Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire: Un jeune homme égorge sa grand-mère et se donne la mort à  Port Bouët
 

Côte d'Ivoire: Un jeune homme égorge sa grand-mère et se donne la mort à  Port Bouët

 
 
 
 18871 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mardi 22 janvier 2019 - 14:57

© Koaci.com – Mardi 22 Janvier 2019 –  À Port-Bouët, commune dans le sud du district d'Abidjan, les actes d'un parricide découverts lundi au quartier Jean Folly, tourmentent encore les habitants de cette cité d'un millier d'à¢mes.


De fait, un jeune homme de 20ans a égorgé sa grand-mère, avant de se donner aussi la mort.


La gorge littéralement tranchée, et l'abdomen perforé, le corps martyrisé d'une sexagénaire gisait dans une marre de sang lundi, près de son meurtrier de petit fils étalé dans une autre pièce du domicile familial ; un taudis parmi plusieurs du quartier Jean Folly de Port Bouët.


Les vrais raisons d'une telle barbarie ? Hélas, on ne les saura quasi jamais. Toujours est-il que le lundi 21 janvier, alors que cette journée de cruauté insoupçonnée se faisait, il arrive aux voisins des maisons contiguës les unes aux autres d'entendre des cris secs de detresse, provenant surtout du domicile de la sexagénaire Diomandé Fatoumata.
Les curieux qui accourent alors avec un funèbre pressentiment, sans toutefois penser à  un malheur aussi terrible, font face à  un drame. Mais pas seulement un drame de la sexagénaire ! Bien plus celui d'une extrême cruauté exécutée par son petit fils Manda Yannick en effet, découvert les mains pleines de sang avec un couteau.

Aussitôt nez à  nez avec les premiers secoureurs, le jeune homme frappadingue, à¢gé seulement de 20ans, court se réfugier dans une autre pièce de la maison. Puis sans nul doute, se remettant enfin de son parricide, que le bon sens populaire assimilera au crime absolu, il s'impose le tarif du suicide, en se tranchant également la gorge.

Des faits inexplicables qui s'enchaînent sous leurs yeux, mais qu'à  cela ne tienne, les riverains ne décolèrent pas. Ils sont tentés de brûler le corps du môme quand la police arrive sur les lieux pour calmer les ardeurs.

À l'heure des constatations, les techniciens de scène de crime, s'employaient à  relever le moindre indice susceptible de faire la lumière sur une telle tragédie en début d'année.

Adriel
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Affaire de la préfecture de policie, le comportement des forces spéciales a-t-il brisé leur myhthe?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
CPI: Procès de Gbagbo et Blé Goudé, Bensouda fait-elle appel pour gagner du temps en...
 
2643
Oui
74%  
 
900
Non
25%  
 
17
Sans Avis
0%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008