Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : Lors du soulèvement des transporteurs, le maire de Danané confie, « une fausse rumeur a failli mettre le feu au poudre»
 

Côte d'Ivoire : Lors du soulèvement des transporteurs, le maire de Danané confie, « une fausse rumeur a failli mettre le feu au poudre»

 
 
 
 9388 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 07 janvier 2019 - 09:38

Ouattara Lacina samedi à  Danané (ph KOACI)


© Koaci.com - Lundi 7 Janvier 2019-  La ville de Danané, en ébullition depuis la date du Jeudi 03 Janvier dernier, du fait d'une altercation entre des forces de l'ordre et un conducteur de moto taxi qui a, par la suite, abouti à  la destruction des corridors de la ville, pendant la matinée du Samedi 05 Janvier par des protestataires, qui exigeraient la réduction drastique du nombre de corridors dans leur localité qu'ils trouvent pléthoriques.


Au four et au moulin, en vue de préserver sa ville d'une crise à  l'issue plus ou moins dramatique, le maire Ouattara Lacina, selon des sources qui, serait adulé par sa population, aurait activement contribué à  calmer les différents belligérants depuis le début des troubles.


 

Des transporteurs qui, à  l'origine avaient pris parti pour l'un des leurs, conducteur de moto taxi, aurait été bastonné à  la gare de OT par des éléments venus du corridor, ont utilisé ce malentendu pour certaines revendications, à  en croire une source sécuritaire. Pour le premier magistrat de la ville qui s'est confié à  KOACI, le déroulement exact des évènements devraient, selon lui, être connu.


« Moi je suis sur place et Dieu merci, tout c'est passé en ma présence.Dieu merci. En réalité, le jeune n'a pas été bastonné. Il a été poursuivi effectivement car lorsqu'on l'a arrêté, il ne s'est pas arrêté. Dans la course poursuite quand on l'a poursuivi, il a lui-même chuté. Il a fait une chute et c'est cette chute là  qui l'a blessé. Il n'a pas été bastonné. Aussitôt il a été blessé que le préfet c'est auto saisi de l'affaire en donnant des instructions pour une prise en charge (...) Danané c'est pas une ville qui peut se comporter comme les autres, il faut que KOACI nous aide à  faire savoir cela. C'est une ville particulière, on a la frontière du Libéria et de la Guinée. Des gens s'amusent à  créer des rumeurs car en réalité, les chauffeurs disent qu'il y a trop de barrages et de rackets. Ça, c'est ce que les transporteurs disent. Quand l'un a été poursuivi et qu'il est tombé, les autres en ont profité pour régler leurs problèmes. En Revendicant, une rumeur est venue pour dire qu'il y a eu quatre arrestations de leurs collègues qui seraient détenus à  la brigade de gendarmerie. Je leur ai dit de me faire confiance que si ces derniers sont arrêtés, je vais les faire venir. Je suis allé voir et il n'y avait personne en garde à  vue,ni également au camp militaire. Là , ils ont compris qu'il n'avaient rien à  faire à  la gendarmerie et au camp militaire. C'est cette fausse rumeur qui a failli réellement mettre le feu au poudre. Pendant que je discutais avec les transporteurs, c'est à  ce moment que des personnes en ont profité pour brûler les corridors (...) Les solutions trouvées pour l'heure par le préfet, sont que les corridors homologués qui sont les corridors du côté Man, c'est-à -dire Abidjan, côté de la Guinée et du côté du Libéria, ce sont ces trois corridors ou il y'aura des contrôles avec toutes les forces de défense et de sécurité réunies avec la douane. Ce sont ces corridors qui feront des vérifications. Les autres corridors seront de sécurité et d'observation. C'est sur ça que nous nous sommes entendu. Néanmoins, il y aura une réunion capitale avec toutes les forces de sécurité le Mercredi 09 Janvier prochain à  la préfecture. Ce que nous recherchons, c'est de faire en sorte que les forces de l'ordre, continuent de bien faire leur travail car c'est ce qui fait qu'il n'y a pas de coupeurs de route ici. Si aujourd'hui, on est fier de dire qu'on est commerçant, on est transporteur, on est opérateur économique et qu'on vaque tranquillement à  nos occupations, c'est à  mettre à  l'actif de nos forces de sécurité qui font bien leur travail et que les transporteurs également fassent bien le leur pour apporter un plus à  notre économie. Quand il y'a une crise de confiance, il faut se parler pour ramener la confiance.» explique à  KOACI, Ouattara Lacina, maire de Danané tout en appelant sa population à  lui faire confiance pour une issue heureuse de cette crise et de continuer à  vaquer à  leurs différentes occupations.


 

La rencontre prévue pour le Mercredi 09 Janvier prochain, selon le maire, verra la présence des autorités administratives, municipales, des différentes forces de défense et de sécurité, des transporteurs et de la population,car connaissant le problème de Danané, lui, qui se proclame tuteur de sa population, sera le porte étendard de celle-ci à  cette rencontre.


Pour le maire, c'est un épisode qui est passé et souhaite de tout cœur que ce soit le dernier tout en aidant les forces de sécurité à  réussir leur mission.


T.K.Emile
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008