Ghana Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Togoland, au-delà des 31 arrestations, découvrez la stratégie des indépendantistes
 

Ghana : Togoland, au-delà des 31 arrestations, découvrez la stratégie des indépendantistes

 
 
 
 5582 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 2 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - samedi 26 septembre 2020 - 14:03


Certains des indépendantistes transférés à Accra (ph)


Les forces de sécurité ghanéennes dans la Région de la Volta (VR) ont arrêté 31 personnes soupçonnées d’être des indépendantistes du Western Togoland et ont été transférées à Accra, la capitale du pays, pour des interrogatoires. Dans le même temps, les barricades qui ont été posées sur les routes dans la région ont été revendiquées par un nouveau groupe indépendantiste, le Western Togoland Restoration Front (WTRF).


Les arrestations sont survenues hier vendredi 25 septembre après des agitations qui ont eu lieu dans des localités comme Juapong, Sogakope, Aveyime, Mepe et Akuse, toutes dans la VR, une région frontalière avec le Togo, et pour laquelle les indépendantistes réclament l’indépendance. Les 31 personnes arrêtées dont 30 hommes et une femme seront remises au Service National des Enquêtes (NBI) à Accra pour être interrogés sur les événements dans la région de la Volta.


A Ho, la capitale régionale mais aussi celle du nouvel Etat en gestation, de sources proches du Homeland Study Group Foundation (HGSF), le groupe sécessionniste à la tête de l ’«émancipation » du Togoland en tant qu’État souverain, il est révélé que les troubles observés dans la région sont l'une des tactiques de négociation passive-agressive pour forcer le gouvernement ghanéen à négocier et ne visent en aucune manière à déstabiliser le pays.


Après l’ouverture des routes qui ont été barricadées à l’aube de vendredi et les arrestations enregistrées, les Forces armées ghanéennes et la police ont annoncé avoir le contrôle des activités des indépendantistes du Western Togoland.


Une déclaration conjointe signée par le directeur des relations publiques de l’Armée, le Colonel Eric Aggrey-Quashie, et la directrice des affaires publiques de la police du Ghana, Sheilla Kessie Abayie-Buckman fait lire que les agents de sécurité et de renseignement contrôlent la situation et restent intransigeants dans leur détermination à préserver et à protéger le caractère sacré de tout le territoire du Ghana.


 

Bilan des évènements dans la VR


Le rapport de source sécuritaire fournit révèle qu’il a eu des échanges de tirs entre des indépendantistes et des soldats dépêchés sur les lieux mais malheureusement un séparatiste a trouvé la mort et trois autres personnes blessées. Du lot des blessés, figure le commandant de la police d'Aveyime qui est évacué à l'hôpital de police. Quant aux indépendantistes blessés, ils ont été évacués au CHU de Ho.


Les routes à destination et en provenance de la région de la Volta bloquées ont été dégagées ce qui a permis la reprise du tric routier.


Réactions et accusations


Dans une réaction rendue publique, Samuel Okudzeto Ablakwa, le député de Tongu, le principal milieu où les incidents ont fait rage, a condamné « l'invasion armée coordonnée à Tongu nord à l'aube ». En souhaitant un prompt rétablissement aux blessées, Okudzeto a d’abord invité ses concitoyens à Tongu à faire preuve de beaucoup de retenue et a ensuite déclaré que « nous espérons pouvoir compter sur l'Etat pour entreprendre des enquêtes crédibles et impartiales afin de révéler les véritables motifs et les vrais cerveaux derrière cette violente incursion ».


 

Pour sa part, le ministre résidant de la Région de la Volta, Dr Archibald Letsa, a déclaré que sans l'action rapide de la police, le groupe séparatiste, Homeland Study Group Foundation (HSGF), aurait détruit plusieurs propriétés à Juapong le vendredi 25 septembre.


Letsa a poursuivi que « ce que nous avons vu aurait pu être pire. Nous nous sommes appuyés sur les services de renseignement et nous nous sommes assurés que leur plan initial d'attaque généralisée dans toute la Région de la Volta soit réduit.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Ghana : Togoland, au-delà des 31 arrestations, découvrez la stratégie des indépendantistes
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Peace101
Cela n'a que trop duré. Nous proposons un pays, deux systèmes... Qu'en dites-vous ?
 
 il y a 2 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Création d'une crise dans la filière cacao pour réduire la possibilité d'une chute des cours en raison des effets de la crise du corona ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Législatives à venir, le RHDP doit-il revoir sa stratégie de terrain...
 
2081
Oui
61%  
 
1212
Non
35%  
 
129
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement