Togo Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Togo-Mali : Kako Nubukpo de l'UEMOA apporte son soutien au « peuple souverain malien »
 

Togo-Mali : Kako Nubukpo de l'UEMOA apporte son soutien au « peuple souverain malien »

 
 
 
 4743 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 4 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 13 janvier 2022 - 10:58

Kako Nubukpo (ph)



L’économiste et Commissaire du Togo en charge du Département de l’Agriculture, des ressources en eau et de l’environnement à l’UEMOA, Kako Nubukpo, a apporté son soutien au peuple du Mali, un pays ouest africain qui fait face aux sanctions de la CEDEAO contre le régime de la transition.


Dans une publication sur page Twitter, Nubukpo a d’abord twitté que « Au peuple souverain malien, je souhaite apporter tout mon soutien et ma solidarité… » avant de soutenir que « cette crise sans précédent doit permettre l’initiation d’un dialogue entre toutes les parties prenantes au-delà d’une lecture partielle et partiale des concepts de légalité et de légitimité ».


En poursuivant son message, Nubukpo a conclu que « Comme rappelé aux États Généraux de Lomé, l’émancipation monétaire de l’Afrique de l’Ouest est une urgence africaine ».


 

Réputé être une voix discordante dans des institutions nationales qu’internationales, Nubukpo ne semble donc pas s’aligner sur la position adopter par l’UEMOA contre le Mali et ne criant pas sou avenir professionnel. Interpellé par un internaute s’il n’allait pas « encore se faire virer de l’UEMOA pour sa position dans cette affaire, Nubukpo a répondu qu’« On est assis par terre, on ne peut plus tomber… On est déjà né ».


En lien avec sortie de l’économiste togolais, il convient de rappeler que lors d’une session extraordinaire de la CEDEAO tenue le 09 janvier 2022 à Accra, les Chefs d’Etat et de gouvernement ont infligé de lourdes sanctions contre le Mali.


Ces sanctions vont du retrait des ambassadeurs de tous les États membres de la CEDEAO, la fermeture des frontières terrestres et aériennes entre les pays de la CEDEAO et le Mali et la suspension de toutes les transactions commerciales et financières entre les États membres de la CEDEAO et le Mali, à l’exception des produits alimentaires essentiels, pharmaceutiques, les fournitures et équipements médicaux, y compris les matériels de contrôle de la Covid-19, les produits pétroliers et l’électricité. Les avoirs de la République du Mali dans les banques centrales de la CEDEAO ont été aussi gelés.


 

En réponse à ces sanctions, le gouvernement transitoire au Mali a qualifié les mesures prises de sanctions illégales et illégitimes. Bamako a, à son tour, fermé ses frontières et décidé de rappeler ses ambassadeurs dans les pays de la CEDEAO et a déclaré être ouvert au dialogue.



Mensah, Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire : Violences de la présidentielle 2020, les responsables politiques doivent ils être jugés ?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire : Jean-Louis Gasset nouvel entraineur des éléphants, bon choix?
 
959
Oui
22%  
 
3269
Non
74%  
 
169
Sans Avis
4%  
 
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Togo-Mali : Kako Nubukpo de l'UEMOA apporte son soutien au « peuple souverain malien »
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter