Gabon Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Gabon-France : Des propriétés appartenant à  la famille Bongo perquisitionnées à  Paris
 

Gabon-France : Des propriétés appartenant à  la famille Bongo perquisitionnées à  Paris

 
 
 
 15300 Vues
 
  3 Commentaire(s)
 
 Il y a 1 an
 
 
 
 
 
© Koaci.com - jeudi 31 janvier 2019 - 17:27

Ali Bongo

© Koaci.com- Jeudi 31 Janvier 2019 –Une perquisition a été menée très tôt ce matin par la police française dans des propriétés appartenant à  la famille du Président Ali Bongo , actuellement en convalescence au Maroc , révèle La Lettre du continent .

Plusieurs appartements de la famille du président du Gabon, Ali Bongo, ont été perquisitionnés mercredi 30 janvier à  Paris , dans le cadre de l’affaire dite de biens mal-acquis.

Selon la Lettre du Continent , la police française a mené très tôt des perquisitions dans plusieurs propriétés de la famille gabonaise , dont le logement de Pascaline Bongo, la demi- sœur du chef de l'Etat gabonais, situées dans le quartier très chic avenue Foch, à  Paris.

La perquisition a été faite , d’après la même source sous l’ordre d’un juge d’instruction.

La justice française cherche à  déterminer les conditions d’acquisition des biens « présumés mal acquis » par son père, l’ex-président, Omar Bongo, décédé en 2009, ainsi que par son entourage.

KOACI
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 
 
  3 Commentaire(s)
Gabon-France : Des propriétés appartenant à  la famille Bongo perquisitionnées à  Paris
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
Babili
Volez des biens, amassés des richesses à  l'extérieur.... au moment de les recevoir chez eux c’est légal mais quand on n’est plus aux commandes par un coup de baguette magique ça devient bien mal acquis; pourquoi ne pas rendre tous ces biens au vrai peuple gabonais???? Tous des 40 voleurs et des ali-babas ou le 41ème voleur.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Eh bêh là  les mauvaises nouvelles se suivent et se succedent pour le clan Bongo. Comment peut-on être aussi cupides et pillards ?
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Catapilar
Ces francais là ! Ils savent qu'Ali Bongo est probablement mort et on se précipite pour saisir ses biens. Nos dictateurs noirs africains francophones doivent se reveiller. De toutes les facons, Ali Bongo ne réagira pas à  cette saisie. Tout comme il n'a pas réagi pour le coup d'État ni sur la mort de son beau-pere. Un mort ne réagit jamais.
 
 il y a 1 an     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement