Ghana Société
 
Cliquez pour agrandir l'image  
Ghana : Halte et ultimatum contre les affichages illégaux à  Accra
 

Ghana : Halte et ultimatum contre les affichages illégaux à  Accra

 
 
 
 5144 Vues
 
  0 Commentaire(s)
 
 Il y a 7 mois
 
 
 
 
 
© Koaci.com - lundi 04 mars 2019 - 17:13

Mme Janet Tulasi Mensah, au micro, et des affiches à  Accra (ph 1&2)

© koaci.com– Lundi 04 Mars 2019 – Les Assemblées Métropolitaines, Municipales et de Districts (MMDA) de la région du Greater Accra au Ghana ont interdit l’affichage dans les rues et dans des endroits clés dans leur ressort territorial.

La décision a été prise le 28 février dernier lors d'une conférence de presse organisée par les MMDA. Elle découle de la loi sur la bonne gouvernance qui stipule qu’il est interdit à  une personne d'apposer des annonces ou des affiches publicitaires sur les murs, les panneaux de signalisation, les arbres ou les poteaux électriques.

Un ultimatum de 14 jours a été donné aux églises, aux annonceurs, aux cinéastes, aux établissements d’enseignement et au public pour qu’ils retirent leurs affiches et banderoles dans les lieux précités.

En expliquant la raison de l’interdiction des affiches non autorisées, Mme Janet Tulasi Mensah, la directrice générale de l'Assemblée municipale de Ga East, a expliqué que la mesure vise à  se conformer à  la vision du Président ghanéen Nana Akufo-Addo de faire d'Accra la ville la plus propre d'Afrique en 2020.

Elle a d’abord motivé la décision pour le fait que l’affichage désordonnée de banderoles est illégale et pollue la ville avant de citer l'article 181 de la loi de 2016 sur la gouvernance locale (loi 936), qui oblige les Assemblées à  adopter des règlements pour régir leurs régions respectives.

Les MMDA ont annoncé que des sanctions seront prises contre toute personne qui violerait la décision prise.

A la suite de la directrice générale de l'Assemblée municipale de Ga East, le maire d'Accra, Mohammed Adjei Sowah a, quant à  lui, ajouté que les gens doivent assumer la responsabilité de leurs actes.

Afin de trouver une solution à  l’interdiction qui a été prise, Mme Mensah a annoncé que les sites appropriés seront réservés à  une utilisation en tant qu'espaces publicitaires et a exhorté les particuliers à  se conformer au processus de demande d’autorisation d’affiches.

Mensah, Lomé

- Joindre la rédaction togolaise de koaci.com à  Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou koaci.ghana@gmail.com –
 
 
  Par Koaci
 
 
 
 
 
 

SONDAGE

Côte d'Ivoire: Justice, l'affaire du putsch au Burkina pourrait elle rattraper Guillaume Soro?
 
 
   + Voir les resultats
 
 
DERNIER SONDAGE
 
Côte d'Ivoire: Attaquer frontalement les USA est-elle une bonne stratégie pour Guilla...
 
982
Oui
30%  
 
2137
Non
65%  
 
144
Sans Avis
4%  
 
 
ABONNEZ-VOUS A KOACI
 
 
700 F CFA
 
1,07 €
* Paiement hebdomadaire sans engagement