Cameroun Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun: Le torchon brûle entre le président du patronat et le directeur général des impôts
 

Cameroun: Le torchon brûle entre le président du patronat et le directeur général des impôts

 
 
 
 592 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 23 janvier 2020 - 01:59

a g. Mopa Fatoing Dg des impôts, à dr Célestin Tawamba président du Gicam

Le torchon brûle entre le président du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM, association d’entreprises de syndicats et de groupements professionnels) et le directeur général des impôts.

Dans une correspondance adressée au chef de l’Etat, Célestin Tawamba le président du Gicam relève la " rupture consommée des relations entre le directeur général des impôts et les entreprises."

Le patron des patrons camerounais demande quasiment le départ du Dg des impôts dont il dénonce les dérives managériales. Selon Célestin Tawamba le Dg des impôts est "inapte à dialoguer et à faire face à la contradiction" et " incapable de concevoir une politique fiscale sur le court et moyen terme.".

Il l’accuse par ailleurs de " refuser de délivrer des documents administratifs" ce qui retarderait des investissements et d’avoir instauré un climat « délétère » au sein de l’administration fiscale ce qui a entrainé le départ des hauts cadres vers d’autres cieux.

Ces dérives, indique Tawamba, ont connu une tournure à la fin de l’année 2018 qui menace immédiatement le dialogue public-privé lorsque le directeur des impôts a clairement affiché son hostilité à une proposition de réforme fiscale du Gicam dans laquelle il avait cru percevoir une tentative du secteur privé de se substituer à l’Etat. 

" Pour notre part il s’agissait comme de coutume d’une contribution de notre groupement à l’amélioration de la philosophie et de la politique fiscales du pays dans l’intérêt bien compris de l’Etat et du secteur privé ", fait valoir Célestin Tawamba.

Selon le président du groupement inter-patronal ce " comportement anti entreprise", n’a jamais été observé au Cameroun.

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Par rapport aux années précédentes, estimez vous que l'armée est mieux gérée?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Avec ses prises de positions et ses appels à manifester, Monseigneur K...
 
3630
Oui
78%  
 
920
Non
20%  
 
87
Sans Avis
2%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement