Cameroun Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Affaiblis sur le front militaire, les séparatistes déposent les armes ?
 

Cameroun : Affaiblis sur le front militaire, les séparatistes déposent les armes ?

 
 
 
 2786 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 27 mars 2020 - 07:36


Ebenezer Derek Akwanga, chef de file des séparatistes a appelé les forces de l’Etat imaginaire d’Ambazonie à déposer les armes. 


Officiellement, il s’agit de répondre à l’appel du cessez-le-feu lancé par le secrétaire général des Nations unies en raison, de la crise sanitaire liée à la pandémie du Corvid-19 qui secoue le monde.


" Les Socadef sont prêts à soutenir le cessez-le-feu et garantiront sécurité et libre circulation aux observateurs internationaux et aux acteurs humanitaires en Ambazonie", écrit Ebenezer Akwanga au chef d’Etat camerounais.


Dans un message, le séparatiste de la première heure a dénoncé les atrocités commises par les forces de l’Etat imaginaire d’Ambazonie, " vous êtes devenus des voleurs et des bandits, vous devez arrêter ça maintenant", lance-t-il aux combattants sécessionnistes.


 

Sur le terrain, les bastions séparatistes tombent les uns après les autres.  

Le 18 mars dernier, le camp d’une bande armée situé au bord du lac Babalang dans l’arrondissement de Ndop (Nord-ouest) a été démantelé par l’armée camerounaise. 


Plusieurs combattants sécessionnistes ont été tués lors de l’opération militaire. 

 En rappel, les deux régions du Nord-ouest et du Sud-ouest sont secouées depuis fin octobre 2016 par la crise anglophone, qui a débouché sur un conflit armé.


Les combats entre l’armée camerounaise et les combattants séparatistes ont fait entre 2 500 et 3 000 morts selon l’ONU dont au moins 300 éléments des forces de défense et de sécurité. Le nombre de séparatistes tués est inconnu.

Les civils paient un prix particulièrement lourd de ce conflit. 


 

Le Hcr estime à 60 000, la population totale des réfugiés camerounais au Nigeria.

Selon les statistiques du ministère de l’Administration territoriale (Minat, équivalent du ministère de l’intérieur), environ 152 000 déplacés internes des régions du Nord-ouest et du Sud-ouest, ont été recensés en fin 2019. 


Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement