Côte d'Ivoire Politique
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Côte d'Ivoire : CEI, la plate-forme EDS rejette la demande du gouvernement de déposer « sous quinzaine»  les propositions des partis auprès du Ministre de l'intérieur
 

Côte d'Ivoire : CEI, la plate-forme EDS rejette la demande du gouvernement de déposer « sous quinzaine» les propositions des partis auprès du Ministre de l'intérieur

 
 
 
 12953 Vues
 
  9 Commentaire(s)
 
 Il y a 8 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - mercredi 06 février 2019 - 15:59

Ouégnin-

© Koaci.com – Mercredi 06 Février 2019 –La plate-forme de l’opposition, Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS) proche de Laurent Gbagbo a animé ce mercredi un point de presse.

Elle est intervenue sur la rencontre du 21 janvier dernier entre le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, et les partis d’opposition, relative au réexamen de la Commission Electorale Indépendante (CEI), conformément à  la décision de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP).

Dans sa déclaration lue par son président, Georges Armand Ouégnin, EDS s’étonne et s’inquiète vivement de la posture et de la démarche méthodologique adoptées par le Premier Ministre au cours de la rencontre du 21 janvier.

La coalition des mouvements proches de l’ex chef d’Etat ivoirien note, avec grand regret, d’une part que le Gouvernement a procédé à  une invitation sélective des partis politiques de l’opposition, en ignorant certaines formations importantes parmi lesquelles le Front Populaire Ivoirien parti crée et présidé par Laurent Gbagbo, ainsi que les organisations de la société civile dont la présence à  ces discussions ne peut qu’enrichir le débat, du fait de son caractère inclusif ; et, d’autre part, que le Gouvernement a invité à  la fois le RHDP et tous les partis politiques qui le composent.

« Cette manœuvre consistant à  démultiplier la présence des partis membres ou proches du RHDP devenu parti unifié depuis le 26 janvier 2019 est une pratique, de nature à  biaiser la sincérité et la sérénité des échanges dans des discussions d’une telle importance pour notre pays », dénonce-t-elle , avant de s’insurger les propos du Premier Ministre qui aurait affirmé sans ambages que l’actuelle CEI serait le fruit d’un consensus et aurait donné entière satisfaction en ce qu’elle a organisé avec efficacité six (6) scrutins et aurait ainsi permis de consolider la démocratie en Côte d’Ivoire.

« Et pourtant, depuis 2011, la quasi-totalité des partis politiques de l’opposition, et toute la société civile n’ont eu de cesse de dénoncer cette CEI, dont le gouvernement semble si fier. Une CEI non conforme aux engagements internationaux de la Côte d’Ivoire ; Une CEI inféodée au pouvoir en place ; une CEI, qui, au cours des différents scrutins organisés, a non seulement constamment violé le droit des citoyens ivoiriens à  choisir librement leurs dirigeants, mais aussi et surtout a entrainé de nombreuses pertes en vies humaines et d’importants dégà¢ts matériels », font observer les « Gbagbo ou rien » , avant de rejeter.

« De plus, EDS rejette la démarche du gouvernement qui demande aux partis politiques de déposer, « sous quinzaine », leurs propositions auprès du Ministre de l’intérieur qui devrait en faire la synthèse. Cette démarche montre bien que là  où l’opposition, dans son immense majorité et la société civile réclament des concertations ouvertes, libres et menées de façon démocratique, le gouvernement parle, au contraire de consultations à  l’issue desquelles, il imposerait son schéma de la CEI. »

Pour Ouégnin et ses camarades, les élections en Côte d’Ivoire ne doivent plus être facteur de division et de conflit, mais des compétions qui épousent les règles de transparence de liberté et de démocratie.

Ils exigent donc :

« Le respect scrupuleux de l’arrêt de la Cour Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples en date du 18 Novembre 2016 qui, plus qu’une recommandation est une décision de justice qui s’impose à  l’Etat de Côte D’Ivoire ; Une large concertation nationale ouverte à  tous les acteurs sans exclusive de la vie politique (pouvoir et opposition) et à  toutes les organisations de la société civile, en lieu et place des consultations envisagées par le Gouvernement ; Une réforme en profondeur et non une simple recomposition de l’organe électoral qui devra s’étendre :A sa composition, son organisation et son fonctionnement ; A son cadre législatif et institutionnel, notamment les questions relatives au code électoral, à  la liste électorale, à  la cartographie électorale et à  l’environnement sécuritaire des élections ; Aux structures en charge des arbitrages et du contentieux électoral, que sont le Conseil Constitutionnel et la Cour Suprême ; L’adoption consensuelle d’un instrument de gestion des élections, propice à  des scrutins transparents, réguliers, libres, justes et crédibles, gage d’une alternance démocratique et pacifique en Côte d’Ivoire ; La dissolution de la CEI actuelle, devenue illégale et illégitime afin de briser le mur de méfiance et de créer un véritable cadre de confiance entre les différentes forces sociopolitiques de notre pays. »

Donatien Kautcha, Abidjan
 
 
  Par Koaci
 
 
 

A LIRE AUSSI

Politique
 
Sénégal: L'opposant Ousmane Sonko fait de nouvelles révélations sur le...
 
 
Sénégal: L'opposant Ousmane Sonko fait de nouvelles révélations sur le scandale du pétrole et accuse Macky Sall
Politique
 
Côte d'Ivoire: Ouattara en Russie, c'est la toute première visite d'un...
 
 
Côte d'Ivoire: Ouattara en Russie, c'est la toute première visite d'un Chef d'Etat ivoirien dans ce pays
Mali: Le maire du Bamako Adama Sangaré écroué pour « corruption présumée »
Politique
Mali: Le maire du Bamako Adama Sangaré écroué pour « corruption p...
Mali il y a 52 minutes
 
Côte d'Ivoire: Le  procès de Morou Ouattara  et deux autres officiers inculpés pour une « affaire de vol » démarrera-t-il un jour ?
Politique
Côte d'Ivoire: Le procès de Morou Ouattara et deux autres offic...
Côte d'Ivoire il y a 1 heure
 
Côte d'Ivoire: Après le « succès » du meeting du PDCI à Yamoussoukro, Bédié lance : « 2020, c'est maintenant ; agissons collectivement »
Politique
Côte d'Ivoire: Après le « succès » du meeting du PDCI à Yamoussou...
Côte d'Ivoire il y a 2 heures
 
 
 
 
  9 Commentaire(s)
Côte d'Ivoire : CEI, la plate-forme EDS rejette la demande du gouvernement de déposer « sous quinzaine» les propositions des partis auprès du Ministre de l'intérieur
 
 
Veuillez vous connecter pour commenter ce contenu.
 
Votre avis nous intéresse.
 
 
plumebleu
le RDR accusait GBAGBO de tout faire pour se maintenir au pouvoir en 2010. alors, on les observe. surement, ils quitteront le pouvoir sans difficulté aucune car eux, n'ont jamais eu soif du pouvoir. on les observe et au moment venu, nous les accompagnement dignement à  la porte de sortie et ils s'en iront sans problème et pour toujours. le bout du tunnel n'est plus loin!!!!
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Mesmin Konin
et revoila, EDS vous confondez 2 choses et vous sortez du débat. 1/ Relisez l arrete de la Cour Africain en ses articles 122,124 et vous comprendrez qu une fois la recomposition admise par un consensus , suite a l article 123 la CEI nouvelle formule devient conforme aux lois et règles de la Cedeao et de l UA. 2/ la monture de notre CEI était temporaire, quel est la monture vous auriez voulu donner a la CEI vue que vous en étiez les architectes en 2004 et qu elle etait sensee etre utilisee pour les élections de 2005(finalement tenues en 2010)? 3/ Si le Rhdp donne la place a ses branches ( d accord avec vous et a votre niveau avec le FPI? la CEI pourra être revue mais tant que le processus ne l'est pas (revision du processus electoral, du decoupage, etc....) , vous vous attardez sur des futilités pour continuer dans la politique de la chaise vide et ca n'aide personne.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
hachid
Vraiment opposant de CI, on dit vient faire tes propositions, tu dis non, il faut que l'autre partie soit là  pour enrichir les discussions. Mais toi même va prendre les propositions dudit parti et les soumettre au gouvernement. Après, on dit y a pas de dialogue entre gouvernement et opposition. Que voulez vous finalement !
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
ILLUSIONS PERDUES
Ahiiii dc en plus du rhpd il ya udpci, mfa, rdr.... vraiment qd tu as peur de perdre une élection en afrik. tu dis rhpd est un parti politik et tu viens séparer en 10 partis. Gbagbo a accepter de dner la cei à  l'opposition, toi le majoritaire, en plus au pouvoir. tu as peur de quoi???
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
lagoallahdinmin
Y'a pas débat Dramane va échouer comme Siandou Fofana a port Bouet en 2020. C est pas a discuter c est juste une information. Qui mette Kandia à  la cei, c'est son problème .mais on va le chasser comme Siandou Fofanou malgré ses milliards a port Bouet chassé comme un chien pourri
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
yuome
arrachide, l'opposition ivoirienne ne manque pas d'argument, mais c'est plutôt le groupement des émigrés qui manque de mots et de diplomatie.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
Deku
Si La CEI est réformée et qu'il n'y a plus de fraude, le RHDP perdrait toute chance de tricher en 2020. C'est évident.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
15565
Pffff… Il fallait s’y attendre. Les mêmes violents cancres aigris font leur cirque de clown. 🤡🤡🤡 Oui, il fallait s’y attendre. Vous vous plaignez de ne pas être pleinement associés, on vous demande vos propositions vous gueulez et aboyez encore. Riress… Ces dindons ou rien (DOR) ne seront jamais satisfaits de rien et rien. Avançons. Au fait, j’ai une proposition pour ces animaux bêtes de EDS, boycottez encore. Dans tous les cas, ce pays avance sans vous, et étant incapables de faire quoique ce soit et sentant votre défaite cinglante en 2020, vous chercherez toujours des boucs émissaires. Heureusement que le gouvernement et le peuple ont compris… On avance… Bande de minables frontistes et consorts… On avance…
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
SRIKA BLAH
Un pouvoir totalitaire n'a jamais eu "d'oreilles" pour entendre ou écouter l'opposition... il impose aux soumis.
 
 il y a 8 mois     
  Veuillez vous connecter pour répondre
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Le pays classé au top du classement Trade20 Index de Standard Chartered, conséquence concrète de la politique d'Alassane Ouattara?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Les médias d'Etat français interrogent Soro sur la mort de IB et sur l...
 
2132
Oui
69%  
 
845
Non
27%  
 
125
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement