Côte d'Ivoire Economie
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : La Bonne Gouvernance, le Trésor et l'inspection des finances vont collaborer en matière d'investigations et de poursuites des cas de corruption
 

Côte d'Ivoire : La Bonne Gouvernance, le Trésor et l'inspection des finances vont collaborer en matière d'investigations et de poursuites des cas de corruption

 
 
 
 5168 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 24 janvier 2019 - 14:32

Signature de la convention mercredi Abidjan-

© Koaci.com – jeudi 24 Janvier 2019 -La Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) veut intensifier sa lutte contre la corruption, une gangrène qui met en péril l’économie du pays.

Pour se faire, elle a signé mercredi une double convention de partenariat avec l’Inspection Générale des Finances (IGF) d’une part, et la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance et la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, d’autre part.

L’objectif de la signature de ces partenariats avec les Inspections Générales des Finances et du Trésor (sous tutelle de la DGCTP), est de renforcer la coordination et la complémentarité entre la HABG et ces services publics, qui ont aussi pour missions de contribuer à  la bonne gouvernance par la prévention et la répression de la corruption et des infractions assimilées, indique une note d’information de l’institution transmise à  KOACI.

« Ces partenariats permettront à  la HABG, la DGCTP et l’IGF de mutualiser leurs moyens humains et techniques pour atteindre leurs objectifs. Lesquels se résument à  la prévention et la répression de la corruption et des infractions assimilées. Ces conventions doivent permettre à  la HABG et la DGCTP, et à  la HABG et l’IGF, d’autre part, de collaborer en matière de sensibilisation, d’investigations et de poursuites des cas de corruption et infractions assimilées; de veiller au renforcement continu des capacités de ces différentes structures et institutions; de mettre à  la disposition de la HABG toute l’expertise de ses partenaires en vue de lui permettre de mieux accomplir sa mission; de mettre à  la disposition de l’IGF et de l’IGT les capacités dont dispose la HABG sur les volets prévention et répression de la corruption et des infractions assimilées », explique-t-on.

C’est au nom de Monsieur N’Golo Coulibaly, Président de la HABG, que son Directeur de Cabinet, Dr Bakari Traoré, a signé, d’une part, avec Monsieur Assahoré Konan Jacques, Directeur Général de la Comptabilité Publique et du Trésor ; et d’autre part, avec Monsieur Sylla Lassana, Inspecteur Général des Finances.

Dans son allocution, Dr Bakari Traoré a souligné que : «ces conventions sont d’une importance stratégique pour notre pays. Elles devront s’inscrire le moment venu s’inscrivent dans la Stratégie nationale de lutte contre la corruption, en voie d’élaboration. La lutte contre la corruption n’est pas un combat que doit, ou peut mener seule, la Haute Autorité pour la bonne gouvernance. Elle implique tous les corps d’Etat et aussi le corps social. Il nous faut impliquer tous les acteurs afin de créer une vaste coalition nationale contre la corruption. Cela prendra sans doute du temps pour arriver à  une efficacité maximale dans le contrôle du risque de corruption. Mais avec la volonté affirmée, nous avons foi que nous pourrons y arriver tous».

A son tour, Monsieur Sylla Lassana, Inspecteur Général des Finances, a affirmé : «A travers la signature de cette convention, il s’agit de donner un signal fort à  la communauté nationale, quant à  la détermination du Président de la République à  combattre le fléau de la corruption, par la sensibilisation et la répression. Il importe donc de mutualiser nos efforts pour obtenir des résultats probants, afin de prémunir notre pays de la corruption, dont les effets désastreux sur l’ensemble du tissu social et économique, sont largement admis et documentés».

Pour sa part, Monsieur Assahoré Konan Jacques, Directeur Général de la Comptabilité Publique et du Trésor assuré de son engagement et de celui de ses services à  mettre en œuvre les dispositions de ce partenariat stratégique. «En effet, conscient que la lutte contre la corruption est un indicateur fondamentale de la bonne gouvernance, le Trésor public a, depuis plusieurs années, mis en place un dispositif visant à  limiter la corruption et à  promouvoir la bonne gouvernance au sein de ses services», a-t-il déclaré, avant d’énumérer les actions mises en œuvre par la DGTCP dans la lutte contre la corruption et la promotion de la bonne gouvernance.

Pour rappel, les attributions de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG) sont définies par l’ordonnance 2013-661 du 20 septembre 2013 fixant les attributions, l’organisation et le fonctionnement de la Haute Autorité pour la Bonne Gouvernance (HABG), telle que modifiée par l’ordonnance n° 2015-177 du 24 mars 2015.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement