Côte d'Ivoire Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : L'érosion frontale a fait disparaitre 60 tombes à  Lahou Kpanda, le ministre de l'environnement propose une solution palliative
 

Côte d'Ivoire : L'érosion frontale a fait disparaitre 60 tombes à  Lahou Kpanda, le ministre de l'environnement propose une solution palliative

 
 
 
 4513 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 24 janvier 2019 - 15:23

Photo de famille ce jeudi à  Abidjan (Ph KOACI)

© Koaci.com – Jeudi 24 Janvier 2019 - Comme nous le relevions dans un précédent article la situation est alarmante dans le village de Lahou Kpanda, à  22 Km de Grand Lahou là  où l’érosion frontale a récemment emporté une soixantaine de tombes à  ce jour.

L’information quant aux nombre de tombe a été révélée ce jeudi par les autorités locales lors d’une séance de travail à  Abidjan au Ministère de l’environnement et du Développement Durable, en présence du locataire des lieux ,Joseph Seka Seka, comme constaté sur place par KOACI.

Selon le préfet de Grand Lahou, Souleymane Bamba et l’adjoint au maire, Charles Djaha, la situation a pris de l’ampleur et les habitants se sentent abandonnées.

« Certaines ont commencé à  exhumer nuitamment leurs corps sans respecter les procédures légales. Il y a des risques de vols de corps. Des corps vont à  la mer ce qui a un impact sur les activités des pêcheurs. Principale activité dans la localité », ont-ils indiqué, avant de proposer une stabilisation rapide de l’embouchure.

Pour sa part, le ministre de l’environnement a proposé une solution palliative. Seka Seka opte avec le soutien du Gouvernement, pour le déplacement des populations vers un autre site, l’exhumation des corps et les loger dans un nouveau cimetière.

Il a relevé que cette situation a des conséquences pour les populations au plan sanitaire, économique et social.

« Cette situation à  des conséquences au plan sanitaire, économique et aussi il peut avoir des pertes en vie humaine », a relevé le ministre avant de proposer: « Il faut une solution palliative pour régler les problèmes immédiats. Il faut déplacer les populations et les relocaliser. Exhumés les corps pour être relogés sur un terrain plus loin pour que la mer ne vienne plus perturber la quiétude de nos devanciers. »

Face au phénomène d'érosion frontale en Côte d’Ivoire, un projet (2018-2023) est en cours d’élaboration par le Programme de Gestion du Littoral Ouest Africain (WACA).

Les villes Grand Lahou, Abidjan, San Pedro, Grand-Bassam et Assinie font partie des points chauds, selon les actions et études menées sur l’érosion côtière en Côte d’Ivoire par le Waca.

Pour rappel, le littoral ivoirien est long de 556 Km qui couvre une superficie de 23.253 Km2, soit 7% de la superficie du pays.

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Soupçonnez vous le président de la commission de l'UA d'avoir subi des pressions d'Abidjan pour saluer la loi sur la recomposition de la CEI?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: L'impuissance de l'Etat ivoirien face aux médias sociaux américains vo...
 
2110
Oui
65%  
 
1002
Non
31%  
 
114
Sans Avis
4%  
 
 
KOACI
 
 
L’Info au Cœur de
l’Afrique
 
en ligne depuis 2008