Togo Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo :  Début des états généraux de l'ECO à Lomé
 

Togo : Début des états généraux de l'ECO à Lomé

 
 
 
 7630 Vues
 
  1 Commentaire(s)
 
 Il y a 3 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 26 mai 2021 - 14:39


Des panélistes au colloque à Lomé (ph)


Les états généraux de l’ECO, la future monnaie des pays de la CEDEAO, ont débuté ce mercredi à Lomé au Togo et visent à proposer au terme du colloque une feuille de route à soumettre aux chefs d’État de la Communauté pour la mise en place de la nouvelle monnaie.


Le colloque sur les Etats généraux de l'Eco qui a débuté ce 26 mai à l’Université de Lomé se poursuivra jusqu’au vendredi 28 mai 2021. Il réunit plusieurs participants parmi lesquels des économistes, des politiques, des acteurs de la société civile, opérateurs économiques et des étudiants prennent part ou suivent virtuellement ces états généraux de l’ECO.


A l’ouverture du colloque sur la future monnaie ouest-africaine, le professeur Kako Nubukpo, un économiste togolais et l’un des initiateurs de la conférence a déclaré que « la monnaie est l'espace dans lequel se joue le sort de la liberté politique et du destin du développement économique ». Sur l’importance d’une monnaie dans un espace, Nubukpo qui est le conseiller économique du président de l’UEMOA a souligné que la monnaie n'est pas une marchandise ni un simple intermédiaire des échanges mais plutôt une institution.


En attentant le colloque de Lomé


 

Des citoyens de la CEDEAO, du moins ceux des pays francophones, qui sont focalisés sur les états généraux de l’ECO au Togo attendent de savoir les conclusions du colloque et la suite qui lui sera réservée. Le colloque en cours au Togo est placé sous le thème « du CFA à l’ECO : quelle monnaie pour quel développement en Afrique de l’ouest ». Il est projeté que le franc CFA cède sa place dans un avenir proche à l’ECO.


Il urge de rappeler que les critères de convergence pour l’ECO ont été gelés pour 2021 et repoussés à janvier 2022 par les chefs d’Etat de la CEDEAO, à cause de la pandémie de la Covid-19.


Au regard de cette donne, l’entrée en vigueur de l’ECO tend vers une nouvelle programmation. Selon le ministre burkinabè de l’Économie, Lassané Kaboré, qui s’est prononcé le 04 mai dernier sur cette projection, la monnaie unique de la CEDEAO sera mise en œuvre en 2024. Cette déclaration est soutenue par le Président ghanéen, Nana Akufo-Addo, qui a déclaré dans une entrevue à Rfi que l’échéance est pour cinq ans.


Le colloque sur les états généraux de l'ECO se tient autour de 5 axes à savoir l’économie et politique de l'ECO, Policy mix de la zone Eco, Convergence et optimalité de la zone Eco, Eco et perspectives de développement de la CEDEAO et regards pluridisciplinaires (Gestion, Finance, Droit, Science politique, histoire sociologie...).


 

Soulignons que parmi les invités, le guinéen Ceillou Dalein Diallo, le sénégalais Ousmane Sanko et Succès Masra du Tchad se sont vus notifier une interdiction de sortie de leur pays respectifs. Ils interviennent à défaut dans le colloque par le biais de visioconférence.


Mensah correspondant permanent de KOACI au Togo, Nigeria et Ghana

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –




 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  1 Commentaire(s)
Togo : Début des états généraux de l'ECO à Lomé
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
SRIKABLA
A quoi sert ces états généraux si Macron et DRAMANE Ouattara ont déjà lancé leur monnaie ECO ???
 
 il y a 3 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement