisation de ces célébrations éclatées.

 


Wassimagnon




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Frontières avec le Ghana, la Guinée, le Mali et le Libéria, le processus de réaffirmation des tracés avance à grand pas, la CNFCI invite les populations des zones frontalières à la pat
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter