Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Incompétence des autorités, une nouvelle illustration lors du 23e Championnat d'Athlétisme
 

Cameroun : Incompétence des autorités, une nouvelle illustration lors du 23e Championnat d'Athlétisme

 
 
 
 2402 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 semaines
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 24 juin 2024 - 08:00


La 23e édition du championnat d’Afrique d’athlétisme se déroule du 21 au 26 juin au stade Japoma de Douala, dans la région du littoral. Des sportifs africains venus d’une quarantaine de pays y prennent part.


L’évènement, qui aurait dû être un événement sportif majeur au Cameroun, s’est transformé en un fiasco organisationnel. Les retards, les problèmes logistiques, et l’absence d’une coordination efficace ont mis en lumière l’incompétence des autorités camerounaises, en particulier le ministre des Sports et la Fédération Camerounaise d’Athlétisme (FCA).


Une organisation chaotique, tous les athlètes se plaignent 


Dès le début, les athlètes et les spectateurs ont été confrontés à des problèmes logistiques importants. Les infrastructures étaient inadaptées et les équipements nécessaires faisaient défaut. Plusieurs compétitions ont été retardées, laissant les participants frustrés et les fans déçus. Ces dysfonctionnements ont terni l’image du Cameroun sur la scène internationale et ont soulevé des questions sur la capacité des autorités à organiser des événements sportifs d’envergure.


Des responsabilités diluées


Face aux critiques croissantes, le ministre des Sports et la FCA ont publié deux communiqués distincts, adoptant une attitude de ponce-pilatisme. Dans ces déclarations, ils ont cherché à se dédouaner de toute responsabilité en pointant du doigt la Fédération Africaine d’Athlétisme (FAA). Cette tentative de rejet de la faute sur une autre instance révèle une gestion inadéquate et un manque de prise de responsabilité au sein des autorités camerounaises.


Le Ministre des Sports, un leadership défaillant


 

Le ministre des Sports, censé être à la tête de l’organisation et de la coordination de cet événement, a montré des signes flagrants d’incompétence. Plutôt que de prendre des mesures correctives ou de fournir des explications claires, le ministre a choisi de se décharger de ses responsabilités. Cette attitude a non seulement exacerbé les problèmes, mais a aussi sapé la confiance du public et des athlètes envers les institutions sportives du pays.


Le Ministre des Sports et de l'Éducation Physique, Narcisse Mouellé Kombi a apporté des clarifications au sujet de l'organisation des 23e championnats d'Afrique d'athlétisme au Cameroun.


Selon Mouellé Kombi, la 23e édition des championnats d'Afrique d'athlétisme se déroulent dans les meilleures conditions possibles. Dans une interview accordée à la télévision nationale, le patron des sports dément tout ce qui se dit négativement sur le déroulement de la compétition.


Dans un communiqué, le Minsep a dit que l'Etat a mis d'importants moyens financiers pour mobiliser les spectateurs à venir au stade Japoma à Douala pour la cérémonie d'ouverture du championnat et qu'il a été surpris de voir le stade vide.


Le ministre dit qu'il reconnaît quelques défaillances observées lors de la première journée du championnat et promet que les équipes techniques travaillent en ce moment, sous hautes instructions, pour corriger tous les manquements.


Le ministre dit également que certains activistes malveillants ont profité de l'échec de la première journée du championnat d'athlétisme à Douala pour saboter le Cameroun et invite le public de ne pas croire à tous ces sabotages.


 

Fédération Camerounaise d’athlétisme, un manque de préparation


La Fédération camerounaise d’Athlétisme a également réagi. Elle accuse le dispositif zambien utilisé par la Confédération africaine d’athlétisme (CAA)


La FCA, également en charge de l’organisation, a démontré un manque flagrant de préparation. Les erreurs organisationnelles, telles que des calendriers de compétitions mal établis et une gestion logistique déficiente, ont mis en évidence des lacunes profondes dans leur capacité à gérer des événements d'une telle ampleur. La tentative de la FCA de blâmer la FAA apparaît comme une manœuvre désespérée pour détourner l’attention de ses propres insuffisances.


Conséquences pour le sport Camerounais


Les répercussions de cet échec vont au-delà du simple déroulement d’un championnat. Elles affectent l’ensemble du sport camerounais, mettant en lumière la nécessité urgente de réformes structurelles et d’un leadership plus compétent. Les athlètes, qui investissent du temps et des efforts pour se préparer à ces compétitions, méritent un environnement qui soutient et valorise leur engagement.

L’échec du 23e championnat d’athlétisme est symptomatique d’une gestion déficiente et d’une absence de responsabilité parmi les autorités sportives camerounaises. Plutôt que de se lancer dans un jeu de blâme, le ministre des Sports et la FCA doivent assumer leurs responsabilités et prendre des mesures concrètes pour éviter que de tels incidents ne se reproduisent. Le public et les athlètes camerounais méritent mieux que cela.


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun.

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-oucameroun@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : 2025, l'appel d'union de l'opposition de Gbagbo peut-il inverser la tendance face au RHDP ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan...
 
3333
Oui
71%  
 
1198
Non
26%  
 
151
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Incompétence des autorités, une nouvelle illustration lors du 23e Championnat d'Athlétisme
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter