Togo Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Trois bacheliers rattrapés par des fraudes et recalés aux portes des universités
 

Trois bacheliers rattrapés par des fraudes et recalés aux portes des universités

 
 
 
 1958 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - vendredi 30 septembre 2022 - 16:56

Des candidats après proclamation des résultats (ph archive)


Trois élèves au Togo qui ont été proclamés admis en juillet dernier à l’’issue de l’examen Baccalauréat II session normale de juin 2022 ne pourront pas se prévaloir du titre d’étudiant ni continuer leurs études dans des universités pour cause d’annulation de leur réussite scolaire.


Le ministre togolais de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Prof Majesté Ihou Wateba a, dans un arrêté en date du 15 septembre 2022, annulé le Baccalauréat de trois candidats ayant composé à la session de 2022. Les trois candidats ont été sanctionnés pour fraudes et usurpation d’identité lors du déroulement de l’examen.


Dans un arrêté signé par le ministre Wateba, on apprend que « les sanctions disciplinaires consécutives aux fraudes enregistrées au cours de l’examen écrit, session normale du Baccalauréat deuxième partie de l’année 2022…» sont infligées à trois candidats dans le pays.


Les candidats et nature des fraudes respectives


 

Les trois candidats déchus de leurs diplômes de BAC sont Haramete Kossi, Alade Messanvi Koffi et Abalossem Koumerabalo. Pendant qu’il est reproché au premier candidat d’avoir été « surpris en flagrant délit de tricherie avec un document comportant des informations du cours de philosophie en lien avec l’épreuve en cours d’évaluation », le second a quant à lui été « surpris en flagrant délit de tricherie avec un document de quatre (04) pages comportant des écrits en lien avec l’épreuve d’histoire et géographie en cours d’évaluation ».


En ce qui concerne le troisième candidat sanctionné, on apprend qu’il s’est fait représenter par un tiers pour composer à sa place. Au regard de ce fait le candidat Koumerabalo en plus de l’annulation de son diplôme, il « ne peut s’inscrire à l’examen du Baccalauréat deuxième partie qu’à compter de l’année scolaire 2028-2029 ».


Précisons qu’a part la tricherie lors d'un examen, certains actions sont aussi considérées comme des fraudes Elles sont entre autres le fait de se remplacer par une autre personne lors d'une épreuve (c’est une usurpation d’identité) l’utilisation d’un appareil permettant d'échanger ou de consulter des informations (téléphone portable, montre connectée, etc.), la communication avec d'autres candidats pendant l'épreuve… et l’utilisation de faux documents pour prouver son identité


 

Précisons qu’à part la tricherie lors d'un examen, certains actions sont aussi considérées comme des fraudes Elles sont entre autres le fait de se remplacer par une autre personne lors d'une épreuve (c’est une usurpation d’identité) l’utilisation d’un appareil permettant d'échanger ou de consulter des informations (téléphone portable, montre connectée, etc.), la communication avec d'autres candidats pendant l'épreuve… et l’utilisation de faux documents pour prouver son identité.


L’Université de Lomé a effectué, le mardi 13 septembre 2022, sa première séance d’information à l’endroit des nouveaux bacheliers pour le compte de la rentrée académique 2022-2023.


Mensah,

Correspondant permanent de KOACI au Ghana, Togo et Nigeria

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –


 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
RESTEZ CONNECTÉ
 
En téléchargeant l'application KOACI.
  
 
 
 
 
 
 
  0 Commentaire(s)
Trois bacheliers rattrapés par des fraudes et recalés aux portes des universités
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
 
Soyez le premier à commenter cet article
 
 
 
 
 
Divertissements
 
 
 
 
Réseaux sociaux
 
+164k
+110,7k
 
Pays
 
 
 
 
Télécharger l'application KOACI
 
   
NOUS CONTACTER
 
contact@koaci.com
koaci@yahoo.fr
+225 07 08 85 52 93
 
 
NEWSLETTER
 
Restez connecté via notre newsletter