Sénégal Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Sénégal: Amnesty international souhaite la révision du procès de l'ancien ministre Karim Wade
 

Sénégal: Amnesty international souhaite la révision du procès de l'ancien ministre Karim Wade

 
 
 
 1554 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - dimanche 20 octobre 2019 - 13:16

Karim Wade


Le directeur d'Amnesty international section Sénégal n'y est pas allé par quatre chemins pour affirmer que l'État sénégalais s'est fourvoyé dans le dossier Karim Wade, condamné puis gracié dans la traque des biens mal acquis. Pour Seydi Gassama une réouverture du procès de l’ancien ministre est une nécessité.

Invité du "Jury du dimanche " sur Iradio, le défenseur des Droits de l'homme et directeur exécutif d'Amnesty International au Sénégal a expliqué que la situation est assez compliquée et le prétexte de la souveraineté assez fragile.


« Il y va de la réputation du pays. En Afrique, le Sénégal était la référence en matière de respect des décisions internationales. On risque de faire du Mugabé. Le Comité des droits de l'homme des Nations-Unies est clair. Pour nous, l'État doit appliquer les recommandations du Comité des Nations-Unies. Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude. Tout ce que le procès a accouché doit être revu. Le comité a dit : reprenez le procès! », a-t-il dit.

Poursuivant, Seydi Gassama dépréciera une nouvelle fois la Crei, juridiction qui a condamné Wade-fils au terme d'un procès aux multiples rebondissements.


 

Mais s’il en est ainsi, c’est que estime-il, la Crei porte des accusations extrêmement graves sur des personnes et ne leur donne pas les moyens et l'opportunité de se défendre.


Ainsi, il dénonce ce qu'il considère comme étant des évaluations fantaisistes de biens supposés appartenir, parfois à tort, aux personnes incriminées.


"Une maison à Kabrousse qui coûte 300 millions !" s'exclame-t-il. "Vous ne pouvez demander à une personne de justifier l'origine licite d'un bien, alors que vous n'êtes pas en mesure de prouver que ce bien lui appartient. Pour certaines de ces personnes, certains biens qui leur sont attribués ne leur appartiennent pas... "

Au final, du procès de Karim Wade au refus du Sénégal de donner suite favorable aux recommandations du comité des Droits de l'homme des Nations-Unies concernant cette affaire, Seydi Gassama estime que Dakar n'aura fait que perdre sa réputation de pays civilisé.


Sidy Djimby Ndao , Dakar

Contacter KOACI.COM à Dakar : + 221773243692 – ou sn@koaci.com


 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Côte d'Ivoire: 2020, pour Lassina Diomandé, il faut éviter de retomber...
 
 
Côte d'Ivoire: 2020, pour Lassina Diomandé, il faut éviter de retomber dans les mêmes erreurs du passé
Politique
 
Côte d'Ivoire-France: Emmanuel Macron reporte de quelques jours sa ven...
 
 
Côte d'Ivoire-France: Emmanuel Macron reporte de quelques jours sa venue à Abidjan
Nigeria: Femmes étranglées à Port Harcourt, le tueur en série se rétracte et plaide non coupable
Politique
Nigeria: Femmes étranglées à Port Harcourt, le tueur en série se...
Nigeria il y a 5 heures
 
Côte d'Ivoire: De retour d'exil, ce que fait désormais l'ex conseiller de Gbagbo  Alain Toussaint
Politique
Côte d'Ivoire: De retour d'exil, ce que fait désormais l'ex conse...
Côte d'Ivoire il y a 7 heures
 
Algérie:  Des manifestations nocturnes contre la présidentielle à Alger, 20 arrestations
Politique
Algérie: Des manifestations nocturnes contre la présidentielle à...
Algérie il y a 7 heures
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Sénégal: Amnesty international souhaite la révision du procès de l'ancien ministre Karim Wade
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Les choses sont en train de rentrer dsns l'ordre petit à petit avec même des propositions de réhabilitation du sieur Karim. Okay ? Arretons de tirer sur un corbillard. Nos frères Sénégalais sont en train de laver leurs linges sales. Amnesty, boucle-là... Okay ? On observe...
 
 il y a 1 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement