Côte d'Ivoire Culture
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Fraternité Matin, les agents crient leur ras-le-bol face aux retards dans le payement des salaires et menacent de tout bloquer jeudi, si rien n'est fait
 

Côte d'Ivoire : Fraternité Matin, les agents crient leur ras-le-bol face aux retards dans le payement des salaires et menacent de tout bloquer jeudi, si rien n'est fait

 
 
 
 3159 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 jours
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 09 juillet 2024 - 22:42



Les agents de Fraternité Matin croyaient être sortis de l’auberge à l’issue de leur rencontre avec leur direction générale, le 18 juin dernier. Mais à la réalité, les assurances que leur a donné Abdel Nouho, sur notamment le payement de leurs salaires dans les délais requis, semblent avoir été des paroles en l’air.  


En effet, jusqu’à la date de ce mardi 9 juillet 2024, la majorité des travailleurs de Fraternité Matin, attend toujours son salaire du mois de juin. Une situation qui, selon le secrétaire général du Syndicat unis des travailleurs de Fraternité Matin (Syntu Frat Mat), Emanuel Kouassi, vient raviver les incertitudes de paiement d’un passé récent, dont ils en gardent encore un amer souvenir. Face aux difficultés de tous ordres qui les accablent, et les assurances données par la direction générale qui ne sont pas respectées, les agents ont décidé de se faire entendre.  


Réunis en assemblée générale extraordinaire, ce mardi 9 juillet 2024 dans la salle Houphouët Boigny, les agents de Fraternité Matin membres du Syntu Frat Mat, ont exprimé leur mécontentement. En guise de désapprobation vis à vis de ce que leur fait subir leur direction générale, ils ont décidé d’attacher un bandeau rouge à leur bras jusqu’à satisfaction de cette revendication de base. 


Le S.G du Syntu Frat Mat, Emmanuel Kouassi, après avoir détaillé aux travailleurs les démarches entreprises auprès des ressources humaines de la maison Vert blanc depuis le mardi 2 juillet 2024 pour anticiper la situation de non-paiement des salaires dans le délai légal, a donné une consigne claire aux agents désabusés.


 

 « Si jusqu’à demain mercredi 10 juillet 2024, le dernier travailleur de Fraternité Matin n’est pas payé, le jeudi 11 juillet 2024, nous entamons la grève. Même s’il s’agit d’un seul agent, même si c’est le plus petit salarié, nous serons solidaires de lui et entrerons en grève systématiquement », a menacé Emmanuel Kouassi. 


Une décision qui a reçu les vivats des travailleurs. Pour l’heure, le secrétaire général du Syntu Frat Mat a demandé aux agents de remplir leurs taches respectives, dans le respect des uns et des autres, tout en ayant aux bras leurs bandeaux, signe de leur mécontentement. 


Pour le SG, « le salaire d’un travailleur n’est pas une loterie avec laquelle la direction doit jouer ». C’est pourquoi, même s’il reste des points à satisfaire relativement aux négociations, il n’admet pas que les dirigeants de l’entreprise fassent du paiement du salaire une loterie. Il a également brandi les points d’accord obtenus lors des négociations du 18 juin 2024 avec la direction générale, sous l’arbitrage de l’Intersyndicale du secteur des médias en Côte d’Ivoire. 


Selon les conclusions de ces négociations, plusieurs points d’accord devraient entrer en vigueur qui ne le sont pas encore du fait, selon lui, du non-respect par la direction de ses engagements. L’Ag qui a duré une trentaine de minutes a permis à des agents de crier leur colère, car ne pouvant honorer leurs engagements familiaux à temps. 


Pour finir, le journaliste syndicaliste, chef du service Régions, a demandé aux travailleurs de rester soudés et mobilisés, car la direction ne joue pas franc jeu avec les représentants des travailleurs, comme en témoignent les assurances données sur le paiement des salaires mais non respectées. Il a donné rendez-vous le jeudi 11 juillet 2024 à 10 heures à tous les travailleurs, sans exception, en salle Houphouët Boigny pour faire le point et aviser.



 

Wassimagnon





 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire-Burkina : Accusation de déstabilisation portée par Ouaga contre Abidjan, de la provocation ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Crise de royauté chez les Baoulés, les politiciens tirent les ficelle...
 
3152
Oui
70%  
 
1213
Non
27%  
 
116
Sans avis
3%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : Fraternité Matin, les agents crient leur ras-le-bol face aux retards dans le payement des salaires et menacent de tout bloquer jeudi, si rien n'est fait
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter