Cameroun Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Cameroun : Pillages de sépultures, le commerce d'ossements humains un business en plein essor
 

Cameroun : Pillages de sépultures, le commerce d'ossements humains un business en plein essor

 
 
 
 2934 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 08 décembre 2020 - 10:46


Un tombeau a été ouvert et pillé dans la nuit du 5 décembre 2020 a indiqué la gendarmerie nationale le 6 décembre. Cela s’est déroulé à Baleghang dans le département des Bamboutos région de l’Ouest.  


Il s’agit concrètement d’un fils qui a déterré les ossements de son père pour les vendre. La gendarmerie nationale a été alertée par la sœur aînée du présumé voleur d’ossements humains. 


Le jeune homme récemment revenu du Congo a avoué avoir déterré les os de son géniteur, mort il y a 7 ans, avec pour objectif de les vendre à un réseau de trafiquants d’ossements humains dans le Noun, un des 8 départements de l’Ouest.  


 

Effet de mode


Le vol et le trafic d’ossements humains au Cameroun sont en pleine explosion. Dans la région de l’Ouest plus précisément dans le département du Noun, la gendarmerie nationale a démantelé plusieurs réseaux de trafiquants d’ossements humains.

Selon la gendarmerie nationale le pillage des tombes alimente les réseaux de trafiquants qui pullulent sur l’ensemble du pays. 

Les trafiquants se recrutent dans toute la sphère de la société. Ils sont conducteurs de motos ou de taxis, commerçants, paysans, parfois des ménagères, ou encore des leaders religieux et traditionnels.  

Au Cameroun, la rumeur dit que les ossements humains sont utilisés dans la fabrication de plusieurs produits dont ceux très prisés des philtres d’amour.  


Pour l’homme de la rue, la poudre des os aurait des pouvoirs puissants. Elle serait utilisée comme ingrédient dans certains produits cosmétiques et à des fins de sorcellerie ainsi que pour la composition de puissants remèdes.

En juin dernier, la gendarmerie nationale a démantelé un réseau de trafiquants d’ossements humains dans la région de l’Ouest.

 

Armand Ougock, correspondant permanent de Koaci au Cameroun. 

-Joindre la rédaction camerounaise de Koaci au 237 691154277-ou cameroun@koaci.com-



 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Cameroun : Pillages de sépultures, le commerce d'ossements humains un business en plein essor
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter